Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
20 mai 2011 5 20 /05 /mai /2011 16:23

Des Filles Pour Un Vampire 

 Titre original : L'Ultima Preda Del Vampiro

Titre anglophone : The Playgirls and the Vampire


3 des affiches du film DES FILLES POUR UN VAMPIRE
Italie : 1960
Noir et Blanc , déconseillé aux moins de 12 ans

Réal : Piero Regnoli

Scénario : Piero Regnolio

Avec : Walter Brandi ( Comte Gabor Kernassy ) , Lyla Rocco (Vera) , Alfredo Rizzo (Luca , le Manager) , Maria Giovannini (Katia) , Marisa Quattrini , Leonardo Botta ( Fernand ) , Corinne Fontaine , Tilde Damiani , Antoine Nicos , Erika Dicenta
 

Pitch : Le bus , qui convoie une petite troupe de danseuses emmenée par un truculent manager tombe en panne , une nuit de tempête.  Tout ce petit monde trouve refuge dans un sinistre château dont le propriétaire , le comte Kernassy , ne se montre guère aimable... Le lendemain matin , une des danseuses de la troupe est retrouvée morte pendant que le comte se trouve surpris par l'extrême ressemblance d'une autre des danseuses , Vera , avec Margherita Kernassy , une de ses ancêtres morte en 1780 et dont le portrait orne une des coursives du château ...

Avis : Ce film d'horreur Italien baigne dans l'ambiance gothique classique propre au genre des films de vampires . Pour autant , il se distingue de ceux de la Hammer dans son traitement qui ressemble finalement beaucoup plus à une enquête policière qu'à un film d'horreur dont les vampires seraient la vedette . En effet , l'unique vampire de cette histoire n'apparait que bien tardivement dans le film et ne manifeste pas un danger si grand que ça ; la ligne directrice du scénario tourne surtout autour de situations de quiproquos et de mystères dus à l'apparition aléatoire de ce que les témoins pensent être un vampire... Le surnaturel est bien léger dans ce film et on devine que le réalisateur a pris bien plus de plaisir à montrer des scènes de jeunes femmes dénudées qu'à structurer une histoire d'horreur classique ... Sans doute un film novateur de ce point de vue , en 1960 mais les amateurs de vampires resteront sur leur faim...Evidemment , pas d'effets spéciaux ni de scènes trop osée ou sanglante à attendre d'un film de 1960 , année ou la censure sévissait encore pour un simple plan de seins nus !

Lieux,ambiance : La tempête et le château austère et lugubre , deux éléments clés d'un grand nombre de films de vampires des années 1950/1960 sont présents dans cette histoire , ce qui assure un décor classique mais réussi à L'Ultima Preda Del Vampiro.
Personnages,acteurs : D'affriolantes jeunes femmes peu farouches (parmi lesquelles Lyla Rocco qui fut Miss Cinéma 1952 en Italie mais n'a pas été une Miss Italie) , un manager volubile et joyeux (très Méditterrannéen , en somme) qui se trouvent projetés dans un environnement dont ils ne sont pas coutumiers : un château occupé par un Comte (joué par Walter Brandi qu'on retrouve dans nombre de films de vampires de l'époque , comme La Strage Dei Vampiri ) dont le réalisateur aime nous laisser à croire un long moment qu'il est un vampire...

 

 

 

 

Luca le manager et Vera la danseuse , en panne dans la nuit /Des_Filles_Pour_Un_Vampire_001.jpg

Luca le manager et Vera la danseuse , en panne dans la nuit

 

La troupe de Luca parvient à se faire inviter au château... /Des_Filles_Pour_Un_Vampire_004.jpg

La troupe de Luca parvient à se faire inviter au château...

 

le château du comte Kernassy /Des_Filles_Pour_Un_Vampire_005.jpg

Un château lugubre à souhait...

 

Une irrésistible envie de visiter les recoins du château ne tarde pas à se manifester chez les invités... /Des_Filles_Pour_Un_Vampire_007.jpg

Une irrésistible envie de visiter les recoins du château ne tarde pas à se manifester chez les invités...

 

http://i1113.photobucket.com/albums/k508/minuitsang2/photos_de_films/Des_Filles_Pour_Un_Vampire_009.jpg

Le propriétaire du château en discussion avec Luca alors que Vera est impuissante à venir en aide à sa collègue , retrouvée morte au premier matin...

 

Vera (Lyla Rocco) et le comte Kernassy (Walter Brandi) , devant le portrait de l'aieule de celui-ci /Des_Filles_Pour_Un_Vampire_013.jpg

Vera (Lyla Rocco) et le comte Kernassy (Walter Brandi) , devant le portrait de l'aieule de celui-ci

 

Katia , disparue dans le château du comte Kernassy.../Des_Filles_Pour_Un_Vampire_014.jpg

Katia , disparue dans le château du comte Kernassy...

 

La troupe commence à s'interroger sur les disparitions .../Des_Filles_Pour_Un_Vampire_015.jpg

La troupe commence à s'interroger sur les disparitions ...

 

Katia réapparait en ombre de la nuit /Des_Filles_Pour_Un_Vampire_016.jpg

Katia réapparait au coeur de la nuit

 

Katia (Maria Giovannini) , femme vampire /Des_Filles_Pour_Un_Vampire_GIF-.gif

Katia (Maria Giovannini) , femme vampire

 

Vera dans la crypte du château.../Des_Filles_Pour_Un_Vampire_020.jpg

Vera dans la crypte du château...

 

Le double démoniaque et vampirique du comte Kernassy (Walter Brandi) /Des_Filles_Pour_Un_Vampire_021.jpg

Le double démoniaque et vampirique du comte Kernassy (Walter Brandi)

 

Un pieu enflammé pour venir à bout d'une vampire /Des_Filles_Pour_Un_Vampire_023.jpg

Un pieu enflammé pour venir à bout d'une vampire

 

Walter Brandi en vampire aux expressions théâtrales de 1960 /Des_Filles_Pour_Un_Vampire_024.jpg

Walter Brandi en vampire aux expressions théâtrales de 1960

 

Images du film L'Ultima Preda Del Vampiro



Sa note sur IMDB (au jour de la publication de cet article) : 4,9 / 10

**************

Voir les autres films de vampires développés dans ce blog


Repost 0
14 octobre 2010 4 14 /10 /octobre /2010 16:53

The Return of Dracula


affiche du film : The Return of Dracula (1958)
USA : 1958
film en noir et blanc , durée : 77 minutes 

Réal : Paul Landres

Scénario : Pat Fielder
Avec : Francis Lederer (Dracula / Bellac Gordal) , Norma Eberhardt (Rachel Mayberry) , Ray Stricklin (Tim Hansen) , John Wengraf (John Merriman) , Virginia Vincent (Jennie Blake) , Gage Clarke (Reverend Whitfield) , Jimmy Baird (Mickey Mayberry)
 

Pitch : Dracula tue et usurpe l'identité d'un violoniste qui prenait le train depuis les Balkans pour rendre une visite à sa famille aux Etats-Unis ..Se faisant passer pour lui , il parvient jusqu'à la ville de Carlton en Californie où il ne tarde pas à provoquer des problèmes .. Mais , pendant ce temps là , un policier avisé est sur les traces de Dracula... 

Avis : A peine un an après  The Vampire , Paul Landres récidivait en réalisant ce nouveau film de vampires . Si le précédent était teinté des craintes liées à l'essor de la science , ce The Return of Dracula retourne vers un personnage de vampire plus classique , venu des Balkans , craignant que l'absence de reflet dans le miroir ne le trahisse , se nourrissant toujours du sang humain et les réduisant assez facilement à l'état d'individus faciles à soumettre psychiquement ...Cette histoire ne détonne pas par son originalité et l'époque lointaine à laquelle elle fut tournée l'afflige de nombreux défauts pour un spectateur actuel . Aucune canine effilée ni aucune goutte de sang ne sont visibles dans ce film , pas plus qu'aucun effet spécial d'aucune sorte (excepté quelques effets de brumes) ; Toute la terreur qu'était censé inspirer Dracula ne repose que sur le visage anguleux et buriné de l'acteur Francis Lederer et l'air mauvais qu'il arbore parfois ...c'est peu et la paresse de Dracula (qui a rarement dû faire aussi peu de victimes que dans ce film) n'est pas relevée par la faible durée du film qui ne permet aucun rebondissement inattendu , si ce n'est une fin expédiée brutalement ! ce The Return of Dracula est véritablement décevant et ne vaut finalement que pour son appartenance aux années 1950 ! mais quand on le compare avec le célèbre Horror of Dracula de la Hammer , sorti la même année , on les croirait vraiment distants l'un de l'autre de plusieurs années tant l'écart de modernité et de qualité est grand entre ces deux visions du célèbre Conte .

Lieux,ambiance : Comme nombre de films de l'époque , très peu de lieux sont fréquentés par les acteurs de cette histoire qui se déroule essentiellement dans la maison de la famille Mayberry . Et ce sont presque toujours des lieux clos , plus faciles à reconstituer en studio.
Personnages,acteurs : Francis Lederer compose un Dracula qui ne reste pas inoubliable , pas aidé par l'absence complète d'effets spéciaux et par une mise en scène très académique (de longs plans fixes , comme des témoins d'une époque où on prenait son temps) , il doit s'en remettre à un air méchant qu'il affecte de prendre quand c'est nécessaire . Il cotoie la société Américaine type des années 1950 , une petite communauté familiale ordinaire et bigote dans laquelle il sèmera une bien timide zizanie , facilement contré qu'il est par la simple vue d'un crucifix .....

A noter une curiosité de ce film en noir et blanc : Vers la fin , on peut y apercevoir une très brève scène en couleur ; instant furtif qui du beaucoup choquer à l'époque puisqu'il montre un tout petit geyser de sang gicler d'un pieu enfoncé dans une poitrine vampire !

 

 

Bande-annonce video du film : THE RETURN OF DRACULA

 

 

Dracula incarné par Francis Lederer en 1958/The-Return-of-Dracula-1958-002.jpg

 

Rachel en compagnie de Bellac , elle ignore encore sa véritable identité.../The-Return-of-Dracula-1958-003.jpg

 

Le miroir n'est plus au mur , un indice de la présence d'un vampire..../The-Return-of-Dracula-1958-004.jpg

 

Dracula émerge de son cercueil nimbé de brume..../The-Return-of-Dracula-1958-005.jpg

 

Rachel fait la lecture à Jennie l'aveugle/The-Return-of-Dracula-1958-006.jpg

 

Bellac/Dracula dans la chambre de Jennie ..../The-Return-of-Dracula-1958-007.jpg

 

Virginia Vincent (Jennie Blake)/The-Return-of-Dracula-1958-008.jpg

 

Jennie est désormais une vampire soumise à son créateur.../The-Return-of-Dracula-1958-009.jpg

 

Rachel ne voit pas le reflet de Bellac dans le miroir .../The-Return-of-Dracula-1958-010.jpg

 

Une équipe décidée à chasser les vampires.../The-Return-of-Dracula-1958-011.jpg

 

Jennie courant pour rejoindre son tombeau.../The-Return-of-Dracula-1958-012.jpg

 

La vampire est piégée , la croix l'immobilise/The-Return-of-Dracula-1958-013.jpg

 

Un très bref instant de couleur au moment du transpercement de la poitrine vampire..../The-Return-of-Dracula-1958-014.jpg

 

La besogne des humains pour se défaire des vampires..../The-Return-of-Dracula-1958-015.jpg

 

Bellac/Dracula en tête à tête avec Rachel /The-Return-of-Dracula-1958-016.jpg

 

Rachel (Norma Eberhardt) et son petit ami résistant au vampire/The-Return-of-Dracula-1958-017.jpg

Images du film THE RETURN OF DRACULA


 

Voir les autres films de vampires développés dans ce blog

 


Repost 0
30 juin 2010 3 30 /06 /juin /2010 16:45

Dracula Prince of Darkness
Autres titres connus :
Dracula Prince des Ténèbres (titre Français)
 

deux affiches du film DRACULA PRINCE OF DARKNESS , dont la française

Grande-Bretagne : 1965
Hammer , suite de : Horror of Dracula (Le Cauchemar de Dracula) 

Réal : Terence Fisher
Avec : Christopher Lee (Dracula) , Barbara Shelley (Helen Kent) , Andrew Keir (Père Sandor) , Francis Matthews (Charles Kent) , Suzan Farmer (Diana Kent) , Charles Tingwell (Alan Kent) , Thorley Walters (Ludwig) , Philip Latham (Klove) , Walter Brown (Frère Mark)
 

Pitch : Dracula est ramené à la vie par son fidèle serviteur qui profite de la venue dans son château de quatre touristes Britanniques pour accomplir sa volonté. Un prêtre vigoureux va tenter de s'opposer aux noirs desseins du Comte...

Avis : Après le grand succès remporté en 1958 par le premier Dracula , Horror of Dracula (Le Cauchemar de Dracula , en français) , des studios Hammer , il fut décidé de lui donner une suite . Ce Dracula Prince of Darkness commence donc dans les environs du château par la rencontre d'un prêtre gouailleur et costaud qui met en garde quatre Londoniens (deux hommes et deux femmes) venus faire de l'alpinisme dans les Carpates contre les dangers méconnus de la région . Bien sûr ceux-ci , après quelques concours de circonstances , vont tomber dans le piège et se retrouver au château de Dracula qui n'est plus occupé que par un fidèle serviteur dont la dévotion envers son diabolique maître est d'autant plus surprenante qu'on ne l'avait pas vu dans le film précédent ! Bon , les scénaristes ont fait ce qu'ils ont pu pour imaginer le retour à la vie du célèbre Comte !
Sept ans après sa fin et dès son retour à la "vie" accompli , on retrouve un Comte qui n'a pas changé , toujours déterminé et sans aucun remords , il n'hésite même pas à brutaliser une femme vampire qu'il a pourtant lui-même engendré ! Pour autant , ce "deuxième épisode" des Dracula de la Hammer est quand même moins bon que le précédent ...est-ce l'absence de Van Helsing de cette histoire , le peu de rebondissements et le déroulé assez prévisible du scénario ou bien à la mise en place des évènements qui se fait un peu trop lentement ?  peut-être un peu de tout ça mais si le premier avait été un choc passionnant , celui-ci se situe clairement un ton en-dessous , on peut prendre un certain plaisir quand même , pour ceux qui aiment les films de la Hammer et le comte Dracula.

Lieux,ambiance : Le château de Dracula n'a pas changé par rapport au film précédent , cet élément fait qu'on est rapidement familier à l'histoire qui nous est contée , assurant la continuité des deux récits . Forêt , ballades en voitures tractées par des chevaux , monastère et débit de boissons peuplés de villageois superstitieux assurent le cadre et l'ambiance de ce film
Personnages,acteurs : Christopher Lee porte pour la deuxième fois la cape noire et rouge du plus célèbre des vampires mais cette fois-ci ses ennemis , sans Van Helsing , sont pluriels. Une femme vampire et Klove , le fidèle et dévoué serviteur du Comte sont , quant à eux , du côté des forces diaboliques !

 

 

Bande-annonce video du film : DRACULA PRINCE OF DARKNESS

 

 

Les villageois tentent d'endiguer le fléau du vampirisme.../Dracula-Prince-of-Darkness_001.jpg

 

Quatre voyageurs qui vont vivre une aventure mouvementée .../Dracula-Prince-of-Darkness_002.jpg

 

Le château de Dracula dans Dracula Prince des Ténèbres/Dracula-Prince-of-Darkness_003.jpg

 

Une main émerge du tombeau , le comte Dracula est de retour !/Dracula-Prince-of-Darkness_004.jpg

 

une femme vampire faussement amicale.../Dracula-Prince-of-Darkness_005.jpg

 

Dracula (Christopher Lee) est de retour !/Dracula-Prince-of-Darkness_006.jpg

 

La séductrice vampire s'avère dangereuse pour qui l'approche !/Dracula-Prince-of-Darkness_009.jpg

 

Le Dracula de la Hammer déteste le signe de croix/Dracula-Prince-of-Darkness_012.jpg

 

Le Père Sandor (Andrew Keir) tente de cautériser une morsure de vampire/Dracula-Prince-of-Darkness_013.jpg

 

Le regard rougeoyant du comte Dracula/Dracula-Prince-of-Darkness_014.jpg

 

Dracula en mauvaise posture sur de l'eau gelée ..../Dracula-Prince-of-Darkness_016.jpg

Images du film DRACULA PRINCE OF DARKNESS (Dracula Prince des Ténèbres en VF)

************************

 

Voir les autres films de vampires développés dans ce blog

 

Lire l'article spécial sur la Hammer et les Vampires

 



Repost 0
14 mars 2010 7 14 /03 /mars /2010 10:21

The Vampire
 

http://i656.photobucket.com/albums/uu289/minuitsang/Affiches/The_Vampire_1957.jpg
USA : 1957
Noir et Blanc , durée approx. : 75 minutes

Réal : Paul Landres

Scénario et histoire : Pat Fielder

Avec : John Beal (Dr Paul Beecher) , Coleen Gray (Carol Butler) , Kenneth Tobey (Sherif Buck Donnelly) , Lydia Reed (Betsy Beecher) , Dabbs Greer (Dr Will Beaumont) , Herb Vigran (Sgt police George Ryan) , Paul Brinegar (Willy Warner)
 

Pitch : Le docteur Campbell a mené des expériences scientifiques douteuses , il a développé un médicament à base de sang de chauve-souris vampire et a commencé à l'utiliser sur lui-même. Mais il en tombe malade et en meurt peu après sans avoir prévenu son collègue le docteur Beecher de la nature du résultat de sa recherche ...Le docteur Beecher rentre chez lui en emmenant les pilules qu'il a découvertes chez Campbell . Le soir venu , frappé d'une migraine , il demande à sa jeune fille d'aller chercher un cachet dans la poche de sa veste mais celle-ci se trompe et lui donne une des pilules de Campbell...

Avis : The Vampire est un film sans ...vampire ! car si le docteur Beecher se transforme peu à peu en absorbant les pilules , c'est en une espèce de créature velue hirsute qui grogne à la manière d'un loup-garou ! Nul besoin de nuit , de cercueil ou de tout autre artifice habituellement rencontré dans les histoires classiques de vampires , ici c'est l'aspect scientifique dégénéré qui est le ressort de la peur que les auteurs ont voulu infliger aux spectateurs . Peut-être les années 1950 , en pleine guerre froide , faisaient-elles davantage redouter la science au public ? en tous cas on a le sentiment que le terme de vampire qui désigne le monstre principal de cette histoire est largement usurpé ! Et le scénario de The Vampire trouvera une quasi copie conforme dans un film italien réalisé à peine trois ans plus tard : Seddok , l'Erede di Satana où , en guise de vampire , on retrouvera le même type de scientifique qui devient monstrueux et meurtrier . Ces films lorgnent bien davantage vers le concept de base du Docteur Jekyll and Mister Hyde que vers n'importe quelle histoire de vampire et le spectateur réllement fan de vampire aura le sentiment d'être un peu escroqué par ce spectacle !

Lieux,ambiance : The Vampire offre l'étonnant spectacle de la vie américaine moyenne des années 1950 , c'est déjà un beau sujet de divertissement mais en dehors de cet aspect "sociologique" , rien d'inoubliable . Le "vampire" a un comportement qui terrifait peut-être les spectateurs d'alors mais il parait un peu ridicule désormais...
Personnages,acteurs : Aucun acteur de premier plan n'est à l'affiche de The Vampire qui est caratérisé , comme de nombreux films d'alors , par une distribution très courte ! L'histoire fonctionne avec peu de personnages . La seule originalité de ce film est le rôle de la fille du docteur , celle par qui le malheur arrive et , sans doute , celle pour qui le public trembla le plus , car la vague mise en relation d'un enfant avec un monstre (qui est son père!) devait caractériser un culot monstre pour un scénario de l'époque !

 

 

Pas de bande-annonce video du film

 

 

Le docteur Campbell en mauvaise posture.../The_Vampire-1957-001.jpg

 

Le docteur Beecher (John Beal) , intrigué par une malade.../The_Vampire-1957-002.jpg

 

Le docteur sous l'emprise des pilules mises au point par son confrère , avec son assistante .../The_Vampire-1957-003.jpg

 

Beecher cherche le réconfort auprès de sa fille/The_Vampire-1957-005.jpg

 

Un vampire bien laid !/The_Vampire-1957-006.jpg

 

Comme le docteur Jekyll quand il devient Mr Hyde , Beecher perd toute humanité quand il se transforme en vampire.../The_Vampire-1957-008.jpg

 

Le docteur Beecher (John Beal) , vampire de 1957/The_Vampire-1957-010.jpg

 

Le vampire , après ses méfaits , se retrouve poursuivi par la police /The_Vampire-1957-012.jpg

Images du film THE VAMPIRE (1957)


 

Voir les autres films de vampires développés dans ce blog

 



Repost 0
2 mars 2010 2 02 /03 /mars /2010 13:43

The Fearless Vampire Killers

titre français : Le Bal des Vampires




USA : 1967

Réal : Roman Polanski

Scénario : Gérard Brach , Roman Polanski

Avec : Jack Mac Gowran (Professeur Abronsius) , Sharon Tate (Sarah Shagal) , Roman Polanski (Alfred) , Ferdy Mayne (Comte Von Krolock) , Iain Quarrier (Herbert Von Krolock) , Terry Downes (Koukol) , Alfie Bass (Yoine Shagal) , Jessie Robins (Rebecca Shagal) , Fiona Lewis (Magda)

 

Pitch : Le professeur Abronsius , loufoque professeur flanqué de son jeune assistant Alfred , est persuadé de l'existence des vampires et cherche à le prouver . Alors qu'ils arrivent tous deux dans un village isolé des Carpathes , un vampire , le comte Von Krolock , ne tarde pas à s'y manifester et à enlever la fille des aubergistes , Sarah ....Alfred s'étant épris d'elle , le professeur et lui-même partent à la poursuite du vampire dans son château... 

Avis : Le Bal des Vampires est clairement à ranger dans la catégorie des comédies . Bien qu'il n'offre que peu d'occasions d'hurler de rire , la façon loufoque et parfois grotesque avec laquelle les personnages évoluent dans ce film en fait une parodie qui utilise les codes du genre vampirique en les détournant de leur but initial "horrifique" ! On passe un assez agréable moment bien que le rythme du récit soit vraiment lent et n'offre que quelques rares scènes remarquables , le moment du bal étant le meilleur dans ce domaine . Le scénario est finalement très mince alors les personnages sont dépeints avec précision , de longs passages silencieux parsèment aussi ce film et il n'y a que peu de rebonsissements dans cette histoire.

Les vampires sont classiques : leur image ne se reflète pas , ils craignent le soleil et contaminent les humains qu'ils mordent mais tout ceci est utilisé ici non pour faire peur mais pour amuser le public , ce qui est visible dans les comportements parfois délirants des vampires.

Lieux,ambiance : Pour une parodie , le décor est soigné ! on pourrait presque se sentir dans un classique de la Hammer tant le château et le village sont convaincants , un véritable film d'horreur aurait pu s'y tourner . L'hiver est très présent aussi , matérialisé par une abondante neige dont les protagonistes n'hésitent pas à se servir pour leurs gags (comme Koukol qui poursuit le professeur et son assistant dans un cercueil qu'il utilise comme un snow-board!). Le bal proprement dit , s'il est néanmoins bien imaginé et réalisé n'a pas une véritable importance dans ce récit
Personnages,acteurs : Roman Polanski le réalisateur est aussi acteur du film . Il joue l'assistant un peu benêt du professeur qui tombera rapidement sous le charme de Sarah (jouée par la regrettée Sharon Tate , qui devint l'année suivante sa vraie femme à la ville et qui fut assassinée deux ans après ce film par Charles Manson et ses trois femmes disciples) et voudra la tirer des griffes du redoutable comte et de toute sa troupe de vampires plus ou moins déjantés.

 

 

Bande-annonce video du film : THE FEARLESS VAMPIRE KILLERS (LE BAL DES VAMPIRES)

 

 

Le décor très hivernal du Bal des Vampires - Le_Bal_des_Vampires_001.jpg

 

Alfred (Roman Polanski) et le professeur Abronsius (Jack Mc Gowran) - Le_Bal_des_Vampires_002.jpg

 

Un entrainement au maniement du pieu - Le_Bal_des_Vampires_004.jpg

 

Accueillis au château par Koukol , l'affreux serviteur du vampire - Le_Bal_des_Vampires_006.jpg

 

Alfred visite le château - Le_Bal_des_Vampires_007.jpg

 

Le fils du comte , vampire et gay - Le_Bal_des_Vampires_012.jpg

 

Une explication orageuse entre le professeur et le comte ... - Le_Bal_des_Vampires_014.jpg

 

Sarah (Sharon Tate) - Le_Bal_des_Vampires_015.jpg

 

Le comte Von Krolock (Ferdy Mayne) - Le_Bal_des_Vampires_016.jpg

 

Le Bal des Vampires , plein d'élégance - Le_Bal_des_Vampires_018.jpg

 

Sarah , une redoutable vampire ? - Le_Bal_des_Vampires_021.jpgImages du film FEARLESS VAMPIRE KILLERS (LE BAL DES VAMPIRES)


 

Voir les autres films de vampires développés dans ce blog



Repost 0
18 août 2009 2 18 /08 /août /2009 18:12

Brides of Dracula
Les Maîtresses de Dracula (titre Français)

 


Grande-Bretagne : 1960
Hammer , film de vampires sans Dracula , contrairement à ce que le titre laisse penser 

Réal : Terence Fisher
Avec : Peter Cushing (Dr Van Helsing) , Martita Hunt (Baronne Meinster) , Yvonne Monlaur (Marianne Danielle) , Freda Jackson (Greta) , David Peel (Baron Meinster) , Miles Malleson (Dr Tobler) , Henry Oscar (Herr Otto Lang) , Mona Washbourne (Helga Lang) , Andree Melly (Gina) , Victor Brooks (Hans) , Fred Johnson (Le Curé)   

   

Pitch : Marianne , une jeune femme , arrive dans une lointaine province pour y enseigner . Proche d'arriver à sa destination , le fiacre qui l'a déposée dans une taverne s'enfuit en la laissant désemparée . Une vieille femme bourgeoise vient à son secours en lui proposant de l'héberger dans son château pour la nuit . Quand elle arrive au château , Marianne s'aperçoit de la présence d'un mystérieux jeune homme . La vieille femme lui explique alors qu'il s'agit de son fils et qu'il est atteint d'une mystérieuse affection qui l'oblige à demeurer enfermé au château... 

Avis : Ce film suprend d'abord par l'étrangeté des personnages ; premièrement , malgré son nom dans le titre , Dracula ne fait nullement partie de ce scénario ! il est remplacé dans le personnage du vampire par un certain Baron Meinster mais celui-ci est aussi combattu par le Dr Van Helsing ! Cependant , l'histoire quant à elle est beaucoup plus classique , voyant le vampire commencer à semer le chaos dans un petit village imaginaire de la fin du 19ème siècle avant d'être durement pourchassé . Rien de bien nouveau donc , à part peut-être la présence de plusieurs femmes vampires , sans doute placées là pour appater le public étant donné leur peu d'influences sur les évènements de l'histoire ...Un film assez moyen qui ne se démarque pas dans la hiérarchie des films vampiriques made in Hammer . Malgré l'emploi de nouveaux personnages , ça ne suffit pas à assurer l'originalité de ce scénario

Lieux,ambiance : Toujours les classiques gothiques village et château , richement décorés , propres aux productions Hammer
Personnages,acteurs : Le Baron Meinster est un vampire classique pour l'époque du film , il est déterminé et séducteur , ses ravissantes assistantes quant à elles ne lui sont que de bien peu d'aide , elles sont quasi insignifiantes . Enfin , le Dr Van Helsing est une fois encore incarné par un Peter Cushing très convaincant . Une servante humaine des vampires et quelques ordinaires villageois et prêtres complètent la galerie de personnages de ce film.

 

 

Bande-annonce video du film : BRIDES OF DRACULA (LES MAITRESSES DE DRACULA)

 

 















Un baron avide de sang



gif animé - le réveil d'une vampire
Images du film BRIDES OF DRACULA

 

**************************************

 

Voir les autres films de vampires développés dans ce blog

 

Lire l'article spécial sur la Hammer et les Vampires

 


Repost 0
22 mai 2009 5 22 /05 /mai /2009 16:51

Horror of Dracula
Titre Français : Le Cauchemar De Dracula
Autres titres connus :   Dracula , Dracula 1958 , Dracula Il Vampiro

trois affiches du film LE CAUCHEMAR DE DRACULA/Horror-of-Dracula.gif

Grande-Bretagne : 1958

Premier film de la Hammer consacré au personnage du comte Dracula , Fantastique

Réal : Terence Fisher
Avec : Christopher Lee (Dracula) , Peter Cushing (Van Helsing) , Michael Gough (Arthur) , Melissa Stribling (Mina) , Carol Marsh (Lucy) , Olga Dickie (Gerda) , John Van Eyssen (Jonathan) , Valerie Gaunt (Femme vampire) , Janina Faye (Tania) , Barbara Archer (Inga)
 

Pitch : Se faisant passer pour un bibliothécaire , Jonathan Harker parvient à s'introduire dans le château de Dracula afin de tuer celui-ci mais sitôt arrivé , il fait la connaissance d'une mystérieuse femme qui implore son aide ... Peu après , Van Helsing part sur les traces de son ami Harker...

Avis : Ce film tient une place particulière dans l'histoire des films de vampires, premier des Dracula à être produit par les célèbres studios Hammer , il sera suivi par plusieurs autres consacrés au vampire le plus célèbre qui soit pour établir une série qui deviendra mythique , beaucoup plus tard.

Le film, à proprement parler ,  est dans un premier temps étonnant , on a l'impression que les auteurs ont utilisé tous les protagonistes du roman éponyme mais en changeant plus ou moins radicalement les rôles qu'ils occupent dans le récit , par exemple Jonathan est ici promis en mariage à Lucy et Mina est la femme du frère de celle-ci !! ...passé ce moment de surprise , on se retouve dans une histoire convaincante avec un Dracula nerveux et impitoyable , plus "animal" qu'il ne le fut dans les films suivants de la Hammer dans un scénario riche en rebondissements qui ménage plusieurs retournements de situation . En se remettant dans la perspective de l'époque où ce Dracula sortit , on peut imaginer l'effet qu'il eut sur le public , réalisé en couleurs (pas si fréquent dans les années 50) , avec une pointe d'érotisme , de l'horreur qui dût choquer et le soin tout particulier apporté au décor et à l'ambiance gothique (deux points qui devinrent la "patte" des films de la Hammer dans la série) , on se retrouve devant un des grands classiques des films de vampires ! 

Lieux,ambiance : Le château de Dracula et les villages voisins , tout celà dans un esprit très gothique fin-de-19ème-siècle , la marque de fabrique des films de vampires de la Hammer est déjà bien présente . Costumes à l'avenant
Personnages,acteurs : Un Dracula parfait incarné par Christopher Lee , son ennemi acharné de Van Helsing incarné par Peter Cushing , plusieurs personnages secondaires très intéressants , aux destins variés ; là encore , la Hammer avait trouvé sa voie et n'allait plus la quitter par la suite

 

 

Bande-annonce video du film : DRACULA aka LE CAUCHEMAR DE DRACULA

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dracula (Christopher Lee) à la lutte avec Van Helsing (Peter Cushing)

 

Images du film DRACULA (LE CAUCHEMAR DE DRACULA)


 

Voir la liste des autres films de vampires développés dans ce blog

 

Lire l'article spécial sur la Hammer et les Vampires

 



Repost 0
23 avril 2009 4 23 /04 /avril /2009 17:10

Dracula Has Risen From The Grave
Titre Français : Dracula Et Les Femmes

jacquette DVD et poster français du film DRACULA HAS RISEN FROM THE GRAVE (DRACULA ET LES FEMMES)/Dracula-Has-Risen-From-The-Grave.gif
Grande-Bretagne : 1968

Hammer Production , suite de : DRACULA , PRINCE DES TENEBRES , Fantastique/Horreur

Réal : Freddie Francis
Avec : Christopher Lee (Dracula) , Rupert Davies (Monseigneur Muller) , Veronica Carlson (Maria Muller) , Barry Andrews (Paul) , Barbara Ewing (Zena) , Ewan Hooper (le prêtre) , Michael Ripper (Max)

 

Pitch : Commencant par la découverte , dans une église , du corps sans vie d'une femme portant la marque des vampires , cette histoire narre l'affrontement du Comte Dracula opposé à l'évêque qui veut le détruire une fois pour toute (comme le veulent toujours les ennemis du Comte , d'ailleurs !).
Avis :  Cette production Hammer vient après Dracula Prince Des Ténèbres (1966) , dans la série des Dracula produite par la célèbre firme Britannique .

C'est un film relativement décevant dans l'ensemble , dans lequel Dracula semble surtout animé par une obsédante soif de vengeance , ses pouvoirs n'étant mis au service que de ce désir et l'ensemble donnant l'étrange sensation d'un renversement des codes habituels des films de vampires ; Classiquement un vampire se nourrit du sang des humains et s'en trouve pourchassé plus ou moins vaillament par ceux-ci .Ici ce sont les actions commises par les humains qui conditionnent la réaction de Dracula , occasionnant des situations incongrues puisque tout le film repose sur la colère de Dracula vis-à-vis d'un prélat catholique qui a condamné la porte de son château avec une sainte Croix ! il ne se préoccupe que de ça , à aucun moment il n'agit pour autre chose , il ne semble pas préoccupé de se nourrir , par exemple. On peut aussi signaler l'incohérence des premières minutes du film : Un prêtre trouve une victime d'un vampire et en déduit que Dracula est revenu , il part donc , aidé du fameux prélat , pour exorciser le château et c'est à ce moment là que Dracula est ramené à la "vie" par accident ...qui a donc mordu la première victime alors ? Dans ce film comme dans nombre de ceux produits par la Hammer , Dracula use de sa capacité à exercer une domination mentale pour manipuler des humains et en faire ses serviteurs hypnotisés , mais ici la sensation provient du fait que sa principale victime sera un ...curé ! et son désir de vengeance se heurtera aussi à l'histoire d'amour entre la belle Maria et l'impétueux Paul.

Enfin , pour l'anecdote , ce Dracula Et Les Femmes est réputé avoir été le plus rentable de la série made in Hammer , le public lui fit un très bon accueil lors de sa sortie.
Lieux,ambiance : Rien à reprocher aux lieux de l'histoire qui se déroule principalement dans un village médiéval nocturne bien reconstitué. les costumes et les ambiances sont sans reproche également.
Personnages,acteurs : Maria et Paul les deux jeunes amoureux , l'oncle prélat de celle-ci et son assistant sont les principaux protagonistes de cet "épisode" des Dracula de la Hammer, lequel est toujours incarné par Christopher Lee

 

 


 
Bande-annonce video du film : DRACULA HAS RISEN FROM THE GRAVE aka DRACULA ET LES FEMMES

 

 

Dracula s'invite chez Maria

 

Le prêtre à l'assaut du château de Dracula

 

Dracula domine mentalement ses proies ...

Le célèbre regard hypnotisant et ensanglanté de Dracula ~ Christopher Lee

 

Le baiser du comte Dracula

 

Maria erre la nuit ...

 

Dracula en difficulté

 

Maria et Paul dont la route va croiser celle du Comte

 

Zena , harcelée par son maître

Images du film DRACULA ET LES FEMMES

 

************************

 

 

Voir la liste des autres films de vampires développés dans ce blog

 

 

Lire l'article spécial sur la Hammer et les Vampires

 


Repost 0
2 avril 2009 4 02 /04 /avril /2009 13:20

Seddok , L'Erede Di Satana
Titre Français : Le Monstre Au Masque
Autres titres connus : Atom Age Vampire



Italie : 1960
Réal : Anton Giulio Majano
Avec : Alberto Lupo (Pr Alberto Levin) , Susanne Loret (Jeannette Moreneau) , Sergio Fantoni (Pierre Mornet) , Franca Parisi (Monique Riviere) , Roberto Bertea (Sacha)


Pitch : Quand une chanteuse célèbre (Susanne Loret) est défigurée dans un accident , le professeur Levin chargé de s"occuper d'elle expérimente un remède dont il est l'inventeur . Quand il sera à court de son produit , étant tombé amoureux de sa patiente , il n'hésitera pas à s'injecter un produit qui le rendra monstrueux et lui donnera le courage de tuer ses concitoyens afin d'extraire sur eux les molécules dont il a besoin pour continuer à soigner sa belle.
Avis : Ce film porte bien curieusement le mot "vampire" dans son titre anglophone alors même qu'il n'y a nul suceur de sang dans l'histoire . On peut penser que le mot "vampire" est utilisé ici comme un terme générique qui désigne un monstre , quelque chose de suprêmement diabolique . Je ne m'attarde donc pas plus sur ce curieux film fantastique du début des années 1960 où un professeur doué devient au fil de l'histoire un monstre hideux (pour l'époque) qui tue ses braves concitoyens . Bien plus qu'un film de vampire , cet Atom Age Vampire se trouve être une espèce de croisement entre un Dr Jekyll & Mr Hyde mâtiné de La Belle & La Bête
Lieux,ambiance : En noir et blanc , ce film se déroule surtout dans la maison et le laboratoire du docteur et dans la serre attenante ainsi que sur les quais d'un port ou le professeur viendra chercher ses proies.

 

 

Extrait video du film : ATOM AGE VAMPIRE

 


Le professeur et son assistante

Le monstre au masque
Images du Film ATOM AGE VAMPIRE

 

Repost 0
9 mars 2009 1 09 /03 /mars /2009 12:26

La Strage Dei Vampiri

Titre Français : Le Massacre Des Vampires.

Autres titres connus : Slaughter Of The Vampires , Curse Of The Blood Ghouls



Italie : 1962
Réal : Roberto Mauri
Avec : Walter Brandi (Wolfgang) , Graziella Granata (Louise) , Gena Gimmy (Corinne) , Dieter Eppler (le Vampire) , Edda Ferronao , Luigi Batzella (Dr Nietzsche) , Paolo Solvay

Pitch : Dans les environs de Vienne , un vampire élit domicile dans les sous-sols d'un vieux château occupé par Wolfgang et sa femme Louise. Il est séduit par celle-ci et tente alors d'en faire sa compagne de nuits éternelles...
Avis : Ce film de 1962 , en noir et blanc , est d'un grand classicisme. Le vampire y est dépeint de façon très traditionnelle (pour l'époque s'entend) , c'est une engeance nomade et silencieuse qui devient l'ennemi pourchassé partout où il s'arrête . Peu de profondeur dans tout ça , un simple divertissement mais un film qui a du charme puisque le vampire cherche avant tout à avoir une compagne , en plus de se nourrir , bien sûr , ce qui donne un certain romantisme à ce film . Mais il ne faut pas s'attendre à beaucoup d'inattendu ou de rebondissements dans cette histoire d'une grande linéarité. Evidemment , les effets spéciaux sont aussi à oublier , en 1962 , c'est par le jeu des acteurs et la lumière des scènes que tout passe. Il en est de même pour le sang qu'on ne fait qu'entrevoir !
Les vampires ne sont pas très puissants et ne sont visiblement là que pour faire triompher le vivant-croyant , et faire passer le message au spectateur que le Bien c'est le bon côté à choisir !
Lieux,ambiance : Le château est parfait , pourvu de nombreux passages souterrains . Le grand parc qui le borde , qu'on voit quasiment toujours de nuit , complète idéalement l'ambiance
Personnages,acteurs : La très belle Graziella Granata , le mystérieux Dieter Eppler , la distibution est assez romanesque mais les rôles ne sont guère nuancés et très classiques pour ce genre de récits : le bon docteur , le châtelain aux abois , le vampire tout simplement néfaste , etc etc ....

 

 

Bande-annonce video du film : LA STRAGE DEI VAMPIRI (LE MASSACRE DES VAMPIRES)

 


Graziella Granata fascinée

Louise ( Graziella Granata) va connaitre des nuits enfiévrées

 

Un vampire dans la nuit

Le vampire (Dieter Eppler) , tombé sous le charme de Louise...


Le Docteur et Wolgang discutent des solutions à leur problème

des autochtones rigides


Un démon au visage d'ange

La morsure de la femme vampire est proche...

 
Louise (Graziella Granata) , femme vampire au coeur de la nuit ....

 


Un château très dangereux


Images du film LA STRAGE DEI VAMPIRI (LE MASSACRE DES VAMPIRES)
 


Voir la liste des autres films de vampires développés dans ce blog

Repost 0

Présentation

  • : Minuit Sang - la passion des Vampires
  • Minuit Sang - la passion des Vampires
  • : Un blog consacré aux vampires . Les vampires au cinéma , dans la littérature , dans les arts graphiques de toutes sortes ...Chaque facette de la riche histoire des vampires est abordée ici
  • Contact

Bienvenue

Minuit Sang éclaire votre lanterne....

Recherche

Liste de films de vampires

Liste de films de vampires du blog Minuit Sang

(videos,images,commentaires,etc...)

Traductions

Choisissez la langue dans laquelle vous souhaitez lire cet article :

 
English  deutsch  español  Italiano  Português

Compteurs

free counters

**********************
 
collections
collections
***********************