Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
26 décembre 2012 3 26 /12 /décembre /2012 14:29

http://i1113.photobucket.com/albums/k508/minuitsang2/magazine/Vlad_Tepes_zpsa1a68173.jpg

Vlad Tepes, célèbre prince de Valachie qui inspira le personnage du comte Dracula

 

Dracula , figure du mal et des ténèbres , populaire dans le monde entier , est un personnage entièrement issu de la culture Européenne . Du Vlad Tepes réel , Hongrois chrétien résistant à l'invasion Turque musulmane au 15ème siècle  jusqu'au personnage fantastique du vampire dont on retrouve la trace dans les folklores anciens de pays tels que la Bohême (Rép. Tchèque actuelle) , la Serbie ou de nombreuses autres cultures populaires d'Europe en passant par le comte Dracula imaginé par Bram Stoker , habitant un château médiéval de Transylvanie et dont la résidence d'adoption se situe en Angleterre , et qu'on y ajoute toutes les premières adaptations du roman , théâtrales comme cinématographiques qui furent issues aussi du vieux continent , on obtient une vraie figure mythique Européenne qui hante les croyances de peuples depuis plus d'un siècle !


http://i1113.photobucket.com/albums/k508/minuitsang2/magazine/Bram_Stoker_zps3259c75d.jpg

Bram Stoker  (08/11/1847 ~ 21/04/1912)


Bram Stoker , écrivain Irlandais (né à Dublin le 8 novembre 1847 , éteint à Londres le 21 avril 1912) , publia le roman Dracula en 1897 .

Il s'appuya principalement sur les anciennes légendes moyenâgeuses issues du folklore d'Europe centrale , il semble qu'il ne découvrit l'histoire de Vlad l'Empaleur de Valachie que durant la rédaction de son roman et qu'il n'en utilisa la figure qu'en raison de sa grande cruauté maintenant bien connue et pour crédibiliser un peu son histoire.
Bram Stoker , qui était administrateur du Lyceum Theatre de Londres après la publication de Dracula , avait pour ami et supérieur hiérarchique un grand acteur de l'époque Victorienne : Henry Irving . Il voulut monter une pièce pour adapter son roman en souhaitant que le personnage du comte soit incarné par sir Irving . Mais , après une lecture publique de l'oeuvre , celui-ci quitta la salle en proférant un sentencieux "minable" à propos de la dite pièce. Il perdit ainsi l'occasion de devenir le premier acteur à jouer ce qui allait devenir un personnage maléfique légendaire .
Dracula fut adaptée au théâtre après la mort de son auteur et connut sa première adaptation cinématographique dans un obscur film Hongrois , tombé depuis dans l'oubli mais c'est surtout la deuxième adataption qui rentra dans la légende , il s'agit du fameux Nosferatu , film Allemand de Murnau qui fut peut-être le seul à représenter le comte sous ses traits physiques effrayants quasiment tels qu'ils avaient été dépeints par BramStoker dans le roman ( excepté l'absence de moustache ) et qui échappa par la suite à la disparition complète par miracle puisque la justice exigea que toutes les copies du film soient détruites en raison du non-respect des droits d'auteur de Bram Stoker et de ses héritiers , le film étant une trop parfaite adaptation du roman alors que Prada-Films (société Allemande qui produisit Nosferatu) n'avait pas acquis les droits légalement . Seules quelques copies furent sauvées , nous permettant aujourd'hui encore de voir ce chef-d'oeuvre du cinéma d'horreur muet.

 

http://i1113.photobucket.com/albums/k508/minuitsang2/magazine/Fords_Theater_Dracula_Poster_1928_zps8815455f.jpg

une affiche du Ford's Theatre en 1928 , où était jouée la pièce tirée du roman de Bram Stoker

 


Devant le succès de la pièce jouée en Angleterre , c'est Broadway , univers du théâtre Américain , qui s'en empara à son tour .   

En1927 , une adaptation théatrale de Dracula , écrite par Hamilton Deane et John L. Balderston , est un énorme succès

Mais le Cinéma prenait de plus en plus de place dans le coeur du public et les studios Universal furent les premiers à Hollywood à adapter de manière très officielle Dracula , en 1931 , avec Tod Browning en réalisateur et l'incroyable Bela Lugosi en vampire .


http://i656.photobucket.com/albums/uu289/minuitsang/Photos%20de%20films/Dracula1931-014.jpg

Bela Lugosi en 1931 , incarnant le personnage du comte Dracula dans le premier film qui lui est consacré

 

De son vrai nom Bela Balok , né à Lugos en Hongrie , celui-ci avait quitté son pays natal après la première guerre mondiale et s'était retrouvé en 1919 à la Nouvelle-Orléans sans connaître un mot d'Anglais ! Il  joua donc dans la pièce de théâtre et ensuite dans le film en énonçant ses répliques phonétiquement , anecdote qui ajouta au mystère et à la crédibilité du personnage , son accent d'Europe centrale lui donnant l'aspect d'un véritable Comte Dracula aux yeux du public Américain .

Ce n'était pourtant pas lui qui avait été pressenti dans un premier temps pour porter la célèbre cape noire dans ce film mais Lon Chaney , très célèbre acteur Américain de ce temps . Celui-ci mourut d'une maladie foudroyante en 1930 , obligeant les studios Universal à choisir Bela Lugosi pour le rôle titre et c'est lui qui fit entrer le personnage dans la légende avec son jeu , sa gestuelle , ses grimaces et son fameux accent .

Le personnage de Dracula ne cessa plus jamais d'être repris au cinéma , par la suite , dans toutes sortes de productions , des plus underground aux plus prestigieuses , aidé en celà par l'incroyable ratage de protection des droits de son oeuvre par Bram Stoker . Car si le Dracula de Tod Browning en 1931 fut adapté en acquérant les droits légaux du roman de Stoker , ce fut le seul film dans ce cas ! Aussitôt que les producteurs Américains s'aperçurent qu'ils pouvaient utiliser le nom de "Dracula" sans verser un centime à quiconque , ils ne se privèrent plus de l'utiliser , eux et beaucoup d'autres productions vampiriques mondiales qui suivirent . Une utilisation sans vergogne puisque de nombreux films qui ne concernaient même pas le personnage du Comte utilisèrent son nom dans leur titre ! (Citons par exemple : La Comtesse Dracula avec Ingrid Pitt , Les Sévices de Dracula , etc etc) mais cette utilisation sans modération contribua sans doute , paradoxalement , à l'immense popularité du Comte Dracula partout dans le monde !

En 1936 , Universal Studios proposa une suite à son film de 1931 : Dracula's Daughter , où déjà le comte était absent et qui mettait en scène une fille de Dracula dans des aventures librement  imaginées par les scénaristes . Les années 1940  ne remirent pas en question la suprématie des Studios Universal sur les histoires liées à Dracula avec , par exemple , Son of Dracula en 1943 ( oui , après la fille , le fils de Dracula ! incarné , ironie de l'histoire , par Lon Chaney Junior, le fils du grand acteur qui aurait du être le premier à jouer le rôle du célèbre vampire , en 1931 ) ...

Dans les années 1950 , l'idée du moment semblait être au mélange des personnages horrifiques préférés du public et les films ayant la côte furent des affrontements entre la momie , le loup-garou , Frakenstein et , bien sûr , Dracula dans des films improbables annonçant le déclin prochain d'Universal qui n'allait pas tarder à être détrôné par la célèbre Hammer , société de production Britannique et figure de proue d'un cinéma fantastique européen qui reprenait le flambeau des films de vampires brillament ...


http://i656.photobucket.com/albums/uu289/minuitsang/Photos%20de%20films/Le_Cauchemar_de_Dracula_007.jpg

en 1958 , Christopher Lee revêt la cape noire du célèbre comte pour la première fois . Dans Horror of Dracula

 

Dès 1958 , la Hammer frappe fort et remet Dracula sur le devant de la scène ( il deviendra le personnage fétiche de la compagnie ) avec Horror of Dracula , un film percutant et virevoltant , novateur pour l'époque (rien que l'emploi de la couleur le prouve , tous les films de 1958 ne l'étaient pas ) avec un Dracula joué par un Christopher Lee lttéralement habité par le personnage et un Peter Cushing qui constitue un Van Helsing charismatique ! Le duo sera réutilisé plusieurs autres fois mais c'est avant tout Christopher Lee qui reste la légende principale de la Hammer puisqu'il incarnera le célèbre Comte dans pas moins de 7 films différents : Horror of Dracula , Dracula Prince of Darkness , etc etc.. . La Hammer placera quasiment systématiquement ses histoires de vampires dans des environnements gothiques superbes qui resteront sa marque de fabrique et qui la maintiendront en leader des films de vampires juqu'a l'entrée dans les années 1970 .

Au milieu de toutes ces aventures originales de Dracula , Jess Franco réalise  Les Nuits de Dracula en 1970 , avec l'ambition de faire l'adaptation la plus fidèle possible du roman de Stoker , encore plus fidèle que le premier film de 1931 , puisque celui-ci était surtout une adaptation de la pièce de théâtre de 1927. Le but ne fut pas vraiment atteint , d'ailleurs .

 

http://i1113.photobucket.com/albums/k508/minuitsang2/photos_de_films/Les_Nuits_de_Dracula1970-Franco-022.jpg

Dracula , toujours incarné par Christopher Lee , dans le film de 1970 de Jess Franco : Les Nuits de Dracula


Les années 1970 se caractérisent par l'apparition de films d'horreur spectaculaires marquant un changement d'époque ; désormais des films tels que Texas Chainsaw Massacre ou The Exorcist donnèrent un coup de vieux aux productions Hammer et les tentatives ultimes d'adaptation de celle-ci aux mentalités d'alors ne servirent à rien , c'en était fini du Dracula gothique du 19ème siècle . Désormais les vampires étaient à l'image de leur époque , plus subversifs , plus érotiques (explosion dans les 70's du nombre de personnages féminins vampires !) , plus sanglants aussi , mais toujours principalement portés par le cinéma Européen , avec Jean Rollin , Jésus Franco ou Amando De Ossorio en réalisateurs d'histoires vampiriques marquantes .

Le Comte Dracula disparu des histoires vampiriques d'alors , Carmilla Karnstein la vampire du roman Carmilla devenant un bref temps le vampire principal inspirant les scénaristes (1970-71-72) .

Une nouvelle adaptation du roman de Bram Stoker fut pourtant tournée en 1979 , par John Baddham avec un Frank Langella incarnant Dracula et misant à fond sur le registre de la séduction du personnage dans le tout simplement nommé : Dracula (1979) .

 

http://i1113.photobucket.com/albums/k508/minuitsang2/photos_de_films/Dracula_1979--007.jpg

Frank Langella incarne le célèbre comte dans le film de John Badham en 1979 : Dracula

 

Les années 1980 ressemblent à un désert vampirique au cinéma mais après l'incroyable abondance de films de vampires des années 1970 , c'était un peu un juste retour de balancier et Dracula n'apparu dans aucune production marquante  .

Il faut attendre l'année 1992 et l'ésthétiquement sublime Bram Stoker's Dracula de Francis Ford Coppola pour voir une nouvelle et très réussie adaptation du roman .

 

http://i656.photobucket.com/albums/uu289/minuitsang/Photos%20de%20films/Dracula_Coppola_004.jpg

Dracula (Gary Oldman) dans le film de 1992 de F.F. Coppola : Bram Stoker's Dracula


A l'entrée du 21ème siècle , de 2000 à 2005 , Wes Craven coproduit une trilogie autour du personnage du comte Dracula ( Dracula 2001 , Dracula 2 Ascension et Dracula 3 The Legacy ) , dans un décor et une ambiance résolument moderne mais ces trois films furent très décevants et connurent l'échec commercial . Le célèbre comte évoluant au nouveau millénaire dans des histoires poussives au milieu de la culture adolescente des Etats-Unis créa une alchimie ratée.

 

http://i1113.photobucket.com/albums/k508/minuitsang2/Dracula2005_zpsbc6fb362.jpg

Un Dracula blond ( Stephen Billington ) dans Dracula 3 The Legacy (2005) !

.

En 2001 , Jean Rollin signe enfin une histoire sur le Comte Dracula , ce qui manquait à sa biographie vampirique pourtant fournie , c'est La Fiancée de Dracula où deux mondes parallèles cohabitent et qui baigne dans l'atmosphère si particulière propre à ses films .


http://i656.photobucket.com/albums/uu289/minuitsang/Photos%20de%20films/La_Fiancee_de_Dracula-019.jpg

Un Dracula ténébreux dans le film de Jean Rollin , La Fiancée de Dracula (2001)

 

En 2003 c'est le film Van Helsing qui réutilise le plus fameux des vampires dans un film plein d'énergie qui réunit aussi le loup-garou et Frankenstein et où la ressemblance de l'acteur qui incarne Dracula avec Christian Clavier étonnera beaucoup le public français.Ce film constitue aussi un clin d'oeil aux types de films d'horreurs des années 1950 , avec tous les plus célèbres monstres de cinéma réunis dans un même film .

Si la vogue des films de vampires ne se dément pas dans les années suivantes avec , par exemple , les succès retentissants de la série des Twilight ou de la série TV américaine True Blood  ,la figure de Dracula disparait pourtant des inspirations scénaristiques .

 

http://i656.photobucket.com/albums/uu289/minuitsang/Photos%20de%20films/Dracula3000_01.jpg

en 2003 , le lamentable Dracula 3000 envoie le comte dans une histoire futuriste


L'ultime inspiration fut produite en 2003 avec le désastreux et pathétique Dracula 3000 , qui nerehaussera pas la réputation du fameux Comte , en envoyant celui-ci dans une aventure spatiale inepte .



Repost 0
Published by Minuit Sang - dans Zoom sur ...
commenter cet article
22 août 2012 3 22 /08 /août /2012 16:20

 

Jean Rollin . (03 Novembre 1938 / 10 Decembre 2010)

Réalisateur français de films de vampires . Auteur de romans

 

http://i1113.photobucket.com/albums/k508/minuitsang2/magazine/JeanRollinPortrait.jpg

Jean Rollin

 

Article consacré à Jean Rollin , dans la rubrique nécrologique du quotidien "Le Monde" , signé de Jean-François Rauger , dans l'édition datée du 24 Decembre 2010 :

C'était le père du film de vampires à la française , un réalisateur un peu excentré sinon excentrique , fidèle toute sa vie à une certaine vision du cinéma , travaillant dans des conditions de production toujours modestes , voire dérisoires . Le cinéaste et écrivain Jean Rollin est mort à Paris , le 15 décembre (2010) , des suites d'une longue maladie.

Jean-Michel Rollin Le Gentil est né le 3 novembre 1938 à Neuilly-sur-Seine . Il  apprend les ficelles du métier de réalisateur durant son service militaire au service cinématographique des armées puis se lance dans la réalisation de films expérimentaux . Il collaborera d'ailleurs , en 1963 , avec Marguerite Duras , à un projet resté inachevé . Fasciné par le cinéma et la littérature fantastique , les romans populaires du début du XXème siècle , par toute une tradition , donc , qui le rattache au goût des surréalistes , il réalise en 1968 Le Viol du Vampire , composé de deux moyens-métrages vaguement raccordés entre eux . Commandé à l'origine par un petit distributeur indépendant , le film , qui sortira en salles en plein Mai 1968 , se situe au croisement de catégories diverses : l'épouvante , l'underground et l'érotisme cinématographique . Les amateurs de films de vampires traditionnels sont pour la plupart décontenancés . Les spectateurs sont furieux ( ndlr :Jean Rollin confiera plus tard dans une interview que certains l'avaient même attendu pour lui casser la gueule , notamment au Majestic et au Scarlet , cinémas du Paris des années 1960 aujourd'hui disparus ) , les critiques assassins .

Il se fait dès lors le spécialiste d'un cinéma gothique , psychédélique et érotique . Son style et son univers sont uniques . De jeunes femmes dénudées déambulent sur des plages désertes , des cimetières nocturnes , des couloirs sombres , découvrant le plaisir et la liberté dans les bras de vampires sentencieux . Exaltations libertaires et romantiques , des films comme La Vampire Nue (1969) , Le Frisson des Vampires (1970) , Requiem Pour un Vampire (1971) , La Rose de Fer (1973) ou Lèvres de Sang (1975) glorifient le plaisir et la liberté dans la transgression.

Travaillant essentiellement pour de petits producteurs spécialistes de la série B , il tourne aussi -sans doute pour faire bouillir la marmite car ses films personnels ne rencontrent guère le succès commercial- des films pornographiques et des comédies navrantes .

Son oeuvre divise les amateurs . Il y a ceux qui regrettent la pauvreté des moyens , la direction d'acteurs nonchalante , et ceux qui sont sensibles à un forme de poésie élaborée , une manière incomparable de dépasser les conventions du cinéma fantastique et la beauté des interprètes féminines .

Ces dernières années , il avait repris une production personnelle un peu plus soutenue avec des films comme Les Deux Orphelines Vampires (sorti en 1997) , La Fiancée de Dracula en 2002 , La Nuit des Horloges (2008) et Le Masque de la Méduse en 2010 , ce dernier titre tourné dans les décors du théâtre du Grand-Guignol , affirmant avec une grande netteté ses obssesssions de toujours . Jean Rollin a par ailleurs écrit des romans ( dont Les Deux Orphelines Vampires qu'il a lui-même adapté en film ) et un livre de souvenirs , Moteur , coupez ! Mémoires d'un cinéaste singulier

 

Pour en savoir plus , vous pouvez également visiter : la page Wikipedia de Jean Rollin

 

 

*******************************

Liste des films de vampires de Jean Rollin ( et leur année de sortie ):

(vous pouvez cliquer sur les titres pour accéder à l'article du film sur le présent site)

http://img6.uploadhouse.com/fileuploads/16509/165093331a2adc443c09a274477ff10d50ad6c77.jpg

1968 : Le Viol du Vampire (pas encore d'article)

 

 

http://img5.uploadhouse.com/fileuploads/16509/165093346b8d3d13613fe487e72e9dd235684fea.jpg

1969 : La Vampire Nue (pas encore d'article)

 

 

http://i656.photobucket.com/albums/uu289/minuitsang/Affiches/Le-Frisson-Des-Vampires-Jean-Rollin.gif

1970 : Le Frisson des Vampires

 

 

http://i656.photobucket.com/albums/uu289/minuitsang/Affiches/Jean_Rollin-Requiem_Pour_Un_Vampire.jpg

1971 : Requiem pour un Vampire (ou Vierges et Vampires)

 

 

http://img1.uploadhouse.com/fileuploads/3432/343217250feb3f19d48f486ecc9ec154dbf5548.jpg

1975 : Lèvres de Sang

 

 

http://i1113.photobucket.com/albums/k508/minuitsang2/affiches/Fascination_1979_Jean_Rollin.jpg

1979 : Fascination

 

 

http://i656.photobucket.com/albums/uu289/minuitsang/Affiches/Les_Deux_Orphelines_Vampires.jpg

1997 : Les Deux Orphelines Vampires

 

 

http://i656.photobucket.com/albums/uu289/minuitsang/Affiches/La_Fiancee-de-Dracula-affiches.gif

2002 : La Fiancée de Dracula

 

*********************

 

 

video documentaire à propos de Jean Rollin

Repost 0
Published by Minuit Sang - dans Zoom sur ...
commenter cet article
10 mars 2012 6 10 /03 /mars /2012 10:25

 

Les Nuits de Dracula

 

Titre original : Nachts , Wenn Dracula Erwacht


affiche du film LES NUITS DE DRACULA
Italie/Espagne/Allemagne de l'Ouest : 1970
 

Réalisation : Jesus Franco

Scénario : Jesus Franco , adaptation du roman de Bram Stoker


Avec : Christopher Lee (Comte Dracula) , Herbert Lom (Prof. Van Helsing) , Klaus Kinski (Renfield) , Soledad Miranda (Lucy Westenra) , Maria Rohm (Mina Murray) , Fred Williams (Jonathan Harker) , Paul Muller (Dr. Seward) , Jack Taylor (Quincey Morris)
 

Pitch : En 1897 , Jonathan , jeune avocat Londonien , se rend en Transylvanie dans l'espoir d'acter la vente d'une propriété Anglaise au Comte Dracula ..Sitôt arrivé au château de celui-ci , il ne tarde pas à découvrir la nature malfaisante de Dracula...

Avis : Ce film est une adaptation assez libre du fameux roman de Bram Stoker . En effet , si la plupart des situations finissent par aboutir aux évènements décrits dans le livre , Jesus Franco prend quelques libertés pour y amener le spectateur . Par exemple , Jonathan , lorsqu'il s'échappe du château de Dracula , s'échoue dans une petite structure hospitalière à Budapest , dans laquelle tous les protagonistes de l'histoire vont se rendre , au complet ! Aucun évènement ne se déroule donc en Angleterre , à aucun moment . Egalement , Renfield a ici un rôle plutôt obscur et est beaucoup moins important que dans le récit original , sa présence semble totalement inutile ! ( c'est dommage car il est joué ici par l'incroyable Klaus Kinski ) . Le film est un peu plus plaisant dans sa deuxième moitié mais il n'y a guère de scènes réellement horrifiques dans cette adaptation de Dracula , tout reste assez soft et peu de morsures sont vraiment montrées à l'écran .  Enfin , la patte de Jesus Franco est reconnaissable dans ce film par la linéarité et le cadrage , plutôt heurtés , à certains moments du film !  par exemple , lorsque Jonathan part à la poursuite du comte Dracula , il décide dans une scène de se lancer sur les traces de celui-ci pour se retrouver , dès la scène suivante , dans le château de Dracula , aucun moment du voyage ne nous est montré ! ça donne ainsi la sensation , parfois , d'une étonnante brusquerie dans l'enchaînement du récit . Malgré tout , ce film est assez plaisant mais il reste à voir comme l'objet qu'il est , un film de vampires du tout début de la décennie des seventies , il ne faut pas en attendre des prouesses spectaculaires que l'époque du tournage et le niveau technique de son auteur ne permettaient pas d'atteindre !

A signaler aussi la traduction des patronymes des personnages , ils sont transformés de manière vraiment ridicule dans la version française ! (Refitte pour Reinfield , Arkatte pour Harker et aussi quelques autres...)

Lieux,ambiance : L'ambiance générale est bien celle qu'on est en droit d'attendre dans un film avec le comte Dracula mais les tournages de jour en laissant croire que l'action se situe de nuit sont vraiment rebutants ! L'ambiance des chateaux , dont l'architecture laisse clairement deviner qu'ils ont été trouvés au sud de l'Europe ( le film a été tourné à Alicante , dans le sud de l'Espagne ! )  , manque malheureusement un peu de "gothique" , avec leurs murs clairs et propres . Les lieux visités par les protagonistes sont , malgré tout , assez variés dans l'ensemble et les costumes participent à la bonne impression d'ensemble .  
La musique , quant à elle , est réellement horripilante ! De plus , elle est présente dans de trop nombreuses scènes et est réllement répétitive (son auteur est Bruno Nicolai) .

Personnages,acteurs : La magnifique ( et trop rare puisque très tôt disparue ) Soledad Miranda est , dans Les Nuits de Dracula , une hypnotisante Lucy . Christopher Lee , habituel comte Dracula de la Hammer , reprend ici un personnage qui semble taillé sur mesure pour lui mais il le joue différement : il est plus bavard , il ne porte pas de grande cape noire et rouge et change même d'aspect ( vieux ou jeune ) selon les différents évènements de l'histoire . Van Helsing  (joué par Herbert Lom ) est un vieux patriarche qui semble un peu trop sûr de lui et on retrouve également le fameux Jack Taylor , grand habitué des rôles secondaires dans les films de vampires de l'époque mais qui semble ici un peu trop effacé . Il a aussi officié comme décorateur de plateau pour la partie technique du film et il a peut-être laissé trop d'énergie dans ce rôle là !

 

 

* Pas de bande-annonce du film : Les Nuits de Dracula *

 

 

Le comte Dracula (Christopher Lee) reçoit son invité Jonathan Harker (Fred Williams) / Les_Nuits_de_Dracula1970-Franco-004.jpg

Le comte Dracula (Christopher Lee) reçoit son invité Jonathan Harker (Fred Williams)

 

Les trois

Les trois "épouses" de Dracula contemplant Harker , inconscient

 

Un juteux humain vivant ouvre l'appétit de ces femmes vampires / Les_Nuits_de_Dracula1970-Franco-010.jpg

Un juteux humain vivant ouvre l'appétit de ces femmes vampires

 

Dracula dans son tombeau / Les_Nuits_de_Dracula1970-Franco-011.jpg

Dracula dans son tombeau

 

Lucy Westenra (Soledad Miranda) reçoit un appel télépathique et hypnotisant du comte Dracula / Les_Nuits_de_Dracula1970-Franco-014.jpg

Lucy Westenra (Soledad Miranda) reçoit un appel télépathique et hypnotisant du comte Dracula

 

Une proie féminine pour le comte vampire / Les_Nuits_de_Dracula1970-Franco-016.jpg

Une proie féminine pour le comte vampire

 

http://i1113.photobucket.com/albums/k508/minuitsang2/photos_de_films/Les_Nuits_de_Dracula1970-Franco-019.jpg Lucy plongée dans un état extatique après avoir été mordue au cou / Les_Nuits_de_Dracula1970-Franco-019.jpg

Lucy plongée dans un état extatique après avoir été mordue au cou

 

Mina (Maria Rohm) , au chevet d'une Lucy déclinante / Les_Nuits_de_Dracula1970-Franco-021.jpg

Mina (Maria Rohm) , au chevet d'une Lucy déclinante

 

Dracula pris sur le fait alors qu'il se nourrissait de Lucy / Les_Nuits_de_Dracula1970-Franco-022.jpg

Dracula pris sur le fait alors qu'il se nourrissait de Lucy

 

Lucy la vampire dans la transposition à l

Lucy la vampire dans la transposition à l"écran de la fameuse scène de la "Dame en Sang" du roman...

 

Lucy après s'être nourrie de sang humain / Les_Nuits_de_Dracula1970-Franco-026.jpg

Lucy après s'être nourrie de sang humain

 

Renfield (Klaus Kinski) , enfermé dans un asile d'aliénés / Les_Nuits_de_Dracula1970-Franco-027.jpg

Renfield (Klaus Kinski) , enfermé dans un asile d'aliénés

 

Dracula en gentleman , incognito / Les_Nuits_de_Dracula1970-Franco-028.jpg

Dracula en gentleman , incognito

 

Morris et Harker à la poursuite de Dracula dans son château / Les_Nuits_de_Dracula1970-Franco-029.jpg

Morris et Harker à la poursuite de Dracula dans son château

 

Harker plantant un pieu dans une poitrine vampire / Les_Nuits_de_Dracula1970-Franco-031.jpg

Harker plantant un pieu dans une poitrine vampire

 

Mina , alanguie par les pouvoirs du comte Dracula / Les_Nuits_de_Dracula1970-Franco-032.jpg

Mina , alanguie par les pouvoirs du comte Dracula


Images du film LES NUITS DE DRACULA


Sa note sur IMDB (au jour de la publication de cet article) : 5,7 / 10


************** 

 

Voir la liste des autres films de vampires développés dans ce blog

 


 


Repost 0
24 décembre 2011 6 24 /12 /décembre /2011 10:00

Laisse Moi Entrer 

Titre original : Let Me In


3 des affiches du film LAISSE-MOI ENTRER (LET ME IN)
USA : 2010 

Remake du film suédois : Morse

Réalisation : Matt Reeves

Scénario : Matt Reeves (d'après le scénario et le roman original de John Ajvide Lindqvist)

Avec : Chloe Moretz (Abby) , Kodi Smit-McPhee (Owen) , Richard Jenkins (Le "père") , Cara Bueno (La mère d'Owen) , Elias Koteas (Le policier) , Sasha Barrese (Virginia) , Dylan Kenin (Larry) , Chris Browning (Jack) , Ritchie Coster (Mr Zoric) , Dylan Minnette (Kenny)


Pitch : Owen est un jeune garçon solitaire brimé par quelques camarades de classe et qui rêve de vengeance en secret ...C'est alors qu'Abby , une jeune fille de son âge , aussi solitaire et encore bien plus étrange que lui vient emmenager dans l'appartement voisin du sien . Pendant que les deux jeunes gens vont se découvrir des affinités et nouer une relation exclusive envers la défiance du monde qui les entoure , des meurtres commencent à être commis dans le voisinage...

Avis : Ce film est une réplique quasi parfaite de Morse , le magnifique film suédois sorti à peine deux ans auparavant ! on a beau chercher , il est bien difficile de trouver un élément de cette version qui diverge un tant soit peu de l'original ( notable exception , c'est ici un policier qui est sur les traces d'Abby , non l'époux d'une de ses victimes comme dans Morse . Ce qui est moins crédible car on a du mal à croire à sa croisade complètement solitaire , comment des affaires de meurtres aussi sanglants peuvent-elles confiées à un enquêteur seul ? de plus , le public français pourra s'étonner de l'étonnante ressemblance physique de ce policier avec le comédien Gérard Hernandez ! ) .

D'ordinaire , les remakes sont réalisés bien plus longtemps après l'oeuvre qu'ils "reproduisent" et se justifient en général par des moyens techniques bien supérieurs ..Ici , à part l'allergie du public américain aux films provenant d'autres parties du monde , on ne voit pas ce qui a poussé les auteurs de ce remake à se lancer dans une reproduction aussi fidèle à l'original . Si la jeune vampire paraît plus monstrueuse à l'écran quand sa véritable nature se fait jour , tout le reste de la narration est identique à Morse . Jusque dans l'époque à laquelle cette histoire est censée se dérouler qui est la même (début de la décennie 1980 , ce qui est prouvé par de petits détails comme les musiques de fond ou un passage de Ronald Reagan , qui était alors le président des USA , à la TV) .

Heureusement , et il faut croire que c'est le scénario qui est de qualité , Laisse Moi Entrer est un bon film , comme l'était son prestigieux devancier . Où la nature vampire d'Abby nous est dévoilée rapidement mais où les mythes attachés à la figure du vampire traditionnel nous sont montrés par petites touches , au gré des scènes ... Ainsi Abby est apte à se déplacer sur des parois verticales , bâtiments , troncs d'arbres ou autres ; elle subit des transformations physiques effrayantes dues à sa nature ; elle ne peut entrer au domicile de quelqu'un sans y avoir été invitée (élément qui donne le titre du film) , elle a une très grande force physique , n'est pas affectée par le froid et l'immortalité a figé ses 12 ans pour toujours sur son visage et son corps . L'aversion des vampires pour le soleil est démontrée également , dans Laisse Moi Entrer . L'ambiance est à peu près aussi sinistre et morne que dans Morse et les acteurs sont convaincants.

Lieux,ambiance : Les froideurs de l'hiver du Nouveau-Mexique , aux Etats-Unis , ont remplacé l'hiver Suédois de l'original . Mais quoique donnant une impression d'être dans un environnement un peu plus peuplé , Laisse Moi Entrer nous plonge dans une agréable sensation d'isolement (aussi due au peu de personnages que l'on croise dans cette histoire)  . Matt Reeves a scrupuleusement respecté l'atmosphère d'origine de cette histoire
Personnages,acteurs : Le jeune Kodi Smit-McPhee joue un parfait Owen , silencieux et très expressif , il habite son personnage encore mieux que Chloe Moretz qui est une vampire peu-être un peu trop "vivante" , trop souvent souriante et qui n'égale pas la performance de l'Elli originale , même si elle y met du coeur et de l'énergie . Tous les autres personnages sont des seconds rôles bien moins prépondérants dans l'histoire de cette émouvante rencontre entre deux jeunes êtres qui se sentent en butte au mépris du monde ...

 

 


  Bande-annonce du film : LAISSE-MOI ENTRER (Let Me In)

 

 

Quand Abby (Chloe Moretz) rencontre Owen (Kodi Smit-McPhee) / Let-Me-In-001.jpg

Quand Abby (Chloe Moretz) rencontre Owen (Kodi Smit-McPhee)

 

le père d'Abby chasse les humains pour récolter leur sang qui servira à la nourrir / Let-Me-In-002.jpg

le père d'Abby chasse les humains pour récolter leur sang qui servira à la nourrir

 

Abby et Owen tissent lentement une relation unique / Let-Me-In-003.jpg

Abby et Owen tissent lentement une relation unique

 

Un tunnel sombre où Abby peut attaquer un humain en toute discrétion / Let-Me-In-004.jpg

Un tunnel sombre où Abby peut attaquer un humain en toute discrétion

 

L'effrayant visage de vampire d'Abby / Let-Me-In-005.jpg

L'effrayant visage de vampire d'Abby

 

Abby (Chloe Moretz) affichant son visage d'enfant ordinaire / Let-Me-In-006.jpg

Abby ressemble sinon à une ordinaire enfant

 

Le père de la vampire , défiguré par de l'acide / Let-Me-In-007.jpg

Le père de la vampire , défiguré par de l'acide

 

Abby se nourrissant du sang de son père / Let-Me-In-008.jpg

Abby se nourrissant du sang de son père

 

Une victime inachevée de la jeune vampire / Let-Me-In-009.jpg

Une victime inachevée de la jeune vampire

 

La transformation en vampire ne se fait pas attendre pour la victime inachevée d'Abby / Let-Me-In-010.jpg

La transformation en vampire ne se fait pas attendre pour la victime inachevée d'Abby

 

http://i1113.photobucket.com/albums/k508/minuitsang2/photos_de_films/Let-Me-In-011.jpg La lumière du soleil , toujours fatale aux vampires qui s'enflamment littéralement à son contact , dans Let Me In / Let-Me-In-011.jpg

La lumière du soleil , toujours fatale aux vampires qui s'enflamment littéralement à son contact , dans Let Me In

 

Owen découvre peu à peu les étonnantes et surnaturelles propriétés de sa jeune amie / Let-Me-In-012.jpg

Owen découvre peu à peu les étonnantes et surnaturelles propriétés de sa jeune amie

 

Un policier un peu trop curieux se retrouve confronté à la vraie nature d'Abby / Let-Me-In-013.jpg

Un policier un peu trop curieux se retrouve confronté à la vraie nature d'Abby

 

L'amitié entre Owen et Abby résistera-t-elle aux épreuves sanglantes ? / Let-Me-In-014.jpg

L'amitié entre Owen et Abby résistera-t-elle aux épreuves sanglantes ?

 

Même en détresse , Owen peut compter sur son amie pour le défendre / Let-Me-In-015.jpg

Même en détresse , Owen peut compter sur son amie pour le défendre

 

Images du film LET ME IN (LAISSE-MOI ENTRER en VF)



Sa note sur IMDB (au jour de la publication de cet article) : 7,2 / 10


 

**************************

 

Voir la liste des autres films de vampires développés dans ce blog

 

 



Repost 0
11 octobre 2011 2 11 /10 /octobre /2011 22:03

Lifeforce


deux des affiches du film LIFEFORCE de Tobe Hooper
Grande-Bretagne : 1985
Thriller fantastique , Science-fiction  

Réalisation : Tobe Hooper

Scénario : Dan O'Bannon sur une histoire écrite par Colin Wilson

Avec : Mathilda May (la Fille de l'Espace) , Steve Railsback (Colonel Tom Carlsen) , Peter Firth (Colonel Colin Caine) , Frank Finlay (Dr Hans Fallada) , Patrick Stewart (Dr Armstrong)
 

Pitch : En mission spatiale d'étude de la comète de Halley , un équipage d'astronautes découvre un immense vaisseau dans la queue de la comète, d'apparence complètement abandonné .  L'équipage y découvre néanmoins trois corps humains intacts , deux hommes et une femme , qui semblent endormis dans des caissons de verre . Les caissons sont ramenés à bord du Churchill , leur navette . Mais alors que celle-ci est mystérieusement détruite , les sarcophages contenant les corps sont retrouvés intacts .

Alors qu'ils sont rapatriés sur Terre , les humains découvrent bien vite les pouvoirs vampiriques très dangereux qui s'incarnent dans le corps angélique de la Fille de l'Espace . La survie de l'espèce humaine est en danger ...   

Avis : Lifeforce a un récit assez lent et laborieux dans sa première moitié avant d'adopter un rythme un peu plus soutenu ensuite . Malgré la faiblesse des effets spéciaux ( qui sont surtout des effets visuels , de lumière , et de maquillage plutôt médiocres car datés maintenant ) , ce film est vraiment ambitieux puisqu'il s'autorise une ambiance apocalyptique en plein Londres ( bien avant 28 Jours Plus Tard ) et il se propose aussi de nous expliquer carrément l'origine des vampires sur notre bonne vieille planète Terre !

Dans Lifeforce , les vampires viennent de l'espace et on ne voit que très peu de vampirisme à l'écran . Celui qui nous est montré est un vampirisme psychique ; la vampire draine une énergie vitale symbolisée par une lumière électrique qui se transmet d'un corps à l'autre par le biais d'embrassades à pleine bouche !

Le récit est assez méticuleux , au point de plutôt souvent donner l'impression qu'on est devant une espèce de film policier dont le dénouement se fait longtemps attendre . Le principal mystère à trait à la relation unique qui semble lier la fille de l'espace au Colonel Carlsen , celle-ci épargnant celui-là alors qu'elle se montre impitoyablement affamée avec tous les autres humains qu'elle rencontre .

L'impression d'ensemble donnant un film relativement décevant qui possédait pourtant quelques qualités comme l'originalité de ces vampires de l'espace . La plastique de la Fille de l'Espace en est une autre , de qualité du film , mais Tobe Hooper le réalisateur l'a utilisée sans retenue et le costumier de Mathilda May n'a pas du revenir bien cher à la production ! Quelques légères invraisemblances se devinent parfois , comme la rapidité réellement stupéfiante de la propagation du mal par rapport à ce qui nous avait été suggéré dans le début de la présence sur Terre de la Fille de l'Espace ou d'autres anicroches similaires dans la crédibilité de Lifeforce ....

Ce film est sorti un an avant le passage réel de la comète de Haley dans le ciel Terrien , il a donc été en phase avec une certaine angoisse millénariste ancrée dans l'inconscient humain vis-à-vis de ces étranges objets spatiaux qui reviennent cycliquement s'exposer au regard humain , alimentant toutes sortes de fantasmes et de superstitions dont les plus courants associent le passage de comètes à la fin du monde.

Lieux,ambiance : Une atmosphère de science-fiction froide et clinique dans la première partie du film et Londres en pleine dévastation dans les séquences de fin retiennent l'attention . Les lieux traversés par les protagonistes sont , sinon , ternes et sans saveur particulière .
Personnages,acteurs : Mathilda May incarne une fille vampire de l'espace qui erre , quasiment toujours nue , à la surface de la Terre , semant la désolation . Elle est l'atout premier de Lifeforce et le scénario tient sa principale intrigue de sa relation étrange avec le colonel Carlsen .

 

 

Bande-annonce video du film : LIFEFORCE

 

 

Les corps des vampires de l'espace / Lifeforce-1985-002.jpg

D'étranges caissons de verre qui contiennent d'énigmatiques corps

 

Les navettes spatiales en mission vers la comète de Haley / Lifeforce-1985-003.jpg

Une atmosphère de science-fiction bien visible dans les premières scènes du film

 

Un membre de l'équipage du Churchill devant le corps de la fille de l'espace / Lifeforce-1985-004.jpg

Un membre de l'équipage du Churchill devant le corps de la fille de l'espace

 

A peine éveillée , la fille de l'espace vampirise un gardien / Lifeforce-1985-006.jpg

A peine éveillée , la fille de l'espace vampirise un gardien

 

animation de la fille de l'espace , vampire qui se nourrit de l'énergie vitale de ses proies

Un tourbillon pyrotechnique , marque caractéristique du vampirisme de Lifeforce

 

Mathilda May , une actrice française en vampire de l'espace / Lifeforce-1985-014.jpg

Mathilda May , une actrice française en vampire de l'espace

 

Dotée de grands pouvoirs , la Fille de l'espace maitrise facilement quelques gardiens / Lifeforce-1985-015.jpg

Dotée de grands pouvoirs , la Fille de l'espace maitrise facilement quelques gardiens

 

Les humains vampirisés deviennent comme momifiés , vidés de leur substance vitale / Lifeforce-1985-016.jpg

Les humains vampirisés deviennent comme momifiés , vidés de leur substance vitale

 

Le réveil d'une femme devenue vampire / Lifeforce-1985-017.jpg

Un test en laboratoire sur une femme devenue vampire

 

La fille de l'espace (Mathilda May) dans un moment de fascination / Lifeforce-1985-020.jpg

La fille de l'espace (Mathilda May) dans un moment de fascination

 

Semblable à un ange , la fille de l'espace n'en est pas moins vampire , et dangereuse / Lifeforce-1985-022.jpg

Semblable à un ange , la fille de l'espace n'en est pas moins vampire , et dangereuse

 

Le centre de Londres devient une porte vers un autre monde / Lifeforce-1985-023.jpg

Le centre de Londres devient une porte vers un autre monde

 

Les habitants de Londres transformés en hordes de zombies par la propagation du mal venu de l'espace / Lifeforce-1985-024.jpg

Les habitants de Londres transformés en hordes de zombies par la propagation du mal venu de l'espace

 

Sur l'autel , dans la crypte , une présence mystique et vampirique / Lifeforce-1985-027.jpg

Sur l'autel , dans la crypte , une présence mystique et vampirique

 

Le chaos en plein Londres , à feu et à sang / Lifeforce-1985-028.jpgLe chaos en plein Londres , à feu et à sang

 

Des effets spéciaux un peu rudimentaires pour une histoire quand même ambitieuse / Lifeforce-1985-030.jpg

Des effets spéciaux un peu rudimentaires pour une histoire quand même ambitieuse

 

Une créature ailée et vampire venue de l'espace / Lifeforce-1985-031.jpg

Une créature ailée et vampire venue de l'espace

 

Une passion mystérieuse entre la Fille de l'espace (Mathilda May) et le colonel Tom Carlsen (Steve Railsback) / Lifeforce-1985-032.jpg

Une passion mystérieuse entre la Fille de l'espace (Mathilda May) et le colonel Tom Carlsen (Steve Railsback)

 

http://i1113.photobucket.com/albums/k508/minuitsang2/photos_de_films/Lifeforce-1985-033.jpg

Une apocalypse s'est abattue sur la Terre ....

 

 

Images du film LIFEFORCE

*************
 
Sa note sur IMDB (au jour de la publication de cet article) : 5,9 / 10


**************

 

Voir la liste des autres films de vampires développés dans ce blog


Repost 0
11 juillet 2011 1 11 /07 /juillet /2011 14:00

True Blood - Saison 2
 

affiche de TRUE BLOOD SAISON 2

USA : 2009
Série TV , produite par la chaine de TV : HBO

accord parental indispensable

Réalisation : Alan Ball , Michael Lehmann , John Dahl
Avec : Anna Paquin (Sookie Stackhouse) , Stephen Moyer (Bill Compton) , Sam Trammell (Sam Merlotte) , Ryan Kwanten (Jason Stackhouse) , 
Michelle Forbes (Maryann Forester) , Rutinna Wesley (Tara Thornton) , Nelsan Ellis (Lafayette Reynolds) , Alexander Skarsgard (Eric Northam) , Chris Bauer (Andy Bellefleur) , Evan Rachel Wood (La reine Sophie-Anne) , Christopher Gartin (Hugo) , Ashley Jones (Daphne) , Michael McMillian (Steve Newlin) , Valerie Cruz (Isabelle) , Dale Raoul (Maxine) , Carrie Preston (Arlene Fowler) , William Sanderson (Shérif Dearborne) , Deborah Ann Woll (Jessica Hamby) , Jim Parrack (Hoyt Fortenberry) , Mehcad Brooks (Eggs) , Allan Hyde (Godric) , Mariana Klaveno (Lorena  Krasiki) , Ed Quinn (Stan) , Anna Camp (Sarah Newlin)
 

Pitch : La deuxième saison de True Blood commence avec le meurtre mystérieux d'une femme que Tara connait bien ...Ce qui va entrainer toute la ville de Bontemps dans une aventure fantastique qui va la mettre aux prises avec une démone très puissante et dont les motivations ne se dévoilent que peu à peu , au gré des épisodes ...Sookie la serveuse télépathe et Bill son vampire sont , eux , les acteurs principaux de l'autre histoire majeure de la saison 2 ; celle qui les voit rechercher Godric , un vampire très ancien , en compagnie d'Eric qui fut transformé en vampire par ce même Godric , des siècles plus tôt .

Ce qui les mènera jusqu'à Dallas et les confrontera à la Communauté du Soleil , une secte religieuse férocement anti-vampire dans laquelle Jason , le frère de Sookie , s'est laissé embrigader . Tous les protagonistes principaux de True Blood se retrouvent mêlés au dénouement du dernier épisode , très spectaculaire et qui dévoilera enfin au public tous les mystères de la saison 2 tout en entretenant l'engouement du public et ouvrant la voie à l'intrigue de la saison 3 !

Avis : True Blood Saison 2 baigne dans une ambiance sombre et où l'humour ravageur et décalé de la première saison s'est un peu estompé . Pour autant , c'est une série toujours très réussie et où le fantastique proprement dit a remplacé le côté plus polar de l'intrigue de la saison 1 . les fans de cette saison1 devraient donc aimer aussi cette suite où l'esprit de ce qui fait la force de True Blood est toujours présent et où on retrouve de nombreux personnages attachants dans des situations hors-norme !

La deuxième saison comporte 12 épisodes d'environ 52 minutes chacun . Cette deuxième saison est sortie en édition française sous la forme d'un coffret comportant 5 DVD en Juin 2010.

Liste des épisodes de la Saison 2 de True Blood :

(titres français suivis du titre original)

Episode 1 : Le Goût du Sang  (Nothing but the Blood)

Episode 2 : Que La Fête Commence (Keep this Party Going)

Episode 3 : Coup de Griffe (Scratches)

Episode 4 : D'un Claquement de Doigts (Shake and Fingerpop)

Episode 5 : Ne M'abandonne Jamais (Never Let Me Go)

Episode 6 : La Fin du Voyage (Hard Hearted Hannah)

Episode 7 : Emancipation (Relase Me)

Episode 8 : Lassitude du Vampire (Timebomb)

Episode 9 : Les Condamnés (I Will Rise Up)

Episode 10: Le Jour se Lève (New World In My View)

Episode 11: Frénésie (Frenzy)

Episode 12: Et Si Le Sauveur N'existait Pas (Beyond Here Lies Nothin')


Lieux,ambiance : On retrouve avec plaisir l'atmosphère mystérieuse de Bontemps , du Merlotte's , le bar de Sam où se déroulent de nombreuses scènes et les forêts marécageuses alentour . Les lieux parcourus sont enrichis par un voyage à Dallas qui concernera quelques-uns des protagonistes et qui donnera lieu d'ailleurs à quelques scènes savoureuses comme le transport aérien de vampires par une compagnie spécialisée ( Anubis Air ) dans d'hermétiques cercueils ! Le camp de la Communauté du Soleil est très présent également.
Personnages,acteurs : on retrouve tous les personnages principaux de la saison 1 , à savoir Sookie la serveuse et son frère Jason , Bill , Eric et Pam les vampires plus Sam le patron métamorphe du Merlotte's , Tara et Lafayete son cousin , tous entraînés dans des aventures échevelées dans lesquelles de nombreux autres personnages auront une grande importance ; au premier rang desquels Maryanne qui transforme les paisibles et rustiques habitants du patelin en de lubriques et dévoyés individus , mais aussi Godric et Jessica les vampires , Eggs  le sbire malgré lui de Maryanne , ou le couple d'intégristes religieux que sont les Newlin...

 

 

 

Bill le vampire (Stephen Moyer) mordant Sookie (Anna Paquin) / True_Blood-Saison_2-Episode_01_008.jpg

Bill le vampire (Stephen Moyer) mordant Sookie (Anna Paquin)

 

Eric Northman (Alexander Skarsgard) dans une scène sanguinaire / True_Blood-Saison_2-Episode_02_001.jpg

Eric Northman (Alexander Skarsgard) dans une scène sanguinaire

 

une scène évoquant un fait de la Saison 1 , le meurtre d'Eddy le vampire / True_Blood-Saison_2-Episode_02_009.jpg

une scène évoquant un fait de la Saison 1 , le meurtre d'Eddy le vampire

 

Sarah Newlin (Anna Camp) , bigotte luttant contre les vampires dans une scène où elle les imite ironiquement / True_Blood-Saison_2-Episode_02_010.jpg

Sarah Newlin (Anna Camp) , bigotte luttant contre les vampires dans une scène où elle les imite ironiquement

 

http://i1113.photobucket.com/albums/k508/minuitsang2/photos_de_films/True_Blood-Saison_2-Episode_02_016.jpg Jessica Hamby (Deborah Ann Woll) , jeune vampire , auprès de son père , qui lui est humain / True_Blood-Saison_2-Episode_02_016.jpg

Jessica Hamby (Deborah Ann Woll)  , jeune vampire , auprès de son père , qui lui est humain

 

Bill le vampire (Stephen Moyer) / True_Blood-Saison_2-Episode_02_017.jpg

Bill le vampire (Stephen Moyer)

 

Un monstre mythologique énigmatique fait son apparition à Bon Temps , à l'épisode 3 de la saison 2 / True_Blood-Saison_2-Episode_03_001.jpg

Un monstre mythologique énigmatique fait son apparition à Bon Temps , à l'épisode 3 de la saison 2

 

Sookie soignée dans le Fangtasia , par une guérisseuse pittoresque , sous les yeux de Bill et d'Eric / True_Blood-Saison_2-Episode_03_002.jpg

Sookie soignée dans le Fangtasia , par une guérisseuse pittoresque , sous les yeux de Bill et d'Eric

 

http://i1113.photobucket.com/albums/k508/minuitsang2/photos_de_films/True_Blood-Saison_2-Episode_03_004.jpg Sookie Stackhouse (Anna Paquin) habillée d'un tee-shirt du bar des vampires , et Bill Compton (Stephen Moyer) / True_Blood-Saison_2-Episode_03_004.jpg

Sookie Stackhouse (Anna Paquin) habillée d'un tee-shirt du bar des vampires , et Bill Compton (Stephen Moyer)

 

Tara Thornton (Rutina Wesley) et 'Eggs' (Mehcad Brooks) lors d'une fête mémorable / True_Blood-Saison_2-Episode_03_005.jpg

Tara Thornton (Rutina Wesley) et 'Eggs' (Mehcad Brooks) lors d'une fête mémorable

 

Sam Merlotte (Sam Trammell) prend un bain de minuit sous l'oeil de sa nouvelle serveuse / True_Blood-Saison_2-Episode_03_009.jpg

Sam Merlotte (Sam Trammell) prend un bain de minuit sous l'oeil de sa nouvelle serveuse

 

Jessica a une explication orageuse avec Bill / True_Blood-Saison_2-Episode_04_002.jpg

Jessica a une explication orageuse avec Bill

 

Maryann Forrester (Michelle Forbes) , mystique et mystérieuse / True_Blood-Saison_2-Episode_04_003.jpg

Maryann Forrester (Michelle Forbes) , mystique et mystérieuse

 

True Blood Saison 2 - Episode 5 - animation d'une métamorphose de biche en humaine , sous les yeux de Sam Merlotte

gif animé d'une métamorphose de biche en humaine , sous les yeux de  Sam Merlotte

 

hTerry Bellefleur (Todd Lowe) et Arlene Fowler (Carrie Preston) / True_Blood-Saison_2-Episode_05_002.jpg

Terry Bellefleur (Todd Lowe) et Arlene Fowler (Carrie Preston)

 

Jason Stackhouse (Ryan Kwanten) grisé par les armes anti-vampires de l'Eglise de la Communauté du Soleil / True_Blood-Saison_2-Episode_05_004.jpg

Jason Stackhouse (Ryan Kwanten) grisé par les armes anti-vampires de l'Eglise de la Communauté du Soleil

 

http://i1113.photobucket.com/albums/k508/minuitsang2/photos_de_films/True_Blood-Saison_2-Episode_05_006.jpg Un égorgement spectaculaire au temps des vikings , lors d'un souvenir d'Eric / True_Blood-Saison_2-Episode_05_006.jpg

Un égorgement spectaculaire au temps des vikings , lors d'un souvenir d'Eric

 

Godric (Allan Hyde) , vampire millénaire / True_Blood-Saison_2-Episode_05_008.jpg

Godric (Allan Hyde) , vampire millénaire

 

True Blood Saison 2 - Episode 5 - animation arrivée de Lorena la Vampire dans l'hotel Carmilla

arrivée de Lorena la Vampire dans l'hotel Carmilla

 

Un hotel pour les vampires à Dallas , le bien nommé 'Carmilla' / True_Blood-Saison_2-Episode_06_001.jpg

Un hotel pour les vampires à Dallas , le bien nommé 'Carmilla'

 

Eric tentant de mordre une prostituée / saison 2 , episode 6 - 002

Eric tentant de mordre une prostituée

 

Lorena Krasiki , vampire au temps des années folles / True Blood Saison 2 - Episode 6 - 003

Lorena Krasiki , vampire au temps des années folles

 

Sam en conversation privée avec Daphné / True Blood Saison 2 - Episode 6 - 004

Sam en conversation privée avec Daphné

 

Lorena venant de mordre une proie / True Blood Saison 2 - Episode 6 - 007

Lorena venant de mordre une proie

 

Bill mordant une femme , dans les années 1920 / True Blood Saison 2 - Episode 6 - 008

Bill mordant une femme , dans les années 1920

 

Lorena tue les humains avec déléctation / True Blood Saison 2 - Episode 6 - 009

Lorena tue les humains avec délectation

 

Bill et Lorena les vampires , du temps où ils formaient un couple sanguinaire / True Blood Saison 2 - Episode 6 - 010

Bill et Lorena les vampires , du temps où ils formaient un couple sanguinaire

 

L'amour dans un bain de sang pour Lorena et Bill / True Blood Saison 2 - Episode 6 - 012

L'amour dans un bain de sang pour Lorena et Bill

 

Pam de Beaufort (Kristin Bauer) tenant une fiole de sang de vampire / True Blood Saison 2 - Episode 6 - 013

Pam de Beaufort (Kristin Bauer) tenant une fiole de sang de vampire

 

Maryann entraine Bon Temps dans des orgies sans limites / True Blood Saison 2 - Episode 6 - 014

Maryann entraine Bon Temps dans des orgies sans limites

 

Un portrait souvenir de Lorena Krasiki , la vampire / True Blood Saison 2 - Episode 7 - 001

Un portrait souvenir de Lorena Krasiki la vampire

 

une vampire de Dalls assiste Eric dans sa quête / True Blood Saison 2 - Episode 7 - 003

une vampire de Dallas assiste Eric dans sa quête


  Eggs dont les yeux noirs trahissent l'emprise de Maryann sur son esprit / True Blood Saison 2 - Episode 7 - 005

Eggs dont les yeux noirs trahissent l'emprise de Maryann sur son esprit

 

Une idée originale de True Blood : lorsqu'ils pleurent , les vampires ont des larmes de sang , comme ici Lorena / True Blood Saison 2 - Episode 7 - 006

Une idée originale de True Blood : lorsqu'ils pleurent , les vampires ont des larmes de sang , comme ici Lorena

 

Anciens amants , Lorena et Bill s'affrontent désormais sans merci / True Blood Saison 2 - Episode 7 - 008

Anciens amants , Lorena et Bill s'affrontent désormais sans merci

 

Godric le vampire tenant un des cadres de l'Eglise du Soleil / True Blood Saison 2 - Episode 7 - 009

Godric le vampire tenant un des cadres de la Communauté du Soleil

 

True Blood Saison 2 - Episode 8 - 002

Bill et Sookie dans l'église de la Communauté du Soleil

 

Eric se départit rarement de sa froideur mais il lui arrive de se mettre en colère / True Blood Saison 2 - Episode 8 - 005

Eric se départit rarement de sa froideur mais il lui arrive de se mettre en colère

 

Lorena , Sookie et Bill dans une explication orageuse / True Blood Saison 2 - Episode 8 - 007

Lorena , Sookie et Bill dans une explication orageuse

 

Lorena et ses larmes de sang / True Blood Saison 2 - Episode 8 - 009

Lorena et ses larmes de sang

 

Eric , blessé , et Sookie tentant de lui extraire des éclats d'argents en suçant ses plaies ! / True Blood Saison 2 - Episode 9 - 001

Eric , blessé , et Sookie tentant de lui extraire des éclats d'argents en suçant ses plaies !

 

Le shériff Bud Dearborne (William Sanderson) tombe rapidement sous l'influence de Maryann / True Blood Saison 2 - Episode 9 - 002

Le shériff Bud Dearborne (William Sanderson) tombe rapidement sous l'influence de Maryann

 

Hoyt tente de trouver une harmonie entre Jessica sa compagne vampire et sa mère, farouchement opposée à celle-ci / True Blood Saison 2 - Episode 9 - 003

Hoyt tente de trouver une harmonie entre Jessica sa compagne vampire et sa mère, farouchement opposée à celle-ci

 

True Blood Saison 2 - Episode 9 - 004 Arlene la serveuse du Merlotte's se trouve à son tour mystifiée par Maryanne / True Blood Saison 2 - Episode 9 - 004

Arlene la serveuse du Merlotte's se trouve à son tour mystifiée par Maryanne

 

Godric et Eric avec Sookie en arrière-plan / True Blood Saison 2 - Episode 9 - 006

Godric et Eric avec Sookie en arrière-plan

 

True Blood Saison 2 - Episode 9 - 007 Godric peu avant l'aube sous l'oeil de Sookie / True Blood Saison 2 - Episode 9 - 007

Godric peu avant l'aube sous l'oeil de Sookie

 

Comment un vampire brûle au soleil , dans True Blood

Comment un vampire brûle au soleil , dans True Blood

 

Sookie tentant d'aider Tara avec l'aide de Bill / True Blood Saison 2 - Episode 10 - 001

Sookie tentant d'aider Tara avec l'aide de Bill sous les yeux de Lafayette et de la mère de Tara

 

Jessica perd son contrôle devant Maxine Fortenberry , la mère d'Hoyt / True Blood Saison 2 - Episode 10 - 002

Jessica perd son contrôle devant Maxine Fortenberry , la mère d'Hoyt

 

Sophie-Anne Leclerq (Evan Rachel Wood) , la reine des vampires de Louisiane / True Blood Saison 2 - Episode 11 - 002

Sophie-Anne Leclerq (Evan Rachel Wood)  , la reine des vampires de Louisiane

 

Bill dans la demeure de la reine des vampires de Louisiane / True Blood Saison 2 - Episode 11 - 003

Bill dans la demeure de la reine des vampires de Louisiane

 

True Blood Saison 2 - Episode 11 - 004 Sookie découvre sa maison complètement transformée / True Blood Saison 2 - Episode 11 - 004

Sookie découvre sa maison complètement transformée

 

True Blood Saison 2 - Episode 11 - 005 Bill rendant hommage à sa reine Sophie-Anne / True Blood Saison 2 - Episode 11 - 005

Bill rendant hommage à sa reine Sophie-Anne

 

True Blood Saison 2 - Episode 12 - 002 Maryann et ses demoiselles d'honneur pour un mariage qui s'annonce mémorable / True Blood Saison 2 - Episode 12 - 002

Maryann et ses demoiselles d'honneur pour un mariage qui s'annonce mémorable

 

  Images tirées de divers épisodes de la série TV : TRUE BLOOD , Saison 2

 

 

Sa note sur IMDB (au jour de la publication de cet article) : 8,3 / 10


*************

 

Lire l'article consacré à True Blood Saison 1

 

*************

 

Voir les autres films ou épisodes de séries TV de vampires développés dans ce blog

 

 

*************

Repost 0
Published by Minuit Sang - dans Films TV - Séries TV
commenter cet article
25 juin 2011 6 25 /06 /juin /2011 18:00

Vampyros Lesbos

Autres titres exploités : Vampires Lesbos ou Vampiros Lesbos (France) , Die Erbin Des Dracula (Allemagne) , El Signo del Vampiro (Espagne) ,   

 


3 des affiches du film VAMPYROS LESBOS
Allemagne de l'Ouest / Espagne : 1971

  Erotico/Horreur, Interdit aux moins de 12 ans

Réal : Jesus Franco

Scénario : Jesus Franco , Jaime Chavarri

Avec : Soledad Miranda (La comtesse Nadine Carody) , Ewa Stroemberg (Linda) , Dennis Price (Dr Alwin Seward) , Heidrun Kussin (Agra) , José Martinez Blanco (Morpho) , Andres Monales (Omar) , Paul Muller (Dr Steiner) , Jesus Franco (Memmet)
 

Pitch : Linda , une jeune femme blonde , se rend à Istanbul dans le but de régler un héritage . Alors qu'elle se rend dans un cabaret en compagnie de son époux , elle y assiste à un étrange spectacle ou une jeune femme brune , énigmatique et sensuelle , a pour partenaire une autre jeune femme , quasiment inerte , qu'elle finit par mordre au cou à la fin du numéro ... Linda est littéralement fascinée et se trouve peu à peu obsédée par l'image de cette brune , qui vient même la hanter avec d'érotiques rêves . Au point que sa santé mentale inquiète ses proches...

Avis :  Comme à son habitude , Jesus (ou Jess) Franco nous entraîne dans un spectacle insolite et quasiment inclassable qu'est ce duo féminin gracieux qui s'affronte dans une relation d'amour surnaturelle et fortement érotique , où Linda sombre sous la domination d'une comtesse mystérieuse et attirante avec des musiques complètement psychédéliques en toile de fond (rappelons que nous sommes ici en 1971) ! Un univers qui n'appartient qu'à Jesus Franco , où les cadrages sont parfois hasardeux et les zooms (et dézooms bien sûr) utilisés sans modération mais qui , pourtant , parvient à captiver son public par des scénarios originaux et bien plus subversifs que nombre d'autres films de vampires , dans le sens où chez Franco le bien ne triomphe pas forcément du mal et où , de toutes façons les personnages dépassent complètement ce stade simpliste et binaire qui cantonne trop souvent les vampires dans un hypothétique camp du mal .

Vampyros Lesbos est un film à  l'atmosphère envoûtante et même poétique avec l'insertion de plans sur des papillons ou des scorpions censés être des métaphores des scènes qui se jouent à ce moment là , mais qui est cependant déroutant pour un spectateur peu habitué à ces films d'auteurs.

La comtesse ( qui dit être originaire de Hongrie "comme Dracula" )  ne possède visiblement pas de canines pointues mais elle mord sans retenue ; elle a une grande puissance psychique sur ses proies puisqu'elle parvient à obséder leurs pensées au point que celles-ci en perdent le sens de la réalité ! Elle est aussi toujours énigmatique ( son visage ne reflétant jamais d'autre émotion apparente que la dureté du regard de la prédatrice ) , très sensuelle et vêtue de dentelles ou de voilages quand elle n'est pas entièrement nue bien sûr . Elle a également un serviteur humain entièrement dévoué à sa maîtresse et qui est prêt à tout pour elle (Morpho).

L'ascendant dominant exercée par la femme vampire est d'ailleurs un fil conducteur récurrent dans les films de Jésus Franco où celles-ci sont bien plus souvent lascives , autoritaires , raffinées et puissantes d'esprit que sauvages , bestiales et sanglantes ; Leur arme première est la séduction . Ses femmes vampires profitent également toujours de leur domination pour assouvir leur plaisir sexuel , et bien plus souvent sur des proies féminines . Dans Vampyros Lesbos c'est même exclusivement le cas , comme son titre l'indique ! le film baigne dans une certaine sensualité et nombre de scènes érotique parsèment le récit .

En ce qui concerne les capacités propres aux vampires , on ne peut pas dire que Jesus Franco suivent scrupuleusement la tradition . Ainsi la comtesse n'hésite pas à se faire bronzer sur du sable en pleine journée et se voit parfaitement bien dans les miroirs ! mais quelques touches dans le film ne laissent pas de doute sur la nature vampirique de la comtesse , lorsqu'elle redoute des phrases chrétiennes proférées par le docteur Seward ou qu'elle apparait comme par enchantement au-delà d'une porte fermée , par exemple.

Lieux,ambiance : L'histoire se déroule à Istanbul , offrant une lumière éclatante et un décor urbain sans âme ou carrément balnéaire ! un cadre assez inhabituel pour une histoire de vampires donc , mais pas pour Jesus Franco qui place souvent ses récits dans des lieux "modernes" (pour l'époque du film s'entend) et des villes ensoleillées .

Les lieux de tournage furent Istanbul , Berlin et Alicante , dans le sud de l'Espagne.
Personnages,acteurs : La comtesse Nadine (curieux nom pour une comtesse vampire , c'est vrai) est l'archétype même de la femme vampire de Jésus Franco , elle est jeune , brune à cheveux longs et droits et n'expriment guère d'autres sentiments que ceux liés à la domination sur autrui . Elle est ici incarnée par la regrettée Soledad Miranda (elle est parfois nommée "Susann Korda" , selon les versions du film) qui fut tuée peu de temps après le tournage de ce film dans un accident de la route (au Portugal , le 18 Aout 1970) . Ewa Stroemberg joue la jeune femme blonde envoûtée par la comtesse et qui essaiera de lutter courageusement pour survivre à un danger mortel sans sombrer dans la folie .

Jésus Franco s'est , comme souvent , octroyé une petite présence en jouant Memmet , un personnage psychopate secondaire de l'histoire .

 

 

Bande-annonce video du film : VAMPYROS LESBOS

 

 

La comtesse Nadine Carody (Soledad Miranda) dans son numero de cabaret / Vampyros_Lesbos_001.jpgLa comtesse Nadine Carody (Soledad Miranda) dans son numero de cabaret

 

Linda (Ewa Stroemberg) et Jess Franco lui-même , à l'arrière-plan / Vampyros_Lesbos_003.jpg

Linda (Ewa Stroemberg) , déjà tourmentée par la comtesse , cherche de l'aide pour se rendre sur son île isolée ...(à l'arrière-plan , Jess Franco lui-même)

 

Linda suit aveuglément la comtesse vampire dans des jeux de plages , en plein jour ! / Vampyros_Lesbos_004.jpg

Linda suit aveuglément la comtesse vampire dans des jeux de plages , en plein jour !

 

Linda (Ewa Stroemberg) et la comtesse Carody (Soledad Miranda) / Vampyros_Lesbos_005.jpg

Diner aux chandelles pour les deux protagonistes féminines de Vampyros Lesbos

 

http://i1113.photobucket.com/albums/k508/minuitsang2/photos_de_films/Vampyros_Lesbos_007.jpg Apparition hypnotique de la vampire , une vision qui vient hanter Linda.. / Vampyros_Lesbos_007.jpg

Apparition hypnotique de la vampire , une vision qui vient hanter Linda...

 

Linda (Ewa Stroemberg) sous la domination de la comtesse Carody (Soledad Miranda) / Vampyros_Lesbos_008.jpg

Linda , une proie pas si facile pour la brune vampire...

 

Nadine la vampire , prête à mordre sa proie / Vampyros_Lesbos_009.jpg

Nadine goûtant le sang de Linda

 

Morpho (José Martinez Blanco) , humain dévoué à la protection de la comtesse vampire / Vampyros_Lesbos_011.jpg

Morpho (José Martinez Blanco) , humain dévoué à la protection de la comtesse vampire

 

La comtesse Nadine Carody (Soledad Miranda) face à Linda (Ewa Stroemberg) / Vampyros_Lesbos_013.jpg

Un face à face étrange et fascinant

 

Linda devient la partenaire des jeux érotiques de Nadine / Vampyros_Lesbos_014.jpg

Linda devient la partenaire des jeux érotiques de Nadine

 

Algra , autre victime de Nadine , dans l'établissement psychiatrique du docteur Seward qui veille ici sur elle / Vampyros_Lesbos_015.jpg

Algra (Heidrun Kussin) , autre victime de Nadine , dans l'établissement psychiatrique du docteur Seward (Dennis Price) qui veille ici sur elle

 

La comtesse vampire (Soledad Miranda) et sa proie , durant son show en public / Vampyros_Lesbos_017.jpg

La comtesse vampire et sa proie , durant son show en public

 

Quand la comtesse Nadine (Soledad Miranda) mord une de ses victimes .... /Vampyros_Lesbos_animated.gif

Scène de morsure de Nadine , la comtesse vampire

 

Une jeune femme ayant succombé à Nadine et ses crocs de vampire...

Une jeune femme ayant succombé à Nadine et ses crocs de vampire...

 

Morpho à la lutte avec le docteur Seward / Vampyros_Lesbos_023.jpg Morpho (José Martinez Blanco) à la lutte avec le docteur Seward (Dennis Price) / Vampyros_Lesbos_023.jpg

Morpho (José Martinez Blanco) à la lutte avec le docteur Seward (Dennis Price)

 

Linda (Ewa Stroemberg) est confrontée à plusieurs périls et doit se défendre par tous les moyens possibles.. / Vampyros_Lesbos_026.jpg

Linda doit tuer pour survivre

 

du sang sur le visage de Linda (Ewa Stroemberg) / Vampyros_Lesbos_028.jpg

Linda éclaboussée de sang

 

********************

ci-dessous quelques photos spéciales , issues du tournage :

 

http://i1113.photobucket.com/albums/k508/minuitsang2/photos_de_films/Vampyros_Lesbos_Special-011.jpg

Affiche d'époque du film

 

Soledad Miranda dans le rôle de Nadine la comtesse Vampire . (Photo du tournage) / Vampyros_Lesbos_Special-001.jpg

Soledad Miranda dans le rôle de Nadine la comtesse Vampire . (Photo du tournage)

 

Soledad Miranda dans les rues d'Istanbul . (Photo du tournage) / Vampyros_Lesbos_Special-002.jpg

Soledad Miranda dans les rues d'Istanbul . (Photo du tournage)

 

Linda , jouée par Ewa Stroemberg . (Photo de tournage) / Vampyros_Lesbos_Special-004.jpg

Linda , jouée par Ewa Stroemberg .  (Photo de tournage)

 

Agra (Heidrun Kussin) sous l'emprise de Nadine (Soledad Miranda) . (Photo de tournage) / Vampyros_Lesbos_Special-005.jpg

Agra (Heidrun Kussin) sous l'emprise de Nadine (Soledad Miranda) . (Photo de tournage)

 

Linda et Nadine dégustant un verre (de sang ?) ensemble . (Photo de tournage) / Vampyros_Lesbos_Special-006.jpg

Linda et Nadine dégustant un verre (de sang ?) ensemble . (Photo de tournage)

 

La comtesse Vampire soumettant Omar (Andres Monales) , le compagnon de Linda . (Photo de tournage)

La comtesse Vampire soumettant Omar (Andres Monales) , le compagnon de Linda . (Photo de tournage)

 

Soledad Miranda , 1970 . (Photo de tournage) / Vampyros_Lesbos_Special-008.jpg

Soledad Miranda , 1970 . (Photo de tournage)

 

Nadine et Linda dans une scène sanglante . (Photo de tournage) / Vampyros_Lesbos_Special-009.jpg

Nadine et Linda dans une scène sanglante . (Photo de tournage)

  *********************

Images du film Vampyros Lesbos



Sa note sur IMDB (au jour de la publication de cet article) : 5,3 / 10


************** 

Voir la liste des autres films de vampires développés dans ce blog

 


 



Repost 0
16 juin 2011 4 16 /06 /juin /2011 16:50

Sur DeviantARt , un site d'artistes regroupant de nombreux amateurs et professionnels , exercant sur différents supports (dessins , logiciels graphiques , peintures , etc etc ....) on peut trouver toutes sortes d'oeuvres , dont certaines consacrées aux vampires , bien sûr .

Voici une galerie de vampires réalisés par : Anne Stokes , une artiste venue de Grande-Bretagne , ici sous le pseudonyme de Ironshod

 

 

*

 

*

 

*
*
***************

Repost 0
1 juin 2011 3 01 /06 /juin /2011 12:42

Nous Sommes La Nuit

Titre original :  Wir sind die Nacht (Allemagne)

Titre aux USA : We Are The Night 


affiche française du film NOUS SOMMES LA NUIT
Allemagne : 2010

Drame fantastique , Interdit aux moins de 12 ans

Réal : Dennis Gansel

Scénario : Jan Berger , Dennis Gansel

Avec : Karoline Herfurth (Lena) , Nina Hoss (Louise) , Jennifer Ulrich (Charlotte) , Anna Fischer (Nora) , Max Riemelt (Commissaire Tom Serner) , Walera Kanischtscheff (Wasja) , Senta Dorothea Kirschner (spusi frau) , Arved Birnmaun ,
 

Pitch : Lena est une jeune délinquante , sombre et écorchée vive . Alors qu'elle est poursuivie par la police , elle rencontre Louise , une énigmatique femme , dans une boîte de nuit ...celle-ci , qui est accompagnée de deux autres mystérieuses jeunes femmes , la mord au cou le soir même ...Lena parvient à s'enfuir mais se trouve rapidement confrontée à de violents changements en elle , elle tente de retrouver Louise pour comprendre ce qui lui arrive....

Avis : Nous Sommes La Nuit commence comme un authentique film d'horreur consacré aux vampires (la scène d'intro , dans l'avion , est une vraie réussite sur ce plan) mais le récit bascule rapidement vers le drame . En effet , si la transformation de Lena en vampire semble lui promettre une nouvelle vie très attractive , la somme de malheurs et de solitude que ce mode de vie engendre également va bien vite se révéler à elle . Les trois femmes vampires qu'elle rencontre , puissantes et impitoyables , vont elles aussi , derrière le masque d'une apparente vie où tout semble facile et aisé à obtenir , révéler une profonde mélancolie qui les habite . Charlotte ne se départit jamais d'une langueur lasse et souvent nostalgique , l'enthousiasme de la plus jeune Nora à mener une existence de vampire se révélera bien vite trop éxagéré pour être sincère et Louise elle-même , la leader du groupe , semble aussi souffrir parfois de ce qu'elle prétend être une totale liberté mais qui la maintient dans la solitude depuis de nombreuses décennies ...

Du coup , ce film semble bien plus être une parabole sociale de la difficulté de vivre dans notre époque de changements brutaux et radicaux (comme ce que vit Lena en se transformant en vampire) , une époque de solitude et de misère sociale (qui habite chacune des femmes vampires) , et même de la difficulté pour les femmes à s'émanciper des hommes ! Ainsi , Louise , dans une scène , explique à Lena qu'il n'y a plus d'hommes vampires , exterminés qu'ils ont été par les femmes vampires qui ont ainsi acquis une totale liberté , cette cassure définitive entre les mondes des deux sexes est ce qui s'avérera être le plus difficile à surmonter pour Lena , dans la condition de vampire , lorsqu'elle tombera amoureuse...

Nous Sommes La Nuit n'est donc pas un film de vampires superficiel malgré ce que laisse entrevoir le début du film sur le mode de vie des trois femmes , c'est un film qui pose une réflexion désenchantée sur ce début de XXIème siècle , où la violence tient lieu de mode de communication et la solitude est la seule vraie compagne de chacun , dans un monde déshumanisé qui le fait vraiment plus ressembler à un drame (certes peuplé de femmes surnaturelles) qu'à un simple film d'horreur de base.

Les vampires sont dotées de nombreux attributs qui sont prêtés habituellement à ceux-ci , Dennis Gansel s'inscrit parfaitement dans la filiation du mythe vampire en le respectant dignement . Ses femmes vampires sont fortes , très agiles , ne se reflètent pas dans les miroirs ni sur pellicule photo ou video et craignent le soleil plus que tout. Les scènes les concernant , elles et leurs étonnantes capacités , sont incontestablement réussies et l'esthétique du film est soignée.

Au rayon des déceptions , on peut néanmoins citer la finalement trop grande rareté des scènes de morsures ou l'épilogue du film , un peu trop énigmatique pour le spectateur.

Lieux,ambiance : Le film se déroule à Berlin , une ville idéalement tentaculaire et qui dispose de tous les lieux servant le propos du réalisateur : métro , vaste barre d'immeuble défraichie ou hotels luxueux sont visités par le spectateur dans un enchainement bien rythmé
Personnages,acteurs : La vie et les pensées des trois femmes vampires plus Lena qui vient rejoindre le trio sont bien le sujet central du film . Chacune des actrices illustre parfaitement la psychologie de son personnage , faisant de Nous Sommes La Nuit un beau film , plaisant à regarder mais qui témoigne également d'un désespoir bien sombre. L'irruption du jeune commisaire va semer la discorde dans les relations du quatuor vampirique.

 

 

Bande-annonce video du film : NOUS SOMMES LA NUIT

 

 

Louise (Nina Hoss) et Lena (Karoline Herfurth) /Nous_Sommes_La_Nuit_002.jpg

La première rencontre entre Louise (Nina Hoss) et Lena (Karoline Herfurth)

 

Louise (Nina Hoss) qui vient de goûter le sang de Lena /Nous_Sommes_La_Nuit_005.jpg

Louise semble apprécier le sang de Lena

 

Lena (Karoline Herfurth) et l'infection vampirique /Nous_Sommes_La_Nuit_animation-gif1.gif

Lena (Karoline Herfurth) découvre que l'infection  vampirique s'étend rapidement

 

Nora (Anna Fischer) , Charlotte (Jennifer Ulrich) et Louise (Nina Hoss) , trio vampirique féminin /Nous_Sommes_La_Nuit_006.jpg

Nora (Anna Fischer) , Charlotte (Jennifer Ulrich) et Louise (Nina Hoss) , trio vampirique féminin

 

Lena achève sa transformation dans un bain /Nous_Sommes_La_Nuit_007.jpg

Lena achève sa transformation dans un bain

 

Lena découvre et expérimente l'étonnante aptitude des vampires à défier l'équilibre ! /Nous_Sommes_La_Nuit_010.jpg

Lena découvre et expérimente l'étonnante aptitude des vampires à défier l'équilibre !

 

Louise (Nina Hoss) posée sur une paroi verticale /Nous_Sommes_La_Nuit_011.jpg

Louise surveille Lenade haut...

 

Le quatuor vampire tente de rester le plus longtemps possible devant un lever de soleil /Nous_Sommes_La_Nuit_012.jpg

Le quatuor vampire tente de rester le plus longtemps possible devant un lever de soleil

 

Charlotte (Jennifer Ulrich) , prête à mordre /Nous_Sommes_La_Nuit_014.jpg

Charlotte (Jennifer Ulrich) , prête à mordre

 

Lena découvre avec effroi le tort qu'il lui est nécessaire de causer pour pouvoir se nourrir... /Nous_Sommes_La_Nuit_016.jpg

Lena découvre avec effroi le tort qu'il lui est nécessaire de causer pour pouvoir se nourrir...

 

Nora (Anna Fischer) et une de ses victimes /Nous_Sommes_La_Nuit_017.jpg

Nora (Anna Fischer) et une de ses victimes

 

Le commaissaire Serner (Max Riemelt) intervient pour stopper les filles... /Nous_Sommes_La_Nuit_018.jpg

Le commaissaire Serner (Max Riemelt) intervient pour stopper les filles...

 

Dissimulation au plafond pour les femmes vampires.. /Nous_Sommes_La_Nuit_019.jpg

Dissimulation au plafond pour les femmes vampires...

 

Charlotte s'échappe alors que le jour se lève... /Nous_Sommes_La_Nuit_021.jpg

Charlotte s'échappe alors que le jour se lève...

 

femme vampire brûlant sous le soleil et la lumière du jour /Nous_Sommes_La_Nuit_022.jpg

Le soleil , toujours ennemi fatal pour les vampires...

 

Une vue de Berlin , ville des femmes vampires dans Nous Sommes La Nuit

Une vue de Berlin , ville des femmes vampires dans Nous Sommes La Nuit

 

Charlotte (Jennifer Ulrich) devant l'horizon, à l'aube /Nous_Sommes_La_Nuit_024.jpg

Charlotte (Jennifer Ulrich) devant l'horizon, à l'aube

 

Tom Serner (Max Riemelt) réconfortant Lena (Karoline Herfurth) /Nous_Sommes_La_Nuit_027.jpg

Tom Serner (Max Riemelt) réconfortant Lena (Karoline Herfurth)

 

Bagarre entre les femmes vampires /Nous_Sommes_La_Nuit_030.jpg

Bagarre entre les femmes vampires

 

le ciel de jour , fatale vision pour les vampires /Nous_Sommes_La_Nuit_031.jpg

Un ciel de jour fatal

 

le soleil , ennemi mortel des vampires /Nous_Sommes_La_Nuit_033.jpg

Le soleil brûle les vampires quasi instantanément

 

http://i1113.photobucket.com/albums/k508/minuitsang2/photos_de_films/Nous_Sommes_La_Nuit_034.jpg

Lena avec Tom

 

Images du film NOUS SOMMES LA NUIT


Site Officiel du film : http://noussommeslanuit.fr/

Sa note sur IMDB (au jour de la publication de cet article) : 6,4 / 10


************** 

Voir les autres films de vampires développés dans ce blog

 


 



Repost 0
20 mai 2011 5 20 /05 /mai /2011 16:23

Des Filles Pour Un Vampire 

 Titre original : L'Ultima Preda Del Vampiro

Titre anglophone : The Playgirls and the Vampire


3 des affiches du film DES FILLES POUR UN VAMPIRE
Italie : 1960
Noir et Blanc , déconseillé aux moins de 12 ans

Réal : Piero Regnoli

Scénario : Piero Regnolio

Avec : Walter Brandi ( Comte Gabor Kernassy ) , Lyla Rocco (Vera) , Alfredo Rizzo (Luca , le Manager) , Maria Giovannini (Katia) , Marisa Quattrini , Leonardo Botta ( Fernand ) , Corinne Fontaine , Tilde Damiani , Antoine Nicos , Erika Dicenta
 

Pitch : Le bus , qui convoie une petite troupe de danseuses emmenée par un truculent manager tombe en panne , une nuit de tempête.  Tout ce petit monde trouve refuge dans un sinistre château dont le propriétaire , le comte Kernassy , ne se montre guère aimable... Le lendemain matin , une des danseuses de la troupe est retrouvée morte pendant que le comte se trouve surpris par l'extrême ressemblance d'une autre des danseuses , Vera , avec Margherita Kernassy , une de ses ancêtres morte en 1780 et dont le portrait orne une des coursives du château ...

Avis : Ce film d'horreur Italien baigne dans l'ambiance gothique classique propre au genre des films de vampires . Pour autant , il se distingue de ceux de la Hammer dans son traitement qui ressemble finalement beaucoup plus à une enquête policière qu'à un film d'horreur dont les vampires seraient la vedette . En effet , l'unique vampire de cette histoire n'apparait que bien tardivement dans le film et ne manifeste pas un danger si grand que ça ; la ligne directrice du scénario tourne surtout autour de situations de quiproquos et de mystères dus à l'apparition aléatoire de ce que les témoins pensent être un vampire... Le surnaturel est bien léger dans ce film et on devine que le réalisateur a pris bien plus de plaisir à montrer des scènes de jeunes femmes dénudées qu'à structurer une histoire d'horreur classique ... Sans doute un film novateur de ce point de vue , en 1960 mais les amateurs de vampires resteront sur leur faim...Evidemment , pas d'effets spéciaux ni de scènes trop osée ou sanglante à attendre d'un film de 1960 , année ou la censure sévissait encore pour un simple plan de seins nus !

Lieux,ambiance : La tempête et le château austère et lugubre , deux éléments clés d'un grand nombre de films de vampires des années 1950/1960 sont présents dans cette histoire , ce qui assure un décor classique mais réussi à L'Ultima Preda Del Vampiro.
Personnages,acteurs : D'affriolantes jeunes femmes peu farouches (parmi lesquelles Lyla Rocco qui fut Miss Cinéma 1952 en Italie mais n'a pas été une Miss Italie) , un manager volubile et joyeux (très Méditterrannéen , en somme) qui se trouvent projetés dans un environnement dont ils ne sont pas coutumiers : un château occupé par un Comte (joué par Walter Brandi qu'on retrouve dans nombre de films de vampires de l'époque , comme La Strage Dei Vampiri ) dont le réalisateur aime nous laisser à croire un long moment qu'il est un vampire...

 

 

 

 

Luca le manager et Vera la danseuse , en panne dans la nuit /Des_Filles_Pour_Un_Vampire_001.jpg

Luca le manager et Vera la danseuse , en panne dans la nuit

 

La troupe de Luca parvient à se faire inviter au château... /Des_Filles_Pour_Un_Vampire_004.jpg

La troupe de Luca parvient à se faire inviter au château...

 

le château du comte Kernassy /Des_Filles_Pour_Un_Vampire_005.jpg

Un château lugubre à souhait...

 

Une irrésistible envie de visiter les recoins du château ne tarde pas à se manifester chez les invités... /Des_Filles_Pour_Un_Vampire_007.jpg

Une irrésistible envie de visiter les recoins du château ne tarde pas à se manifester chez les invités...

 

http://i1113.photobucket.com/albums/k508/minuitsang2/photos_de_films/Des_Filles_Pour_Un_Vampire_009.jpg

Le propriétaire du château en discussion avec Luca alors que Vera est impuissante à venir en aide à sa collègue , retrouvée morte au premier matin...

 

Vera (Lyla Rocco) et le comte Kernassy (Walter Brandi) , devant le portrait de l'aieule de celui-ci /Des_Filles_Pour_Un_Vampire_013.jpg

Vera (Lyla Rocco) et le comte Kernassy (Walter Brandi) , devant le portrait de l'aieule de celui-ci

 

Katia , disparue dans le château du comte Kernassy.../Des_Filles_Pour_Un_Vampire_014.jpg

Katia , disparue dans le château du comte Kernassy...

 

La troupe commence à s'interroger sur les disparitions .../Des_Filles_Pour_Un_Vampire_015.jpg

La troupe commence à s'interroger sur les disparitions ...

 

Katia réapparait en ombre de la nuit /Des_Filles_Pour_Un_Vampire_016.jpg

Katia réapparait au coeur de la nuit

 

Katia (Maria Giovannini) , femme vampire /Des_Filles_Pour_Un_Vampire_GIF-.gif

Katia (Maria Giovannini) , femme vampire

 

Vera dans la crypte du château.../Des_Filles_Pour_Un_Vampire_020.jpg

Vera dans la crypte du château...

 

Le double démoniaque et vampirique du comte Kernassy (Walter Brandi) /Des_Filles_Pour_Un_Vampire_021.jpg

Le double démoniaque et vampirique du comte Kernassy (Walter Brandi)

 

Un pieu enflammé pour venir à bout d'une vampire /Des_Filles_Pour_Un_Vampire_023.jpg

Un pieu enflammé pour venir à bout d'une vampire

 

Walter Brandi en vampire aux expressions théâtrales de 1960 /Des_Filles_Pour_Un_Vampire_024.jpg

Walter Brandi en vampire aux expressions théâtrales de 1960

 

Images du film L'Ultima Preda Del Vampiro



Sa note sur IMDB (au jour de la publication de cet article) : 4,9 / 10

**************

Voir les autres films de vampires développés dans ce blog


Repost 0

Présentation

  • : Minuit Sang - la passion des Vampires
  • Minuit Sang - la passion des Vampires
  • : Un blog consacré aux vampires . Les vampires au cinéma , dans la littérature , dans les arts graphiques de toutes sortes ...Chaque facette de la riche histoire des vampires est abordée ici
  • Contact

Bienvenue

Minuit Sang éclaire votre lanterne....

Recherche

Liste de films de vampires

Liste de films de vampires du blog Minuit Sang

(videos,images,commentaires,etc...)

Traductions

Choisissez la langue dans laquelle vous souhaitez lire cet article :

 
English  deutsch  español  Italiano  Português

Compteurs

free counters

**********************
 
collections
collections
***********************