Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 mars 2012 6 10 /03 /mars /2012 10:25

 

Les Nuits de Dracula

 

Titre original : Nachts , Wenn Dracula Erwacht


affiche du film LES NUITS DE DRACULA
Italie/Espagne/Allemagne de l'Ouest : 1970
 

Réalisation : Jesus Franco

Scénario : Jesus Franco , adaptation du roman de Bram Stoker


Avec : Christopher Lee (Comte Dracula) , Herbert Lom (Prof. Van Helsing) , Klaus Kinski (Renfield) , Soledad Miranda (Lucy Westenra) , Maria Rohm (Mina Murray) , Fred Williams (Jonathan Harker) , Paul Muller (Dr. Seward) , Jack Taylor (Quincey Morris)
 

Pitch : En 1897 , Jonathan , jeune avocat Londonien , se rend en Transylvanie dans l'espoir d'acter la vente d'une propriété Anglaise au Comte Dracula ..Sitôt arrivé au château de celui-ci , il ne tarde pas à découvrir la nature malfaisante de Dracula...

Avis : Ce film est une adaptation assez libre du fameux roman de Bram Stoker . En effet , si la plupart des situations finissent par aboutir aux évènements décrits dans le livre , Jesus Franco prend quelques libertés pour y amener le spectateur . Par exemple , Jonathan , lorsqu'il s'échappe du château de Dracula , s'échoue dans une petite structure hospitalière à Budapest , dans laquelle tous les protagonistes de l'histoire vont se rendre , au complet ! Aucun évènement ne se déroule donc en Angleterre , à aucun moment . Egalement , Renfield a ici un rôle plutôt obscur et est beaucoup moins important que dans le récit original , sa présence semble totalement inutile ! ( c'est dommage car il est joué ici par l'incroyable Klaus Kinski ) . Le film est un peu plus plaisant dans sa deuxième moitié mais il n'y a guère de scènes réellement horrifiques dans cette adaptation de Dracula , tout reste assez soft et peu de morsures sont vraiment montrées à l'écran .  Enfin , la patte de Jesus Franco est reconnaissable dans ce film par la linéarité et le cadrage , plutôt heurtés , à certains moments du film !  par exemple , lorsque Jonathan part à la poursuite du comte Dracula , il décide dans une scène de se lancer sur les traces de celui-ci pour se retrouver , dès la scène suivante , dans le château de Dracula , aucun moment du voyage ne nous est montré ! ça donne ainsi la sensation , parfois , d'une étonnante brusquerie dans l'enchaînement du récit . Malgré tout , ce film est assez plaisant mais il reste à voir comme l'objet qu'il est , un film de vampires du tout début de la décennie des seventies , il ne faut pas en attendre des prouesses spectaculaires que l'époque du tournage et le niveau technique de son auteur ne permettaient pas d'atteindre !

A signaler aussi la traduction des patronymes des personnages , ils sont transformés de manière vraiment ridicule dans la version française ! (Refitte pour Reinfield , Arkatte pour Harker et aussi quelques autres...)

Lieux,ambiance : L'ambiance générale est bien celle qu'on est en droit d'attendre dans un film avec le comte Dracula mais les tournages de jour en laissant croire que l'action se situe de nuit sont vraiment rebutants ! L'ambiance des chateaux , dont l'architecture laisse clairement deviner qu'ils ont été trouvés au sud de l'Europe ( le film a été tourné à Alicante , dans le sud de l'Espagne ! )  , manque malheureusement un peu de "gothique" , avec leurs murs clairs et propres . Les lieux visités par les protagonistes sont , malgré tout , assez variés dans l'ensemble et les costumes participent à la bonne impression d'ensemble .  
La musique , quant à elle , est réellement horripilante ! De plus , elle est présente dans de trop nombreuses scènes et est réllement répétitive (son auteur est Bruno Nicolai) .

Personnages,acteurs : La magnifique ( et trop rare puisque très tôt disparue ) Soledad Miranda est , dans Les Nuits de Dracula , une hypnotisante Lucy . Christopher Lee , habituel comte Dracula de la Hammer , reprend ici un personnage qui semble taillé sur mesure pour lui mais il le joue différement : il est plus bavard , il ne porte pas de grande cape noire et rouge et change même d'aspect ( vieux ou jeune ) selon les différents évènements de l'histoire . Van Helsing  (joué par Herbert Lom ) est un vieux patriarche qui semble un peu trop sûr de lui et on retrouve également le fameux Jack Taylor , grand habitué des rôles secondaires dans les films de vampires de l'époque mais qui semble ici un peu trop effacé . Il a aussi officié comme décorateur de plateau pour la partie technique du film et il a peut-être laissé trop d'énergie dans ce rôle là !

 

 

* Pas de bande-annonce du film : Les Nuits de Dracula *

 

 

Le comte Dracula (Christopher Lee) reçoit son invité Jonathan Harker (Fred Williams) / Les_Nuits_de_Dracula1970-Franco-004.jpg

Le comte Dracula (Christopher Lee) reçoit son invité Jonathan Harker (Fred Williams)

 

Les trois

Les trois "épouses" de Dracula contemplant Harker , inconscient

 

Un juteux humain vivant ouvre l'appétit de ces femmes vampires / Les_Nuits_de_Dracula1970-Franco-010.jpg

Un juteux humain vivant ouvre l'appétit de ces femmes vampires

 

Dracula dans son tombeau / Les_Nuits_de_Dracula1970-Franco-011.jpg

Dracula dans son tombeau

 

Lucy Westenra (Soledad Miranda) reçoit un appel télépathique et hypnotisant du comte Dracula / Les_Nuits_de_Dracula1970-Franco-014.jpg

Lucy Westenra (Soledad Miranda) reçoit un appel télépathique et hypnotisant du comte Dracula

 

Une proie féminine pour le comte vampire / Les_Nuits_de_Dracula1970-Franco-016.jpg

Une proie féminine pour le comte vampire

 

http://i1113.photobucket.com/albums/k508/minuitsang2/photos_de_films/Les_Nuits_de_Dracula1970-Franco-019.jpg Lucy plongée dans un état extatique après avoir été mordue au cou / Les_Nuits_de_Dracula1970-Franco-019.jpg

Lucy plongée dans un état extatique après avoir été mordue au cou

 

Mina (Maria Rohm) , au chevet d'une Lucy déclinante / Les_Nuits_de_Dracula1970-Franco-021.jpg

Mina (Maria Rohm) , au chevet d'une Lucy déclinante

 

Dracula pris sur le fait alors qu'il se nourrissait de Lucy / Les_Nuits_de_Dracula1970-Franco-022.jpg

Dracula pris sur le fait alors qu'il se nourrissait de Lucy

 

Lucy la vampire dans la transposition à l

Lucy la vampire dans la transposition à l"écran de la fameuse scène de la "Dame en Sang" du roman...

 

Lucy après s'être nourrie de sang humain / Les_Nuits_de_Dracula1970-Franco-026.jpg

Lucy après s'être nourrie de sang humain

 

Renfield (Klaus Kinski) , enfermé dans un asile d'aliénés / Les_Nuits_de_Dracula1970-Franco-027.jpg

Renfield (Klaus Kinski) , enfermé dans un asile d'aliénés

 

Dracula en gentleman , incognito / Les_Nuits_de_Dracula1970-Franco-028.jpg

Dracula en gentleman , incognito

 

Morris et Harker à la poursuite de Dracula dans son château / Les_Nuits_de_Dracula1970-Franco-029.jpg

Morris et Harker à la poursuite de Dracula dans son château

 

Harker plantant un pieu dans une poitrine vampire / Les_Nuits_de_Dracula1970-Franco-031.jpg

Harker plantant un pieu dans une poitrine vampire

 

Mina , alanguie par les pouvoirs du comte Dracula / Les_Nuits_de_Dracula1970-Franco-032.jpg

Mina , alanguie par les pouvoirs du comte Dracula


Images du film LES NUITS DE DRACULA


Sa note sur IMDB (au jour de la publication de cet article) : 5,7 / 10


************** 

 

Voir la liste des autres films de vampires développés dans ce blog

 


 


Repost 0
25 juin 2011 6 25 /06 /juin /2011 18:00

Vampyros Lesbos

Autres titres exploités : Vampires Lesbos ou Vampiros Lesbos (France) , Die Erbin Des Dracula (Allemagne) , El Signo del Vampiro (Espagne) ,   

 


3 des affiches du film VAMPYROS LESBOS
Allemagne de l'Ouest / Espagne : 1971

  Erotico/Horreur, Interdit aux moins de 12 ans

Réal : Jesus Franco

Scénario : Jesus Franco , Jaime Chavarri

Avec : Soledad Miranda (La comtesse Nadine Carody) , Ewa Stroemberg (Linda) , Dennis Price (Dr Alwin Seward) , Heidrun Kussin (Agra) , José Martinez Blanco (Morpho) , Andres Monales (Omar) , Paul Muller (Dr Steiner) , Jesus Franco (Memmet)
 

Pitch : Linda , une jeune femme blonde , se rend à Istanbul dans le but de régler un héritage . Alors qu'elle se rend dans un cabaret en compagnie de son époux , elle y assiste à un étrange spectacle ou une jeune femme brune , énigmatique et sensuelle , a pour partenaire une autre jeune femme , quasiment inerte , qu'elle finit par mordre au cou à la fin du numéro ... Linda est littéralement fascinée et se trouve peu à peu obsédée par l'image de cette brune , qui vient même la hanter avec d'érotiques rêves . Au point que sa santé mentale inquiète ses proches...

Avis :  Comme à son habitude , Jesus (ou Jess) Franco nous entraîne dans un spectacle insolite et quasiment inclassable qu'est ce duo féminin gracieux qui s'affronte dans une relation d'amour surnaturelle et fortement érotique , où Linda sombre sous la domination d'une comtesse mystérieuse et attirante avec des musiques complètement psychédéliques en toile de fond (rappelons que nous sommes ici en 1971) ! Un univers qui n'appartient qu'à Jesus Franco , où les cadrages sont parfois hasardeux et les zooms (et dézooms bien sûr) utilisés sans modération mais qui , pourtant , parvient à captiver son public par des scénarios originaux et bien plus subversifs que nombre d'autres films de vampires , dans le sens où chez Franco le bien ne triomphe pas forcément du mal et où , de toutes façons les personnages dépassent complètement ce stade simpliste et binaire qui cantonne trop souvent les vampires dans un hypothétique camp du mal .

Vampyros Lesbos est un film à  l'atmosphère envoûtante et même poétique avec l'insertion de plans sur des papillons ou des scorpions censés être des métaphores des scènes qui se jouent à ce moment là , mais qui est cependant déroutant pour un spectateur peu habitué à ces films d'auteurs.

La comtesse ( qui dit être originaire de Hongrie "comme Dracula" )  ne possède visiblement pas de canines pointues mais elle mord sans retenue ; elle a une grande puissance psychique sur ses proies puisqu'elle parvient à obséder leurs pensées au point que celles-ci en perdent le sens de la réalité ! Elle est aussi toujours énigmatique ( son visage ne reflétant jamais d'autre émotion apparente que la dureté du regard de la prédatrice ) , très sensuelle et vêtue de dentelles ou de voilages quand elle n'est pas entièrement nue bien sûr . Elle a également un serviteur humain entièrement dévoué à sa maîtresse et qui est prêt à tout pour elle (Morpho).

L'ascendant dominant exercée par la femme vampire est d'ailleurs un fil conducteur récurrent dans les films de Jésus Franco où celles-ci sont bien plus souvent lascives , autoritaires , raffinées et puissantes d'esprit que sauvages , bestiales et sanglantes ; Leur arme première est la séduction . Ses femmes vampires profitent également toujours de leur domination pour assouvir leur plaisir sexuel , et bien plus souvent sur des proies féminines . Dans Vampyros Lesbos c'est même exclusivement le cas , comme son titre l'indique ! le film baigne dans une certaine sensualité et nombre de scènes érotique parsèment le récit .

En ce qui concerne les capacités propres aux vampires , on ne peut pas dire que Jesus Franco suivent scrupuleusement la tradition . Ainsi la comtesse n'hésite pas à se faire bronzer sur du sable en pleine journée et se voit parfaitement bien dans les miroirs ! mais quelques touches dans le film ne laissent pas de doute sur la nature vampirique de la comtesse , lorsqu'elle redoute des phrases chrétiennes proférées par le docteur Seward ou qu'elle apparait comme par enchantement au-delà d'une porte fermée , par exemple.

Lieux,ambiance : L'histoire se déroule à Istanbul , offrant une lumière éclatante et un décor urbain sans âme ou carrément balnéaire ! un cadre assez inhabituel pour une histoire de vampires donc , mais pas pour Jesus Franco qui place souvent ses récits dans des lieux "modernes" (pour l'époque du film s'entend) et des villes ensoleillées .

Les lieux de tournage furent Istanbul , Berlin et Alicante , dans le sud de l'Espagne.
Personnages,acteurs : La comtesse Nadine (curieux nom pour une comtesse vampire , c'est vrai) est l'archétype même de la femme vampire de Jésus Franco , elle est jeune , brune à cheveux longs et droits et n'expriment guère d'autres sentiments que ceux liés à la domination sur autrui . Elle est ici incarnée par la regrettée Soledad Miranda (elle est parfois nommée "Susann Korda" , selon les versions du film) qui fut tuée peu de temps après le tournage de ce film dans un accident de la route (au Portugal , le 18 Aout 1970) . Ewa Stroemberg joue la jeune femme blonde envoûtée par la comtesse et qui essaiera de lutter courageusement pour survivre à un danger mortel sans sombrer dans la folie .

Jésus Franco s'est , comme souvent , octroyé une petite présence en jouant Memmet , un personnage psychopate secondaire de l'histoire .

 

 

Bande-annonce video du film : VAMPYROS LESBOS

 

 

La comtesse Nadine Carody (Soledad Miranda) dans son numero de cabaret / Vampyros_Lesbos_001.jpgLa comtesse Nadine Carody (Soledad Miranda) dans son numero de cabaret

 

Linda (Ewa Stroemberg) et Jess Franco lui-même , à l'arrière-plan / Vampyros_Lesbos_003.jpg

Linda (Ewa Stroemberg) , déjà tourmentée par la comtesse , cherche de l'aide pour se rendre sur son île isolée ...(à l'arrière-plan , Jess Franco lui-même)

 

Linda suit aveuglément la comtesse vampire dans des jeux de plages , en plein jour ! / Vampyros_Lesbos_004.jpg

Linda suit aveuglément la comtesse vampire dans des jeux de plages , en plein jour !

 

Linda (Ewa Stroemberg) et la comtesse Carody (Soledad Miranda) / Vampyros_Lesbos_005.jpg

Diner aux chandelles pour les deux protagonistes féminines de Vampyros Lesbos

 

http://i1113.photobucket.com/albums/k508/minuitsang2/photos_de_films/Vampyros_Lesbos_007.jpg Apparition hypnotique de la vampire , une vision qui vient hanter Linda.. / Vampyros_Lesbos_007.jpg

Apparition hypnotique de la vampire , une vision qui vient hanter Linda...

 

Linda (Ewa Stroemberg) sous la domination de la comtesse Carody (Soledad Miranda) / Vampyros_Lesbos_008.jpg

Linda , une proie pas si facile pour la brune vampire...

 

Nadine la vampire , prête à mordre sa proie / Vampyros_Lesbos_009.jpg

Nadine goûtant le sang de Linda

 

Morpho (José Martinez Blanco) , humain dévoué à la protection de la comtesse vampire / Vampyros_Lesbos_011.jpg

Morpho (José Martinez Blanco) , humain dévoué à la protection de la comtesse vampire

 

La comtesse Nadine Carody (Soledad Miranda) face à Linda (Ewa Stroemberg) / Vampyros_Lesbos_013.jpg

Un face à face étrange et fascinant

 

Linda devient la partenaire des jeux érotiques de Nadine / Vampyros_Lesbos_014.jpg

Linda devient la partenaire des jeux érotiques de Nadine

 

Algra , autre victime de Nadine , dans l'établissement psychiatrique du docteur Seward qui veille ici sur elle / Vampyros_Lesbos_015.jpg

Algra (Heidrun Kussin) , autre victime de Nadine , dans l'établissement psychiatrique du docteur Seward (Dennis Price) qui veille ici sur elle

 

La comtesse vampire (Soledad Miranda) et sa proie , durant son show en public / Vampyros_Lesbos_017.jpg

La comtesse vampire et sa proie , durant son show en public

 

Quand la comtesse Nadine (Soledad Miranda) mord une de ses victimes .... /Vampyros_Lesbos_animated.gif

Scène de morsure de Nadine , la comtesse vampire

 

Une jeune femme ayant succombé à Nadine et ses crocs de vampire...

Une jeune femme ayant succombé à Nadine et ses crocs de vampire...

 

Morpho à la lutte avec le docteur Seward / Vampyros_Lesbos_023.jpg Morpho (José Martinez Blanco) à la lutte avec le docteur Seward (Dennis Price) / Vampyros_Lesbos_023.jpg

Morpho (José Martinez Blanco) à la lutte avec le docteur Seward (Dennis Price)

 

Linda (Ewa Stroemberg) est confrontée à plusieurs périls et doit se défendre par tous les moyens possibles.. / Vampyros_Lesbos_026.jpg

Linda doit tuer pour survivre

 

du sang sur le visage de Linda (Ewa Stroemberg) / Vampyros_Lesbos_028.jpg

Linda éclaboussée de sang

 

********************

ci-dessous quelques photos spéciales , issues du tournage :

 

http://i1113.photobucket.com/albums/k508/minuitsang2/photos_de_films/Vampyros_Lesbos_Special-011.jpg

Affiche d'époque du film

 

Soledad Miranda dans le rôle de Nadine la comtesse Vampire . (Photo du tournage) / Vampyros_Lesbos_Special-001.jpg

Soledad Miranda dans le rôle de Nadine la comtesse Vampire . (Photo du tournage)

 

Soledad Miranda dans les rues d'Istanbul . (Photo du tournage) / Vampyros_Lesbos_Special-002.jpg

Soledad Miranda dans les rues d'Istanbul . (Photo du tournage)

 

Linda , jouée par Ewa Stroemberg . (Photo de tournage) / Vampyros_Lesbos_Special-004.jpg

Linda , jouée par Ewa Stroemberg .  (Photo de tournage)

 

Agra (Heidrun Kussin) sous l'emprise de Nadine (Soledad Miranda) . (Photo de tournage) / Vampyros_Lesbos_Special-005.jpg

Agra (Heidrun Kussin) sous l'emprise de Nadine (Soledad Miranda) . (Photo de tournage)

 

Linda et Nadine dégustant un verre (de sang ?) ensemble . (Photo de tournage) / Vampyros_Lesbos_Special-006.jpg

Linda et Nadine dégustant un verre (de sang ?) ensemble . (Photo de tournage)

 

La comtesse Vampire soumettant Omar (Andres Monales) , le compagnon de Linda . (Photo de tournage)

La comtesse Vampire soumettant Omar (Andres Monales) , le compagnon de Linda . (Photo de tournage)

 

Soledad Miranda , 1970 . (Photo de tournage) / Vampyros_Lesbos_Special-008.jpg

Soledad Miranda , 1970 . (Photo de tournage)

 

Nadine et Linda dans une scène sanglante . (Photo de tournage) / Vampyros_Lesbos_Special-009.jpg

Nadine et Linda dans une scène sanglante . (Photo de tournage)

  *********************

Images du film Vampyros Lesbos



Sa note sur IMDB (au jour de la publication de cet article) : 5,3 / 10


************** 

Voir la liste des autres films de vampires développés dans ce blog

 


 



Repost 0
2 mai 2011 1 02 /05 /mai /2011 11:20

Fascination


affiche du film FASCINATION (1979) , de Jean Rollin

 

France : 1979 

Interdit aux moins de 18 ans lors de sa sortie en salles.

Réalisation : Jean Rollin

Scénario : Jean Rollin

Avec : Brigitte Lahaie (Eva) , Franca Mai (Elisabeth) , Jean-Marie Lemaire (Marc) , Fanny Magier (Hélène) , Muriel Montossé (Anita) , Sophie Noël (Sylvie) , Evelyne Thomas (Dominique) , Cyril Val (un apache) , Myriam Watteau (La femme apache)
 

Pitch : En 1905 , alors que la mode de se nourrir de sang frais directement dans les abattoirs s'empare de la belle société , un truand , Marc , est poursuivi par un groupe d'autres brigands qui veulent le voler . Marc arrive dans un superbe château isolé dans la campagne et y trouve refuge . Il ne trouve à l'intérieur du château que deux ravissantes jeunes femmes qui ont un comportement étrange et lui disent faire partie d'un groupe de femmes bourgeoises qui se réunissent une fois par an dans un but qu'elles gardent mystérieux..Elles lui demandent de rester pour la nuit s'il veut découvrir de quoi il s'agit , car leurs amies de ce groupe vont bientôt arriver. Avec ses poursuivants toujours sur ses traces , Marc accepte la proposition des deux femmes ....

Avis : Ce film de Jean Rollin , s'il est toujours doté d'une atmosphère particulière , poétique et d'une lenteur presque langoureuse comme lui seul sait en créer , est une vraie réussite narrative et est bien moins sidérant que la plupart de ses films , pour le spectacteur non initié à l'art particulier de mr Rollin !

Car la continuité du récit est bien moins heurtée que dans nombre d'autres films de Jean Rollin et on ne peut relever qu'à peine une ou deux étrangetés dans le comportement des personnages ( comme la déclaration d'amour d'Elisabeth pour Marc qui tombe vraiment d'un seul coup , sans aucune scène qui nous préparerait à ce fait . Ou encore lorsque Marc agit comme s'il n'avait strictement aucun assaillant aux trousses , il ne s'étonne pas plus quand ceux-ci disparaissent d'un seul coup! ) qui n'entament pas la crédibilité et le mystère de ce scénario pourtant assez simple .  Quelques surprises attendent néanmoins le spectateur , dans un final assez inattendu par rapport aux agissements des unes et des autres dans Fascination . On retrouve néanmoins toujours les thèmes chers à Jean Rollin , en particulier le duo féminin malicieux , aux plaisirs saphiques mutins et qui paraît presque candide mais se révèle être...terriblement dangereux (duo ici incarné par Brigitte Lahaie (Eva)  et Franca Mai (Elizabeth)).

Le vampirisme est aussi bien sûr au coeur de cette intrigue mais il ne s'agit aucunement de vampires surnaturels , sortant de la tombe pour venir se nourrir des vivants ; Ici ce sont de parfaites humaines qui ont pris goût au sang mais qui ne sauraient se contenter de sang de boeuf issu de l'abattoir , et qui sombrent dans une folie meurtrière impitoyable ! Ces humaines arborent néanmoins l'apparence , dans quelques scènes , qu'adore donner Mr Rollin à toutes ses vampires féminines : entièrement nues sous de grands voiles unicolores flottant au vent , au coeur de la nuit !

Lieux,ambiance : Les années folles sont magnifiquement retranscrites à l'écran . L'intérieur du château , qui est le lieu qu'on voit le plus à l'écran , est idéal ; la campagne alentour appuie le sentiment d'isolement qui enveloppe autant le spectateur du film que Marc , le personnage masculin vedette de Fascination. Une autre spécialité de Jean Rollin , ce sont les nuits , elles sont toujours silencieuses et profondément ténébreuses , allongeant des ombres démesurées aux personnages qui la traversent , renforcant le surréalisme ambiant ....Chez Mr Rollin , la peur et l'angoisse naissent dans ce mystère permanent . Bref , l'ambiance du film est un très bon point
Personnages,acteurs : Les mystérieuses jeunes femmes de la bourgeoisie dépravée sont très belles et élégantes , leurs manières conviennent parfaitement à l'histoire et Brigitte Lahaie campe une magnifique ange de la mort , Eva , qu'on peut voir dans une scène marquante , portant une cape noire sur son corps nu et une faux ! Sa comparse principale , Elizabeth , si elle semble dans un premier temps plus censée et moins impitoyable , révélera tardivement un tout autre profil ...  Hélène , qui commande à ce groupe de femme , est une jeune femme autoritaire et dominatrice que Marc se plait à contrarier.... Si le jeu des acteurs parait toujours assez théâtral et parfois étrange , comme dans les autres films de Jean Rollin , ce serait plutôt ici un point positif étant donné justement l'étrangeté qui est censée habiter de tels personnages dans un tel scénario...

 


 


Bande-annonce video du film : Fascination - (1979 - Jean Rollin) - Trailer  

 

 

Dégustation de sang frais dans les abattoirs pour ces dames de la belle société de 1900 /Fascination-1979-Jean_Rollin__002.jpg

Dégustation de sang frais dans les abattoirs pour ces dames de la belle société de 1900

 

Le château isolé , cadre principal du film Fascination /Fascination-1979-Jean_Rollin__004.jpg

Le château isolé , cadre principal du film Fascination

 

Une bande de brigands , très

Une bande de brigands , très "années folles"

 

Eva (Brigitte Lahaie) et Elizabeth (Franca Mai) , aussi énigmatiques que dangereuses... /Fascination-1979-Jean_Rollin__008.jpg

Eva (Brigitte Lahaie) et Elizabeth (Franca Mai) , aussi énigmatiques que dangereuses...

 

Eva poignarde un de ses agresseurs

Le poignard n'est pas seulement décoratif

 

Egorgé par la faux d'Eva /Fascination-1979-Jean_Rollin__011.jpg

Une victime , égorgée par Eva

 

Eva (Brigitte Lahaie) en justicière des ténèbres ! /Fascination-1979-Jean_Rollin__013.jpg

Eva (Brigitte Lahaie) en justicière des ténèbres !

 

En cape noire et amée de sa faux , Eva sème la mort /Fascination-1979-Jean_Rollin__014.jpg

En cape noire et amée de sa faux , Eva sème la mort

 

Eva (Brigitte Lahaie) , une victime à ses pieds /Fascination-1979-Jean_Rollin__015.jpg

Eva , une victime à ses pieds

 

Hélène (Fanny Magier) , leader d'un groupe de dames étranges /Fascination-1979-Jean_Rollin__017.jpg

Hélène (Fanny Magier) , leader d'un groupe de dames étranges

 

Une partie de colin-maillard pour Marc (Jean-Marie Lemaire) /Fascination-1979-Jean_Rollin__019.jpg

Une partie de colin-maillard pour Marc (Jean-Marie Lemaire)

 

Réunion de dames étranges... /Fascination-1979-Jean_Rollin__021.jpg

La réunion annuelle des femmes se tient dans le château...

 

Revêtues de leur habit de circonstance , les femmes de Fascination sont prêtes pour la cérémonie

Revêtues de leur habit de circonstance , les femmes de Fascination sont prêtes pour la cérémonie

 

Marc (Jean-Marie Lemaire) et Elizabeth (Franca Mai) /Fascination-1979-Jean_Rollin__024.jpg

Marc et Elizabeth , amis ou ennemis ?

 

La cérémonie nocturne... /Fascination-1979-Jean_Rollin__025.jpg

La cérémonie nocturne...

 

Lutte à mort entre filles pour le goût du sang /Fascination-1979-Jean_Rollin__026.jpg

L'appat du sang est le plus fort

 

Une jeune femme vampire volontaire /Fascination-1979-Jean_Rollin__027.jpg

Une jeune femme vampire par goût de la mode du moment

 

Hélène (Fanny Magier) attend Elizabeth (Franca Mai) , au coeur de la nuit.../Fascination-1979-Jean_Rollin__031.jpg

Hélène attend Elizabeth , au coeur de la nuit...

 

Images du film FASCINATION

 

Sa note sur IMDB (au jour de la publication de cet article) : 6,2 / 10
 

http://img34.imageshack.us/img34/1646/bulletred.gif Voir les autres films de vampires développés dans ce blog

 

http://img34.imageshack.us/img34/1646/bulletred.gif Lire l'article nécrologique de Jean Rollin



Repost 0
17 mars 2011 4 17 /03 /mars /2011 17:10

Dracula

 


affiche du DRACULA de 1979 , réalisé par John Badham

USA/Grande-Bretagne : 1979 

romance fantastique

Réal : John Badham

Scénario : Hamilton Deane (à partir du roman DRACULA de Bram Stoker)

Avec : Frank Langella (Dracula) , Laurence Olivier (Abraham Van Helsing) , Donald Pleasence (Jack Seward) , Kate Nellingan (Lucy Steward) , Trevor Eve (Jonathan Harker) , Jan Francis (Mina Van Helsing) , Janine Duvitski (Annie) , Tony Haygarth (Milo Renfield)
 

Pitch : En 1913 , un bateau , le Demeter , accoste sur les rives de l'Angleterre avec tout son équipage qui semble avoir trouvé une mort violente durant la traversée . Le seul survivant est le comte Dracula , découvert dans une grotte proche du lieu du naufrage par Mina Van Helsing , une jeune femme qui s'est sentie irrésistiblement et inexplicablement attirée à cet endroit...

Avis : Ce Dracula commence comme une version singulièrement différente du roman qui l'a inspiré  et il est bien plus une adaptation de la pièce de théâtre de Hamilton Deane et John L. Balderston ( qui a rendu Bela Lugosi célèbre en 1927 , dans le rôle de Dracula , à Broadway ) . En effet , le comte Dracula arrive directement en Angleterre dès le début du film , on ne verra à aucun moment son château dans les Carpates et Mina n'est plus la femme de Jonathan Harker mais la fille d'AbrahamVan Helsing alors que Lucy est l'épouse du docteur Seward ! Les connaisseurs du roman seront déroutés par cette mise en place mais , bien vite , les scènes les plus anthologiques de Dracula au cinéma apparaissent au fil du film . Cependant , John Badham , en mélangeant ainsi une adaptation éloignée de l'oeuvre originale avec des scènes récurrentes des Dracula cinématographiques se prend parfois les pieds dans le tapis comme lorsque le comte Dracula entend la mélodie des enfants de la nuit (les loups) alors qu'il se trouve en plein Londres , au début du 20ème siècle ! Hormis cet état de fait, John Badham signe un beau film de vampire , qui reçut d'ailleurs le prix du Meilleur film d'horreur en 1980 (selon l'Academy of Science Fiction, Fantasy & Horror Films, USA) , en faisant de son comte Dracula un individu romantique avec son oeil noir et son abondante chevelure . Le scénario n'est pas follement original mais ce film est assez plaisant à voir , rappelant , par son atmosphère gothique les films de vampires de la Hammer .

Lieux,ambiance : L'atmosphère de ce film est soignée et de qualité . Les lieux sont ceux propices à ce type d'histoire vampirique de la Belle époque. le tournage eut lieu entièrement dans différents endroits des Cournouailles Anglaises et le rendu est idéalement gothique.
Personnages,acteurs : Frank Langella compose un Dracula bien loin de l'idée qu'on se faisait des vampires il y a quelques siècles . Il évolue tout en séduction , même s'il fait preuve d'un certain autoritarisme , et semble quasiment humain tant il affiche une apparente normalité . On ne voit d'ailleurs jamais ses canines pointues dans ce film ! Les prestigieux Laurence Olivier (dans le rôle d'Abraham Van Helsing) et Donald Pleasence (dans celui de Jack Seward) sont aussi à l'affiche , gages de qualité supplémentaire dans la distribution.

 

 

Bande-annonce video du film : DRACULA (1979) (très mauvaise qualité)

 

 

Une gorge déchiquetée par Dracula , à bord du Demeter / Dracula 1979

Sur le Demeter , pendant la traversée , Dracula fait couler le sang

 

Mina découvre un survivant du naufrage du Demeter / Dracula 1979

A l'arrivée du Demeter en Angleterre , un survivant est découvert par Mina

 

L'intérieur gothique de la maison de Dracula / Dracula 1979

La demeure de Dracula en Angleterre , gothique à souhait

 

L'intérieur gothique de la maison de Dracula / Dracula 1979

Dracula se déplace facilement sur les parois verticales

 

Portrait de Dracula (joué par Frank Langella) / Dracula 1979

Un Dracula séducteur (Frank Langella)

 

Mina dans les spasmes de sa transformation en vampire / Dracula 1979

Vent de panique auprès de Mina , en train de tomber sous le joug du comte vampire...

 

Un château gothique / Dracula 1979

Un décor digne de la Hammer

 

Un cheval blanc censé découvrir les tombes abritant des vampires / Dracula 1979

Comme dans les très anciennes traditions humaines , on recherche la tombe d'un vampire en présentant chaque tombe à un cheval blanc, censé découvrir en se cabrant les tombes abritant un non-mort...

 

Jack Seward (Donald Pleasence) et Abraham Van Helsing (Laurence Olivier) creusant les tombes du cimetière / Dracula 1979

Jack Seward (Donald Pleasence) et Abraham Van Helsing (Laurence Olivier) , à la recherche de Dracula

 

Mina (Jan Francis) , femme vampire / Dracula 1979
Mina (Jan Francis) a rejoint l'armée des ténèbres

 

Seward , Van Helsing et Jonathan Harker devant Mina / Dracula 1979

Seward , Van Helsing et Jonathan Harker devant Mina

 

Lucy (Kate Nelligan) , femme vampire / Dracula 1979

Lucy , vampiresse qui tente de surprendre Harker

 

Assaut de Lucy pour mordre sa proie .../ Dracula 1979

L'assaut de Lucy la vampire (Kate Nelligan) ...

 

Dracula avec Renfield / Dracula 1979

Dracula (Frank Langella) a des comptes à régler avec Milo Renfield...

 

La petite cité portuaire traversée dans Dracula 1979

Un décor portuaire soigné

 

Lucy et Dracula découverts dans leur cercueil .../ Dracula 1979

Lucy et Dracula découverts...

 

Lucy (Kate Nelligan) rendue furieuse par ses assaillants / Dracula 1979

L'éveil de Lucy devant les assaillants du couple vampire

 

Images du film DRACULA (de John Badham , 1979)


 

Voir les autres films de vampires développés dans ce blog


Repost 0
15 août 2010 7 15 /08 /août /2010 18:27

Thirst

Titre français : Soif de Sang


deux affiches du film THIRST ou SOIF DE SANG , de 1979/Affiches/Thirst1979.gif

Australie : 1979
Film d'horreur - vampires et manipulations scientifiques et sectaires

Réal : Rod Hardy

Scénario : John Pinkney

Avec : Chantal Contouri (Kate Davis) , Shirley Cameron (Mrs Barker) , Max Phipps (Mr Hodge) , Henry Silva (Dr Gauss) , Rod Mullinar (Derek) , David Hemmings (Dr Fraser) , Rosie Sturgess (Lori) , Robert Thompson (Sean)
 

Pitch : Kate Davis est une jeune femme qui vit une vie tranquille , entre son grand appartement et son architecte de petit ami ... Elle ignore qu'elle est la descendante de la célèbre Comtesse Bathory , noble sanguinaire du passé  et qu'une organisation secrète et influente , composés de buveurs de sang qui rêvent de la voir rejoindre leurs rangs , la surveille discrètement ...Un jour , elle est droguée et enlevée et se retrouve dans une mystérieuse propriété...

Avis : Ce film n'est pas un film de vampires classique . Ici pas de pouvoirs surnaturels et/ou magiques pour les vampires , il s'agit d'une espèce d'organisation secrète quasi sectaire qui compte des milliers de membres un peu partout dans le monde avec des idéaux mystiques. Les chercheurs qui sont à sa tête collectent à grande échelle le sang humain sur des adeptes qui évoluent , hébétés et soumis , dans une grande "ferme" humaine. Ils son persuadés d'être issus d'une race supérieure , la consommation de sang humain leur assurant une vie éternelle ...L'ambiance de Thirst est de ce fait largement orientée vers la technologie et un aspect médico/scientifique prédominant .

Le scénario , quant à lui , se concentre principalement sur l'énergie que déploie l'héroïne de l'histoire pour éviter de sombrer dans le vampirisme et tient en haleine correctement et jusqu'au bout du récit par quelques rebondissements bien dosés

Lieux,ambiance : De nombreuses scènes se déroulent en pleine journée , l'ambiance générale fait plus penser à un film de science-fiction de type Star Trek qu'à un film de vampires plus classique de type gothique . L'essentiel du film se déroule dans des décors modernes et urbains de l'époque du tournage (1979) et la "ferme" humaine donne une vraie sensation d'isolement.
Personnages,acteurs : David Hemmings et Henry Silva campent des "médecins" assez obsédés par la réussite de leur plan mais l'héroïne principale de ce récit est Chantal Contouri qui déploie beaucoup d'énergie pour échapper au destin que lui promettent , de gré ou de force , les dirigeants de cette secte de collecteurs/buveurs de sang !

 

 

Bande-annonce video du film : THIRST (SOIF DE SANG en Français)

 

 

Kate Davis (Chantal Contouri) , à droite , comprend qu'elle va avoir des soucis.../Thirst_1979-001.jpg

 

Un dessin étrange figure dans un livre.../Thirst_1979-002.jpg

 

Les humains servent de réserve de sang frais.../Thirst_1979-003.jpg

 

S'évader de l'usine de sang ne sera pas facile.../Thirst_1979-004.jpg

 

S'évader de l'usine de sang ne sera pas facile.../Thirst_1979-005.jpg

 

Kate se fait préparer pour une étrange cérémonie .../Thirst_1979-006.jpg

 

Confrontée à la nécessité du sang , Kate nage en plein cauchemar../Thirst_1979-007.jpg

 

Kate boit du sang/Thirst1979-animation.gif

 

Kate , en transe/Thirst_1979-014.jpg

 

Kate est-elle définitivement convertie au vampirisme ?/Thirst_1979-015.jpg

Images du film THIRST (SOIF DE SANG)


 

Voir les autres films de vampires développés dans ce blog

 



Repost 0
2 août 2010 1 02 /08 /août /2010 14:37

Vampire Circus

titre français :Le Cirque des Vampires


http://i656.photobucket.com/albums/uu289/minuitsang/Affiches/Vampire_Circus.gif

G-B : 1971
Production de la Hammer 

Réal : Robert Young

Scénario : Judson Kinberg

Avec : Adrienne Corri (la Bohémienne) , Thorley Walters (Bourgmestre) , Anthony Higgins (Emil) , John Moulder-Brown (Anton Kersh) , Laurence Payne (Pr. Mueller) , Richard Owens (Dr Kersh) , Lynne Frederick (Dora Mueller) , Elizabeth Seal (Gerta Hauser) , Robin Hunter (Hauser) , Domini Blythe (Anna Mueller) , Robert Tayman (Comte Mitterhaus)
 

Pitch : En 1810 , dans un petit village de Serbie , Schettel . Les villageois , rendus furieux par les agissements du comte Mitterhaus , attaquent son château et tuent celui-ci , qui s'avérait être un vampire . Avant de mourir il promet aux villageois qu'ils subiront sa vengeance même après sa mort ...Quelques 15 ans plus tard , alors que le village est victime d'une épidémie qui décime sa population , un cirque ambulant , le "cirque des nuits" , vient proposer ses représentations à la population locale ...

Avis : Ce film estampillé Hammer a son originalité propre dans la filmographie de la compagnie Anglaise . En effet , si l'on baigne comme toujours dans une ambiance gothique parfaitement retranscrite à l'écran , il n'est pas question ici du comte Dracula ni même de Carmilla la vampire ! Si le vampire d'origine est bien un comte classique dans son château , il ne s'agit ici que du prologue d'une histoire qui utilisera les mystères inhérents au monde du cirque pour placer des vampires venus venger et ramener à la vie le comte Mitterhaus . Si le déroulement du scénario reste relativement prévisible pour une histoire made in Hammer , il n'en reste pas moins que ce Vampire Circus reste plaisant à suivre et on peut même s'étonner qu'il ait fallu attendre jusqu'en 2010 avec le film L'Assistant du Vampire pour voir à nouveau relié le monde des vampires avec celui du cirque alors que chacun possède les mystères qui l'adapte parfaitement à l'autre ! Atypique , nimbé d'un érotisme certain , mystérieux , Vampire Circus a les atouts pour plaire aux fans de vampires à la recherche d'une histoire ancienne et de qualité.

Lieux,ambiance : Les lieux manquent un peu de variété et de profondeur mais ils assurent parfaitement l'ambiance de village du 19ème siècle . Le cirque itinérant des vampires est une bonne idée même si c'est un petit cirque et la Hammer a , comme toujours , parfaitement mis en scène son sens de la décoration et du costume.
Personnages,acteurs : C'est peut-être le plus gros avantage de ce film dans la filmographie de la Hammer , celui de ne pas évoquer le comte Dracula ( avec le prestige d'un Christopher Lee ou d'un Peter Cushing qui pouvaient supplanter l'intérêt pour les scénarii proprement dits dans les différents films sur Dracula de la société de production Britannique , c'était un peu le revers de la médaille à l'immense popularité du célèbre personnage du Comte qui avait apporté la gloire à la Hammer ) , ce qui a donné la possibilité d'un scénario moins dépendant de cette figure mythique des vampires et donc plus inventif . Aucune présence d'acteurs très célèbres non plus à l'affiche de ce Vampire Circus et c'est un atout car la vedette , c'est l'histoire !

 

 

Bande-annonce video du film : VAMPIRE CIRCUS (LE CIRQUE DES VAMPIRES)

 

 

Le comte Mitterhaus , vampire de Serbie/Le_Cirque_des_Vampires--03.jpg

 

Les villageois et une enfant victime du vampire.../Le_Cirque_des_Vampires--04.jpg

 

Anna (Domini Blythe) , humaine dévouée au comte Mitterhaus le pleure.../Le_Cirque_des_Vampires--05.jpg

 

Les villageois attaquent le château du vampire.../Le_Cirque_des_Vampires--06.jpg

 

Une chauve-souris s'échappe de l'orbite d'un squelette.../Le_Cirque_des_Vampires--07.jpg

 

La troupe du Théâtre des Nuits arrive au village..../Le_Cirque_des_Vampires--08.jpg

 

Les représentations du cirque fascinent les habitants du village.../Le_Cirque_des_Vampires--09.jpg

 

Des numéros tels que cette féline humaine sont au programme du Cirque des Nuits..../Le_Cirque_des_Vampires--010.jpg

 

Le joyeux nain de la troupe de Vampire Circus/Le_Cirque_des_Vampires--011.jpg

 

Trois des principaux protagonistes humains de Vampire Circus/Le_Cirque_des_Vampires--012.jpg

 

Les impitoyables vampires du Cirque des Nuits.../Le_Cirque_des_Vampires--013.jpg

 

Un jeune garçon va bientôt passer sous les crocs de cette femme vampire.../Le_Cirque_des_Vampires--014.jpg

 

Helga la vampire/Le_Cirque_des_Vampires--015.jpg

 

Emil (Anthony Higgins), le vampire revenu pour ramener le comte dans le monde des vivants.../Le_Cirque_des_Vampires--016.jpg

Images du film VAMPIRE CIRCUS (LE CIRQUE DES VAMPIRES)

 

**********************************

 

 

Voir les autres films de vampires développés dans ce blog

 

Lire l'article spécial sur la Hammer et les Vampires

 


 

Repost 0
25 juillet 2010 7 25 /07 /juillet /2010 09:20

Countess Dracula
Titre français : La Comtesse Dracula
 

affiche du film Countess Dracula

Grande-Bretagne : 1970
Hammer Productions 

Réal : Peter Sasdy
Avec : Ingrid Pitt (Comtesse Elizabeth Nasdany) ,  Nigel Green (Capitaine Dobi) , Sandor Elès (Imre) , Maurice Denham (Maitre Fabio l'Historien) , Patience Collier (Julie la Nurse) , Peter Jeffrey (Capitaine Balogh) , Lesley-Ane Down (Ilona , la fille d'Elisabeth)
 

Pitch : La comtesse Nasdany , vieille femme noble Hongroise qui vient de perdre son mari , s'aperçoit par accident que le contact du sang des jeunes femmes vierges redonne un aspect juvénile à sa peau , son apparence. Elle va tenter de profiter de cette découverte pour séduire le jeune fils du général de ses armées en se faisant passer pour sa propre fille mais il va lui falloir commettre des meurtres pour obtenir beaucoup de sang frais pour parvenir à ses fins...

Avis : Ce film n'est pas une biographie rigoureuse de la célèbre Comtesse Bathory qui exista réellement mais en est une histoire librement inspirée. Countess Dracula n'est d'ailleurs pas à proprement parler une histoire de vampire et l'usage du patronyme de Dracula est vraiment abusif en l'espèce puisque ce n'est que le surnom que donnent les villageois à leur maudite comtesse ! La Hammer cherchait à diversifier ses histoires horrifiques en reprenant ce fameux personnage sanguinaire du moyen-âge , la sinistre Bathory , mais la trame du scénario est , hélas , très traditionnelle dans son déroulement . La Comtesse essaie de duper son monde en forçant son entourage restreint à être de connivence avec ses agissements , elle va même jusqu'à faire enlever sa fille afin que celle-ci ne vienne entraver ses buts mais elle éveille rapidement des soupçons et sa quête sanglante d'amour et de jeunesse va se heurter à des résistances qui lui compliqueront les choses...

C'est un film assez décevant dans l'ensemble. 

Lieux,ambiance : La Hammer excelle dans le rendu gothico-médiéval de ses histoires , celle-ci n'échappe pas à ce savoir-faire , les détails sont soignés pour nous immerger dans cette histoire du 17ème siècle .

Le film a été tourné aux Pinewood Studios , Iver Heath , Angleterre.
Personnages,acteurs : On retrouve Ingrid Pitt , la vampiresse par excellence de ce début des années 70 , en comtesse sanglante qui ne recule devant aucun sacrifice (de jeune vierge) pour sa quête insensée. Son jeune soupirant trompé , un bibliothécaire perspicace , sa fille et son adjoint un peu contraint complètent la galerie des personnages principaux de ce film.
 

 

 

Bande-annonce video du film : COUNTESS DRACULA

 

 

La Comtesse Nasdany (Ingrid Pitt)/Countess-Dracula_001.jpg

 

Rajeunie grâce à l'action du sang , la comtesse revit !/Countess-Dracula_002.jpg

 

La comtesse ne tarde pas à séduire le Capitaine Dobi.../Countess-Dracula_003.jpg

 

Le Capitaine Dobi (Nigel Green) et la Comtesse (Ingrid Pitt)/Countess-Dracula_004.jpg

 

La comtesse est sans aucune pitié.../Countess-Dracula_005.jpg

 

Une victime de la comtesse Nasdany , poignardée au cou/Countess-Dracula_006.jpg

 

Un cadavre dans l'armoire , la comtesse est démasquée !/Countess-Dracula_010.jpg

 

La comtesse Nasdany (Ingrid Pitt) rayonne de bonheur .../Countess-Dracula_012.jpg

 

Lorsque l'action du sang frais s'éteind , la comtesse retrouve le poids des ans !/Countess-Dracula_013.jpg

Images du film COUNTESS DRACULA (LA COMTESSE DRACULA)

************************************
 

 

Voir les autres films de vampires développés dans ce blog

 

Lire l'article spécial sur la Hammer et les Vampires

 


Repost 0
18 juin 2010 5 18 /06 /juin /2010 17:20

Salem's Lot

Les Vampires de Salem (FR)


double affiche du film LES VAMPIRES DE SALEM/Affiches/Salems_Lot.gif

USA : 1979
adaptation d'un roman écrit par Stephen King : Salem

Réal : Tobe Hooper
Avec : David Soul (Ben Mears) , Bonnie Bedelia (Susan Norton) , James Mason (Richard Straker) , Julie Cobb (Bonnie Sawyer) , Lance Kerwin (Mark Petrie) , Lew Ayres (Jason Berk) , Fred Willard (Crockett) , Geoffrey Lewis (Mike Ryerson)
 

Pitch : Ben Mears , écrivain , revient dans une toute petite ville du Maine (USA) , Jerusalem's Lot (ou Salem's Lot) où il vécut jusqu'à l'âge de onze ans . Son but est d'écrire une histoire sur la maison des Marsten , une mystérieuse bâtisse du village dans laquelle il avait connu des expériences insolites , étant enfant , et qui le fascine toujours . Alors qu'il souhaite l'acquérir , il apprend que deux hommes inconnus des habitants , Straker et Barlow , l'ont déjà acheté ...Ben s'installe donc dans une pension locale et ne tarde pas à faire connaissance avec Susan , une jeune institutrice mais bientôt , un enfant disparait dans la forêt et d'autres étranges évènements surviennent... 

Avis : Ce film est une adaptation assez fidèle du roman de Stephen King , il fut d'abord un téléfilm diffusé en plusieurs parties d'une durée totale de 3 heures sur le petit écran , en 1979 aux USA , avant d'être remonté pour une sortie au cinéma en 1980/81 avec un durée , plus adaptée à ce format , d'environ 90 minutes . Il est aujourd'hui ressorti dans son intégralité dans un dvd double de trois heures.

Les vampires de Salem's Lot sont réussis et apparaissent dans quelques séquences encore mémorables comme les terrifiants enfants vampires aux yeux luisants qui volent dans la brume derrière les fenêtres , la nuit , et grattent au carreau pour se faire ouvrir par des proies subjuguées ! Le mal se répand vite dans la bourgade puisque chaque nouvelle victime ne tarde pas à se transformer en vampire à son tour et l'écrivain Ben Mears aura fort à faire dans sa lutte contre les créatures démoniaques . L'histoire est bien contée et assez prenante , on peut lui reprocher une durée peut-être exagérée compte tenu du nombre d'évènements et de rebondissements de ce récit qui n'en méritaient peut-être pas tant , ça en fait un film au rythme lent auquel nous ne sommes plus guère habitués de nos jours mais , d'un autre côté , on est réellement bien immergés dans ce conte macabre... 

Lieux,ambiance : Tourné en Californie notamment (à Eureka et Fernsdale) , l'endroit reflète parfaitement ce qu'il est censé représenter . à savoir une bourgade Américaine isolée près de profondes forêts. Le cadre colle parfaitement à l'histoire.
Personnages,acteurs : Quelques personnages typiques de petites villes isolées , un peu péquenaudes et rustres pour certaines d'entre elles , qui se retrouvent embarquées dans une histoire de vampires... on tient là l'essence même des histoires de Stephen King , l'apparition inattendue du fantastique dans la vie de tous les jours dans une communauté humaine ordinaire à la fin du 20ème siècle ...

 

 

Bande-annonce video du film : SALEM'S LOT

 

 

Straker (James Mason) , intendant de Barlow (à droite)/Salem_001.jpg

 

Ben Mears , pensif , observe la maison des Marsten.../Salem_002.jpg

 

Des enfants vampires hantent les nuits de la ville .../Salem_005.jpg

 

On risque de mauvaises rencontres , la nuit , à Salem's Lot !/Salem_007.jpg

 

http://i656.photobucket.com/albums/uu289/minuitsang/Photos%20de%20films/Salem_008.jpg

 

ça gratte à la fenêtre !/Salem_009.jpg

 

http://i656.photobucket.com/albums/uu289/minuitsang/Photos%20de%20films/Salem_011.jpg

 

Des morts qui sortent de leur tombe à Salem.../Salem_012.jpg

 

De jeunes et affamés vampires.../Salem_015.jpg

 

L'épidémie de vampirisme s'étend sur la ville.../Salem_016.jpg

 

des rencontres cauchemardesques dans la nuit de Salem/Salem_018.jpg

 

Barlow le vampire , une apparence effrayante !/Salem_019.jpg

 

dans les griffes du vampire/Salem_020.jpg

 

Une femme vampire à Salem's Lot/Salem_021.jpg

 

Le repaire lugubre des vampires..../Salem_022.jpg

 

Barlow , un vampire qui ressemble à Nosferatu.../Salem_023.jpg

 

Trop tard , la nuit est tombée...les vampires arrivent/Salem_024.jpg

 

Un amour ...vampirique !/Salem_027.jpg

Images du film SALEM'S LOT (LES VAMPIRES DE SALEM)


 

Voir les autres films de vampires développés dans ce blog

Repost 0
28 avril 2010 3 28 /04 /avril /2010 18:02

Twins of Evil

Titre français : Les Sévices de Dracula


http://i656.photobucket.com/albums/uu289/minuitsang/Affiches/Twins_of_Evil.gif

Grande-Bretagne : 1971
Hammer , troisième film inspiré du personnage de Carmilla Karnstein la vampire après

THE VAMPIRE LOVERS et LUST FOR A VAMPIRE

Réal : John Hough
Avec : Peter Cushing (Gustav Weil) , Dennis Price (Dietrich) , Mary Collinson (Maria Gellhorn) , Madeleine Collinson (Frieda Gellhorn) , Damien Thomas (Comte Karnstein) , Kathleen Byron (Katy Weil) , Harvey Hall (Franz) , Katya Wyeth (Comtesse Mircalla/Carmilla) , Alex Scott (Hermann) , Luan Peters (Gerta)
 

Pitch : Dans un village d'Europe centrale , au 19ème siècle , Gustav Weil (Peter Cushing) est à la tête d'une troupe fanatique d'inquisiteurs qui parcourent la région à cheval et brûlent vives des jeunes filles qu'ils soupçonnent de servir le démon , leur région ayant connu dans le passé les agissements sanglants et vampiriques de la comtesse Karnstein . Leurs jugements aveugles ne sont pas du goût de tous dans la région , notamment du comte Karnstein , descendant de la célèbre Comtesse Carmilla et qui rêve d'invoquer celle-ci afin de rejoindre l'armée des non-morts ...L'arrivée dans le village des deux nièces de Veil , jumelles aussi différentes d'esprits qu'elles sont ressemblantes de corps va précipiter des évènements tragiques ...

Avis : Beau , sombre et ambigu , voici un excellent film de vampires ! Quoiqu'ancien et n'étant pas du tout une adaptation du roman Carmilla ( Carmilla ne fait qu'une brève apparition dans cette histoire librement inspirée de son personnage ) , Twins of Evil possède l'atmosphère gothique idéale à cette histoire de lutte entre le bien et le mal dans laquelle le bien aussi est emporté par ses excès (odieux inquisiteurs) et dont les facettes sont dépeintes avec nuances ...Les deux jeunes et jolies jumelles ainsi que leur divergence profonde dans leur vision de la vie sont le parfait symbole de ce thème . Twins of Evil montre également plus que les productions Hammer habituelles , assumant un gore avant-gardiste pour son époque . Les vampires sont classiques et redoutables , le seul léger regret les concernant étant l'utilisation un peu abusive des miroirs pour faire comprendre au spectateur à qui il a à faire. Une histoire assez classique mais parfaitement réalisée , au rythme constant et dont on peut vraiment applaudir l'absence de manichéisme , c'est assez rare dans les histoires de vampires !

A signaler enfin l'absurdité de la traduction française du titre , le personnage de Dracula n'ayant rien à voir dans cette histoire...La logique commerciale a sans doute prévalu dans ce choix francophone .

Lieux,ambiance : L'ambiance gothico-fantastique propre aux productions de la Hammer est ici bien présente , les décors et les costumes servent parfaitement l'histoire et les scènes sanglantes sont assez crues et celles d'érotisme assez osées , pour l'époque du film bien entendu.
Personnages,acteurs : Peter Cushing chasse à nouveau les vampires , il n'est cette fois plus dans la peau de Van Helsing mais dans celle d'un inquisiteur puritain qui vit dans la hantise de voir ressurgir la Comtesse Carmilla/Millarca dans son comté . Il va devoir affronter le descendant de celle-ci et sa tâche est compliquée par l'arrivée de ses deux nièces , jouées par d'authentique jumelles , les soeurs Collinson , qui firent les pages intérieures de magazines de charme... 

 

 

 

 

gif animé de scènes de TWINS OF EVIL/Twins_of_Evil_--Gif_anime.gif

 

 

Le comte Karnstein (Damien Thomas) , ennemi de la Croix !/Twins_of_Evil_Les_Sevices_de_Dra-15.jpg

 

L'arrivée des jumelles Gellhorn va chambouler la région.../Twins_of_Evil_Les_Sevices_de_Dra-14.jpg

 

Le château de la famille Karnstein.../Twins_of_Evil_Les_Sevices_de_Dra-13.jpg

 

Maria et Frida , soeurs jumelles plus différentes qu'il n'y parait../Twins_of_Evil_Les_Sevices_de_Dra-12.jpg

 

Les vampires mordent à nouveau !/Twins_of_Evil_Les_Sevices_de_Dra-11.jpg

 

Les inquisiteurs brûlent des femmes sans même être sûrs de leur culpabilité.../Twins_of_Evil_Les_Sevices_de_Dra-10.jpg

 

La comtesse Carmilla , forme spectrale , est de retour/Twins_of_Evil_Les_Sevices_de_Dra-9.jpg

 

Carmilla , vampire éternelle !/Twins_of_Evil_Les_Sevices_de_Dra-8.jpg

 

Le comte Karnstein peut faire régner la terreur à présent/Twins_of_Evil_Les_Sevices_de_Dra-7.jpg

 

Une femme prisonnière des vampires.../Twins_of_Evil_Les_Sevices_de_Dra-6.jpg

 

Maria est une vampire insatiable.../Twins_of_Evil_Les_Sevices_de_Dra-5.jpg

 

Gustav Weil (Peter Cushing) , chef des inquisiteurs fanatiques ./Twins_of_Evil_Les_Sevices_de_Dra-4.jpg

 

Un homme lutte pour ne pas être mordu par Maria.../Twins_of_Evil_Les_Sevices_de_Dra-3.jpg

 

Maria la vampire /Twins_of_Evil_Les_Sevices_de_Dra-1.jpg

 

Les vampires ont des ennemis cruels.../Twins_of_Evil_Les_Sevices_de_Dracul.jpg Images du film TWINS OF EVIL (LES SEVICES DE DRACULA)

****************************************
 

 

Voir les autres films de vampires développés dans ce blog

 

Lire l'article spécial sur la Hammer et les Vampires

 


 

Repost 0
27 mars 2010 6 27 /03 /mars /2010 19:03

La Comtesse Noire

Autres titres connus : Female Vampire , Bare Breasted Countess/La Comtesse Aux Seins Nus (titres de la version coupée) , Insatiable Lust/Les Avaleuses/Erotic Kill  (titres de la version classée X) , Jacula , La Mujer Vampiro


2 des affiches du film LA COMTESSE NOIRE / FEMALE VAMPIRE
France/Belgique : 1973
Film Erotico/Horreur , pour adultes

Réal : Jesus Franco
Avec : Lina Romay (Comtesse Irina Karlstein) , Jack Taylor (Baron Van Rathony) , Jesus Franco (Docteur Roberts) , Jean-Pierre Bouyxou (Docteur Orloff) , Monica Swinn (Princesse De Rochefort) , Alice Arno (Servante d'Irina) , Luis Barboo (Servant d'Irina) , Anna Watican (Anna , une journaliste)
 

Pitch : La comtesse Irina Karlstein , descendante d'une lignée de vampires , est de retour dans sa propriété familiale sur l'île de Madère . Peu après son arrivée , un crime sanglant est commis , crime qui est immédiatement catalogué comme étant l'oeuvre d'un vampire par le médecin légiste , le docteur Roberts. Une légende locale veut que la comtesse se nourrit de l'énergie vitale des corps au moment où ceux-ci sont en extase...

Avis : Il y a beaucoup à dire sur ce film ! d'abord il fut distribué sous plusieurs titres qui correspondent à différentes versions , certaines mettant l'accent sur le côté horrifique et vampirique alors que d'autres mettent franchement l'accent sur le côté érotique et sexuel de l'histoire. Le film peut ainsi durer de 70 à 100 minutes selon la version et ces différentes versions font aussi varier l'endroit où la comtesse mord ses victimes , tantôt au cou et tantôt  aux parties génitales ! Ces étrangetés mises à part , le scénario proprement dit est d'une insigne faiblesse , comme souvent dans les films de Jess Franco , et le montage cacophonique ne donne malheureusement aucune ligne directrice à l'histoire . On se retrouve donc avec une succession de scènes sans trop de liaisons entre elles . La comtesse est affamée et lubrique , ce qui donne lieu à de nombreuses scènes érotiques ou vampiriques dont certaines sont pour le moins inattendues (quand la comtesse utilise un montant de lit pour se donner du plaisir ou quand elle prend un bain de sang  par exemple) ! Irina Karlstein , la vampire (qui n'a pas de canines pointues) , évolue la plupart du temps quasiment nue sous une grande cape noire , elle traverse silencieusement des landes embrumées , elle est muette et , si elle semble regretter sa nature vampirique dans quelques scènes (en voix off) , son absence totale de pitié et d'hésitation quand elle attaque ne le prouve pas réellement ! Elle ne craint pas le jour , semble avoir la capacité de se transformer en chauve-souris (ce n'est que suggéré à l'image) et soumet ses proies facilement , mentalement et physiquement . Au final , La Comtesse Noire est un film a l'étrangeté très prononcée , qui possède un certain charme malgré ses défauts dont la faiblesse du scénario n'est pas le moindre et il possède une atmosphère unique qui en fait peut-être le meilleur de Jess Franco. Si vous aimez les films de vampires , qu'ils soient de série B ou pas , vous pourrez trouver un certain plaisir à regarder celui-ci.

Lieux,ambiance : Le film a été tourné entre Bruxelles , Paris et l'île de Madère , on est donc loin des châteaux transylvaniens et de la lumière sombre des films classiques de vampires , ici la lumière est vive , d'ailleurs la comtesse se déplace quand bon lui semble , de jour comme de nuit . Quelques intérieurs ordinaires des années 1970 complètent le décor.
Personnages,acteurs : Lina Romay (la compagne de Jesus Franco à la ville) joue une comtesse noire hypnotique et dangereuse , ses appétits sexuels et de sang sont grands et son aphasie lui donne une étrangeté supplémentaire . On retrouve aussi ici Jack Taylor , acteur habitué des petites productions vampiriques des seventies , il joue un personnage dont on se demande bien ce qu'il fait là et on tarde à comprendre son utilité ...Comme souvent dans ses films , Jesus Franco s'est attribué un petit rôle , il est ici le médecin légiste (le docteur Roberts) et est le seul de l'histoire à s'inquiéter de la comtesse Karlstein car l'unique policier concerné se contente de fumer des cigarettes ! Enfin , un aveugle à moitié illuminé , une journaliste qui pose des questions stupides et une maîtresse de donjon S/M (apparemment !) complètent la galerie des incroyables personnages de ce film ! 

 

 

bande-annonce video du film : Female Vampire / La Comtesse Noire / La Comtesse aux Seins Nus

 

 

La comtesse noire (Lina Romay) revient hanter son île.../Female_Vampire_002.jpg

 

Les mystérieuses promenades de la comtesse.../Female_Vampire_003.jpg

 

Jess Franco lui-même joue l'enquêteur/Female_Vampire_004.jpg

 

La comtesse Karlstein se gorge de sang/Female_Vampire_005.jpg

 

La comtesse noire entraîne sa proie hypnotisée.../Female_Vampire_006.jpg

 

Impitoyable comtesse vampire !/Female_Vampire_008.jpg

 

Le baron (Jack Taylor) tombe amoureux de la comtesse (Lina Romay)/Female_Vampire_011.jpg

 

Images du film LA COMTESSE NOIRE/FEMALE VAMPIRE

 

Voir les autres films de vampires développés dans ce blog


 


Repost 0

Présentation

  • : Minuit Sang - la passion des Vampires
  • Minuit Sang - la passion des Vampires
  • : Un blog consacré aux vampires . Les vampires au cinéma , dans la littérature , dans les arts graphiques de toutes sortes ...Chaque facette de la riche histoire des vampires est abordée ici
  • Contact

Bienvenue

Minuit Sang éclaire votre lanterne....

Recherche

Liste de films de vampires

Liste de films de vampires du blog Minuit Sang

(videos,images,commentaires,etc...)

Traductions

Choisissez la langue dans laquelle vous souhaitez lire cet article :

 
English  deutsch  español  Italiano  Português

Compteurs

free counters

**********************
 
collections
collections
***********************