Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
26 décembre 2012 3 26 /12 /décembre /2012 14:29

http://i1113.photobucket.com/albums/k508/minuitsang2/magazine/Vlad_Tepes_zpsa1a68173.jpg

Vlad Tepes, célèbre prince de Valachie qui inspira le personnage du comte Dracula

 

Dracula , figure du mal et des ténèbres , populaire dans le monde entier , est un personnage entièrement issu de la culture Européenne . Du Vlad Tepes réel , Hongrois chrétien résistant à l'invasion Turque musulmane au 15ème siècle  jusqu'au personnage fantastique du vampire dont on retrouve la trace dans les folklores anciens de pays tels que la Bohême (Rép. Tchèque actuelle) , la Serbie ou de nombreuses autres cultures populaires d'Europe en passant par le comte Dracula imaginé par Bram Stoker , habitant un château médiéval de Transylvanie et dont la résidence d'adoption se situe en Angleterre , et qu'on y ajoute toutes les premières adaptations du roman , théâtrales comme cinématographiques qui furent issues aussi du vieux continent , on obtient une vraie figure mythique Européenne qui hante les croyances de peuples depuis plus d'un siècle !


http://i1113.photobucket.com/albums/k508/minuitsang2/magazine/Bram_Stoker_zps3259c75d.jpg

Bram Stoker  (08/11/1847 ~ 21/04/1912)


Bram Stoker , écrivain Irlandais (né à Dublin le 8 novembre 1847 , éteint à Londres le 21 avril 1912) , publia le roman Dracula en 1897 .

Il s'appuya principalement sur les anciennes légendes moyenâgeuses issues du folklore d'Europe centrale , il semble qu'il ne découvrit l'histoire de Vlad l'Empaleur de Valachie que durant la rédaction de son roman et qu'il n'en utilisa la figure qu'en raison de sa grande cruauté maintenant bien connue et pour crédibiliser un peu son histoire.
Bram Stoker , qui était administrateur du Lyceum Theatre de Londres après la publication de Dracula , avait pour ami et supérieur hiérarchique un grand acteur de l'époque Victorienne : Henry Irving . Il voulut monter une pièce pour adapter son roman en souhaitant que le personnage du comte soit incarné par sir Irving . Mais , après une lecture publique de l'oeuvre , celui-ci quitta la salle en proférant un sentencieux "minable" à propos de la dite pièce. Il perdit ainsi l'occasion de devenir le premier acteur à jouer ce qui allait devenir un personnage maléfique légendaire .
Dracula fut adaptée au théâtre après la mort de son auteur et connut sa première adaptation cinématographique dans un obscur film Hongrois , tombé depuis dans l'oubli mais c'est surtout la deuxième adataption qui rentra dans la légende , il s'agit du fameux Nosferatu , film Allemand de Murnau qui fut peut-être le seul à représenter le comte sous ses traits physiques effrayants quasiment tels qu'ils avaient été dépeints par BramStoker dans le roman ( excepté l'absence de moustache ) et qui échappa par la suite à la disparition complète par miracle puisque la justice exigea que toutes les copies du film soient détruites en raison du non-respect des droits d'auteur de Bram Stoker et de ses héritiers , le film étant une trop parfaite adaptation du roman alors que Prada-Films (société Allemande qui produisit Nosferatu) n'avait pas acquis les droits légalement . Seules quelques copies furent sauvées , nous permettant aujourd'hui encore de voir ce chef-d'oeuvre du cinéma d'horreur muet.

 

http://i1113.photobucket.com/albums/k508/minuitsang2/magazine/Fords_Theater_Dracula_Poster_1928_zps8815455f.jpg

une affiche du Ford's Theatre en 1928 , où était jouée la pièce tirée du roman de Bram Stoker

 


Devant le succès de la pièce jouée en Angleterre , c'est Broadway , univers du théâtre Américain , qui s'en empara à son tour .   

En1927 , une adaptation théatrale de Dracula , écrite par Hamilton Deane et John L. Balderston , est un énorme succès

Mais le Cinéma prenait de plus en plus de place dans le coeur du public et les studios Universal furent les premiers à Hollywood à adapter de manière très officielle Dracula , en 1931 , avec Tod Browning en réalisateur et l'incroyable Bela Lugosi en vampire .


http://i656.photobucket.com/albums/uu289/minuitsang/Photos%20de%20films/Dracula1931-014.jpg

Bela Lugosi en 1931 , incarnant le personnage du comte Dracula dans le premier film qui lui est consacré

 

De son vrai nom Bela Balok , né à Lugos en Hongrie , celui-ci avait quitté son pays natal après la première guerre mondiale et s'était retrouvé en 1919 à la Nouvelle-Orléans sans connaître un mot d'Anglais ! Il  joua donc dans la pièce de théâtre et ensuite dans le film en énonçant ses répliques phonétiquement , anecdote qui ajouta au mystère et à la crédibilité du personnage , son accent d'Europe centrale lui donnant l'aspect d'un véritable Comte Dracula aux yeux du public Américain .

Ce n'était pourtant pas lui qui avait été pressenti dans un premier temps pour porter la célèbre cape noire dans ce film mais Lon Chaney , très célèbre acteur Américain de ce temps . Celui-ci mourut d'une maladie foudroyante en 1930 , obligeant les studios Universal à choisir Bela Lugosi pour le rôle titre et c'est lui qui fit entrer le personnage dans la légende avec son jeu , sa gestuelle , ses grimaces et son fameux accent .

Le personnage de Dracula ne cessa plus jamais d'être repris au cinéma , par la suite , dans toutes sortes de productions , des plus underground aux plus prestigieuses , aidé en celà par l'incroyable ratage de protection des droits de son oeuvre par Bram Stoker . Car si le Dracula de Tod Browning en 1931 fut adapté en acquérant les droits légaux du roman de Stoker , ce fut le seul film dans ce cas ! Aussitôt que les producteurs Américains s'aperçurent qu'ils pouvaient utiliser le nom de "Dracula" sans verser un centime à quiconque , ils ne se privèrent plus de l'utiliser , eux et beaucoup d'autres productions vampiriques mondiales qui suivirent . Une utilisation sans vergogne puisque de nombreux films qui ne concernaient même pas le personnage du Comte utilisèrent son nom dans leur titre ! (Citons par exemple : La Comtesse Dracula avec Ingrid Pitt , Les Sévices de Dracula , etc etc) mais cette utilisation sans modération contribua sans doute , paradoxalement , à l'immense popularité du Comte Dracula partout dans le monde !

En 1936 , Universal Studios proposa une suite à son film de 1931 : Dracula's Daughter , où déjà le comte était absent et qui mettait en scène une fille de Dracula dans des aventures librement  imaginées par les scénaristes . Les années 1940  ne remirent pas en question la suprématie des Studios Universal sur les histoires liées à Dracula avec , par exemple , Son of Dracula en 1943 ( oui , après la fille , le fils de Dracula ! incarné , ironie de l'histoire , par Lon Chaney Junior, le fils du grand acteur qui aurait du être le premier à jouer le rôle du célèbre vampire , en 1931 ) ...

Dans les années 1950 , l'idée du moment semblait être au mélange des personnages horrifiques préférés du public et les films ayant la côte furent des affrontements entre la momie , le loup-garou , Frakenstein et , bien sûr , Dracula dans des films improbables annonçant le déclin prochain d'Universal qui n'allait pas tarder à être détrôné par la célèbre Hammer , société de production Britannique et figure de proue d'un cinéma fantastique européen qui reprenait le flambeau des films de vampires brillament ...


http://i656.photobucket.com/albums/uu289/minuitsang/Photos%20de%20films/Le_Cauchemar_de_Dracula_007.jpg

en 1958 , Christopher Lee revêt la cape noire du célèbre comte pour la première fois . Dans Horror of Dracula

 

Dès 1958 , la Hammer frappe fort et remet Dracula sur le devant de la scène ( il deviendra le personnage fétiche de la compagnie ) avec Horror of Dracula , un film percutant et virevoltant , novateur pour l'époque (rien que l'emploi de la couleur le prouve , tous les films de 1958 ne l'étaient pas ) avec un Dracula joué par un Christopher Lee lttéralement habité par le personnage et un Peter Cushing qui constitue un Van Helsing charismatique ! Le duo sera réutilisé plusieurs autres fois mais c'est avant tout Christopher Lee qui reste la légende principale de la Hammer puisqu'il incarnera le célèbre Comte dans pas moins de 7 films différents : Horror of Dracula , Dracula Prince of Darkness , etc etc.. . La Hammer placera quasiment systématiquement ses histoires de vampires dans des environnements gothiques superbes qui resteront sa marque de fabrique et qui la maintiendront en leader des films de vampires juqu'a l'entrée dans les années 1970 .

Au milieu de toutes ces aventures originales de Dracula , Jess Franco réalise  Les Nuits de Dracula en 1970 , avec l'ambition de faire l'adaptation la plus fidèle possible du roman de Stoker , encore plus fidèle que le premier film de 1931 , puisque celui-ci était surtout une adaptation de la pièce de théâtre de 1927. Le but ne fut pas vraiment atteint , d'ailleurs .

 

http://i1113.photobucket.com/albums/k508/minuitsang2/photos_de_films/Les_Nuits_de_Dracula1970-Franco-022.jpg

Dracula , toujours incarné par Christopher Lee , dans le film de 1970 de Jess Franco : Les Nuits de Dracula


Les années 1970 se caractérisent par l'apparition de films d'horreur spectaculaires marquant un changement d'époque ; désormais des films tels que Texas Chainsaw Massacre ou The Exorcist donnèrent un coup de vieux aux productions Hammer et les tentatives ultimes d'adaptation de celle-ci aux mentalités d'alors ne servirent à rien , c'en était fini du Dracula gothique du 19ème siècle . Désormais les vampires étaient à l'image de leur époque , plus subversifs , plus érotiques (explosion dans les 70's du nombre de personnages féminins vampires !) , plus sanglants aussi , mais toujours principalement portés par le cinéma Européen , avec Jean Rollin , Jésus Franco ou Amando De Ossorio en réalisateurs d'histoires vampiriques marquantes .

Le Comte Dracula disparu des histoires vampiriques d'alors , Carmilla Karnstein la vampire du roman Carmilla devenant un bref temps le vampire principal inspirant les scénaristes (1970-71-72) .

Une nouvelle adaptation du roman de Bram Stoker fut pourtant tournée en 1979 , par John Baddham avec un Frank Langella incarnant Dracula et misant à fond sur le registre de la séduction du personnage dans le tout simplement nommé : Dracula (1979) .

 

http://i1113.photobucket.com/albums/k508/minuitsang2/photos_de_films/Dracula_1979--007.jpg

Frank Langella incarne le célèbre comte dans le film de John Badham en 1979 : Dracula

 

Les années 1980 ressemblent à un désert vampirique au cinéma mais après l'incroyable abondance de films de vampires des années 1970 , c'était un peu un juste retour de balancier et Dracula n'apparu dans aucune production marquante  .

Il faut attendre l'année 1992 et l'ésthétiquement sublime Bram Stoker's Dracula de Francis Ford Coppola pour voir une nouvelle et très réussie adaptation du roman .

 

http://i656.photobucket.com/albums/uu289/minuitsang/Photos%20de%20films/Dracula_Coppola_004.jpg

Dracula (Gary Oldman) dans le film de 1992 de F.F. Coppola : Bram Stoker's Dracula


A l'entrée du 21ème siècle , de 2000 à 2005 , Wes Craven coproduit une trilogie autour du personnage du comte Dracula ( Dracula 2001 , Dracula 2 Ascension et Dracula 3 The Legacy ) , dans un décor et une ambiance résolument moderne mais ces trois films furent très décevants et connurent l'échec commercial . Le célèbre comte évoluant au nouveau millénaire dans des histoires poussives au milieu de la culture adolescente des Etats-Unis créa une alchimie ratée.

 

http://i1113.photobucket.com/albums/k508/minuitsang2/Dracula2005_zpsbc6fb362.jpg

Un Dracula blond ( Stephen Billington ) dans Dracula 3 The Legacy (2005) !

.

En 2001 , Jean Rollin signe enfin une histoire sur le Comte Dracula , ce qui manquait à sa biographie vampirique pourtant fournie , c'est La Fiancée de Dracula où deux mondes parallèles cohabitent et qui baigne dans l'atmosphère si particulière propre à ses films .


http://i656.photobucket.com/albums/uu289/minuitsang/Photos%20de%20films/La_Fiancee_de_Dracula-019.jpg

Un Dracula ténébreux dans le film de Jean Rollin , La Fiancée de Dracula (2001)

 

En 2003 c'est le film Van Helsing qui réutilise le plus fameux des vampires dans un film plein d'énergie qui réunit aussi le loup-garou et Frankenstein et où la ressemblance de l'acteur qui incarne Dracula avec Christian Clavier étonnera beaucoup le public français.Ce film constitue aussi un clin d'oeil aux types de films d'horreurs des années 1950 , avec tous les plus célèbres monstres de cinéma réunis dans un même film .

Si la vogue des films de vampires ne se dément pas dans les années suivantes avec , par exemple , les succès retentissants de la série des Twilight ou de la série TV américaine True Blood  ,la figure de Dracula disparait pourtant des inspirations scénaristiques .

 

http://i656.photobucket.com/albums/uu289/minuitsang/Photos%20de%20films/Dracula3000_01.jpg

en 2003 , le lamentable Dracula 3000 envoie le comte dans une histoire futuriste


L'ultime inspiration fut produite en 2003 avec le désastreux et pathétique Dracula 3000 , qui nerehaussera pas la réputation du fameux Comte , en envoyant celui-ci dans une aventure spatiale inepte .



Repost 0
Published by Minuit Sang - dans Zoom sur ...
commenter cet article
22 août 2012 3 22 /08 /août /2012 16:20

 

Jean Rollin . (03 Novembre 1938 / 10 Decembre 2010)

Réalisateur français de films de vampires . Auteur de romans

 

http://i1113.photobucket.com/albums/k508/minuitsang2/magazine/JeanRollinPortrait.jpg

Jean Rollin

 

Article consacré à Jean Rollin , dans la rubrique nécrologique du quotidien "Le Monde" , signé de Jean-François Rauger , dans l'édition datée du 24 Decembre 2010 :

C'était le père du film de vampires à la française , un réalisateur un peu excentré sinon excentrique , fidèle toute sa vie à une certaine vision du cinéma , travaillant dans des conditions de production toujours modestes , voire dérisoires . Le cinéaste et écrivain Jean Rollin est mort à Paris , le 15 décembre (2010) , des suites d'une longue maladie.

Jean-Michel Rollin Le Gentil est né le 3 novembre 1938 à Neuilly-sur-Seine . Il  apprend les ficelles du métier de réalisateur durant son service militaire au service cinématographique des armées puis se lance dans la réalisation de films expérimentaux . Il collaborera d'ailleurs , en 1963 , avec Marguerite Duras , à un projet resté inachevé . Fasciné par le cinéma et la littérature fantastique , les romans populaires du début du XXème siècle , par toute une tradition , donc , qui le rattache au goût des surréalistes , il réalise en 1968 Le Viol du Vampire , composé de deux moyens-métrages vaguement raccordés entre eux . Commandé à l'origine par un petit distributeur indépendant , le film , qui sortira en salles en plein Mai 1968 , se situe au croisement de catégories diverses : l'épouvante , l'underground et l'érotisme cinématographique . Les amateurs de films de vampires traditionnels sont pour la plupart décontenancés . Les spectateurs sont furieux ( ndlr :Jean Rollin confiera plus tard dans une interview que certains l'avaient même attendu pour lui casser la gueule , notamment au Majestic et au Scarlet , cinémas du Paris des années 1960 aujourd'hui disparus ) , les critiques assassins .

Il se fait dès lors le spécialiste d'un cinéma gothique , psychédélique et érotique . Son style et son univers sont uniques . De jeunes femmes dénudées déambulent sur des plages désertes , des cimetières nocturnes , des couloirs sombres , découvrant le plaisir et la liberté dans les bras de vampires sentencieux . Exaltations libertaires et romantiques , des films comme La Vampire Nue (1969) , Le Frisson des Vampires (1970) , Requiem Pour un Vampire (1971) , La Rose de Fer (1973) ou Lèvres de Sang (1975) glorifient le plaisir et la liberté dans la transgression.

Travaillant essentiellement pour de petits producteurs spécialistes de la série B , il tourne aussi -sans doute pour faire bouillir la marmite car ses films personnels ne rencontrent guère le succès commercial- des films pornographiques et des comédies navrantes .

Son oeuvre divise les amateurs . Il y a ceux qui regrettent la pauvreté des moyens , la direction d'acteurs nonchalante , et ceux qui sont sensibles à un forme de poésie élaborée , une manière incomparable de dépasser les conventions du cinéma fantastique et la beauté des interprètes féminines .

Ces dernières années , il avait repris une production personnelle un peu plus soutenue avec des films comme Les Deux Orphelines Vampires (sorti en 1997) , La Fiancée de Dracula en 2002 , La Nuit des Horloges (2008) et Le Masque de la Méduse en 2010 , ce dernier titre tourné dans les décors du théâtre du Grand-Guignol , affirmant avec une grande netteté ses obssesssions de toujours . Jean Rollin a par ailleurs écrit des romans ( dont Les Deux Orphelines Vampires qu'il a lui-même adapté en film ) et un livre de souvenirs , Moteur , coupez ! Mémoires d'un cinéaste singulier

 

Pour en savoir plus , vous pouvez également visiter : la page Wikipedia de Jean Rollin

 

 

*******************************

Liste des films de vampires de Jean Rollin ( et leur année de sortie ):

(vous pouvez cliquer sur les titres pour accéder à l'article du film sur le présent site)

http://img6.uploadhouse.com/fileuploads/16509/165093331a2adc443c09a274477ff10d50ad6c77.jpg

1968 : Le Viol du Vampire (pas encore d'article)

 

 

http://img5.uploadhouse.com/fileuploads/16509/165093346b8d3d13613fe487e72e9dd235684fea.jpg

1969 : La Vampire Nue (pas encore d'article)

 

 

http://i656.photobucket.com/albums/uu289/minuitsang/Affiches/Le-Frisson-Des-Vampires-Jean-Rollin.gif

1970 : Le Frisson des Vampires

 

 

http://i656.photobucket.com/albums/uu289/minuitsang/Affiches/Jean_Rollin-Requiem_Pour_Un_Vampire.jpg

1971 : Requiem pour un Vampire (ou Vierges et Vampires)

 

 

http://img1.uploadhouse.com/fileuploads/3432/343217250feb3f19d48f486ecc9ec154dbf5548.jpg

1975 : Lèvres de Sang

 

 

http://i1113.photobucket.com/albums/k508/minuitsang2/affiches/Fascination_1979_Jean_Rollin.jpg

1979 : Fascination

 

 

http://i656.photobucket.com/albums/uu289/minuitsang/Affiches/Les_Deux_Orphelines_Vampires.jpg

1997 : Les Deux Orphelines Vampires

 

 

http://i656.photobucket.com/albums/uu289/minuitsang/Affiches/La_Fiancee-de-Dracula-affiches.gif

2002 : La Fiancée de Dracula

 

*********************

 

 

video documentaire à propos de Jean Rollin

Repost 0
Published by Minuit Sang - dans Zoom sur ...
commenter cet article
25 novembre 2010 4 25 /11 /novembre /2010 14:00

Christopher Lee , le célèbre Dracula de la Hammer

 

La Hammer et les films de vampires :


La Hammer est une compagnie de productions de films , Britannique , qui connut son heure de gloire dans les années 1950/1960/1970 avec la remise au goût du jour du comte Dracula et des histoires de vampires dans ses films .

La Hammer c'est une ambiance unique conférée à ses histoires , par la qualité des décors ou des costumes , par l'ambiance gothique qui s'en dégage , par la construction des histoires qui suivent finalement très souvent un déroulement similaire : apparition d'un ou d'une vampire dans un environnement villageois campagnard , stupéfaction des humains en place et répression impitoyable de ceux-ci envers les maléfiques arrivants ; malgré ce fait , chaque film possède sa propre alchimie entre tous ces éléments invariables chez la Hammer et quelques autres qu'il possède en propre . La Hammer c'est aussi l'apparition , au fur et à mesure des années qui passent , de scènes érotiques certaines mais qui restent toujours suggérées , avec une sorte de classe Anglaise dont la qualité de la mise en scène n'est pas dépourvue non plus , et qui n'est pas sans rappeler les grandes séries TV anglaises de l'époque telles que The Persuaders (Amicalement Votre en France) ou The Avenger (Chapeau Melon et Bottes de Cuir en France) .

La figure de la femme vampire sera habilement utilisée par la Hammer pour faire croître l'érotisme de ses histoires , au début de la décennie 1970 pendant que les récits consacrés au Comte Dracula commenceront à s'essoufler ..

De nos jours , la vertigineuse progressions de la technique permet aux réalisateurs de placer les vampires dans n'importe quelle situation avec une possibilité infinie de pouvoirs à leur conférer ; bien sûr , dans les films vampiriques de la Hammer , les effets spéciaux sont très rudimentaires mais ils sont finalement l'occasion de redécouvrir comment les vampires faisaient naître la peur chez le spectateur , avec légèreté , par une apparition fantômatique derrière la fenêtre d'une vierge effarouchée ou par une femme vampire recouverte de son linceul qui marche dans des cimetières embrumés ,  tout en suggestion et en atmosphère et , ça aussi , c'est la marque de fabrique de la Hammer qui reste une compagnie chère aux coeurs des fans de vampires .


 

Hammer : Une morsure de Carmilla dans TWINS OF EVIL en 1971

 

 

Hammer : la menace d'une vampire dans SCARS OF DRACULA en 1970

 

 

La Hammer , brève histoire d'une compagnie légendaire  :


En 1913 , Enrique Carreras achète son premier cinéma , à Hammersmith , un quartier de Londres , et transforme progressivement son entreprise en chaîne de cinémas. En 1934 , Il s'associe à William Hinds , propriétaire d'un groupe de bijouterie (qui était également apparu dans des émissions de variétés amateurs sous le nom de scène de Will Hammer) et fonde la Hammer , en novembre 1934 .

Avant la Seconde Guerre mondiale , les productions Hammer réalisèrent plusieurs films, dont le plus ambitieux était The Mystery of the Marie Celeste , filmé à l'été 1935 . James Carreras et Anthony Hinds , les deux fils des fondateurs qui avaient rejoint la compagnie étant mobilisés pour la guerre en 1939 , la production de films connut une pause ; ce qui fit de la Hammer une société de production cinématographique considérée comme inactive.

En 1951 , la Hammer commence à co-produire des films avec le producteur Américain Robert Lippert  , ce qui permet à la célèbre maison de production d'étendre sa popularité sur le marché des USA et de caster des comédiens américains pour ses films . Ainsi en plein essor , la Hammer sort en 1954 son premier film couleur  : The Men of Sherwood Forest . En 1955, La 20th Century-Fox rachète Lippert et cette même année voit la sortie et l'immense succès de The Quatermass Xperiment ( renommé The Creeping Unknown pour le marché Américain ). Ce qui aura pour effet d'inciter la compagnie à investir le catalogue des films d'horreur . Son idée est d'adapter de nouveau des monstres célèbres des années 1930 au cinéma , à l'âge d'or des studios Universal . Ainsi sont rapidement à l'affiche : The Curse of Frankenstein en 1957 suivi peu après par Horror of Dracula , en 1958 . Chacun des deux films donnera lieu à de nombreuses suites , donnant des airs de saga fantastiques aux aventures de ces deux personnages d'horreur , les préférés du public . L'association du mélodrame gothique et de la technique naissante d'Eastmancolor (offrant des films en couleurs) fascinent les foules qui se déplacent en masse pour se procurer de délicieuses frayeurs et donnent à la Hammer un prestige particulier dans le domaine des films d'horreur , quand bien même celle-ci continue de produire des oeuvres variées , drames et comédies principalement .

Au commencement de la décade 1960 , la Hammer possède des contrats avec Columbia et Universal . Malgré le volume considérable d'oeuvres financées par Columbia , peu resteront dans les mémoires , à l'exception peut-être de joyaux gothiques tels que The Curse of the Werewolf et The Kiss of the Vampire (1963) . Au mitan de la décennie , la Hammer noue un nouveau deal financier avec ses partenaires , ce qui permet une nouvelle explosion de créativité gothique, avec des films tels que : The Devil Rides Out , Quatermass and the Pit et The Plague of the Zombies

En 1968 , la Hammer obtient le Queen's Award for Industry (le Prix de la Reine pour l'Industrie) , après trois années de succès financier qui lui ont permis d'amasser 5 millions de livres-sterling (£) mais les temps commencent à changer , et la Hammer sera prise dans la tourmente de ce changement.

Michael Carreras avait rejoint la société en plein essor mais l'industrie cinématographique britannique commençait déjà à souffrir financièrement de l'arrivée de la télévision couleur qui contribuait à une forte baisse des recettes au guichet . La situation de la Hammer était loin d'être reluisante , en 1971, en dépit de ce que sa production prolifique à ce moment là pourrait suggérer .  Après plus d'une décennie à récolter les fruits de l'appétit du monde pour l'horreur gothique, la formule commençait a fatiguer . La compagnie commença à chercher de nouvelles façons de pimenter sa production, l'arme principale étant la femme vampire, caractérisée par Ingrid Pitt qui joue Carmilla, dans le sublime The Vampire Lovers .  Mais malgré d'ultimes productions , la mode de l'horreur gothique étant terminée , la Hammer ne parvint pas à se redresser et son dernier film produit au 20ème siècle fut To the Devil A Daughter.

Extraits (traduits de l'Anglais) du texte publié sur le site Officiel : Hammer

 

Hammer : Yutte Stensgaard soumet un admirateur dans LUST FOR A VAMPIRE en 1970

 


LES FILMS DE VAMPIRES DE LA HAMMER :

Dans l'ordre chronologique de leur sortie sur les écrans :

 

Avec le personnage du Comte Dracula :
1958 : Horror of Dracula (Le Cauchemar de Dracula)
1965 : Dracula , Prince of Darkness (Dracula , Prince des Ténèbres)
1968 : Dracula has Risen from the Grave (Dracula et les Femmes)
1970 : Taste The Blood of Dracula (Une Messe pour Dracula)
1970 : Scars of Dracula (Les Cicatrices de Dracula)
1972 : Dracula A.D.72 (Dracula 73)
1974 : The Satanic Rites of Dracula (Dracula Vit Toujours à Londres)
1974 :  (La Légende des 7 Vampires d'Or)

Avec le personnage de la Comtesse Carmilla Karnstein :
1970 : The Vampire Lovers
1970 : Lust for a Vampire (La Soif du Vampire)
1971 : Twins of Evil (Les Sévices de Dracula)

Autres vampires imaginés par les Studios Hammer :
1960 : Brides of Dracula (Les Maîtresses de Dracula) - le vampire est le Baron Meinster
1963 : The Kiss of the Vampire (Le Baiser du Vampire) - le vampire est le docteur Ravna
1971 : Countess Dracula (La Comtesse Dracula) - la vampire est la Comtesse Nodosheen (ou Nasdany)
1972 : Vampire Circus (Le Cirque desVampires) - le vampire est le Comte Mitterhaus
1972 : Captain Kronos , Vampire Killers (Cap. Kronos , Tueur de Vampires)

 

Hammer : Le comte Mitterhaus dans VAMPIRE CIRCUS en 1972

 

 

CLASSEMENT DES FILMS DE VAMPIRES DE LA HAMMER :
Voici mon classement personnel des films de vampires produits par la célèbre firme Anglaise (Bien sûr , il ne s'agit que de mon point de vue , parfaitement subjectif , avec lequel chacun peut-être en accord ou en désaccord !)

 

1- HORROR OF DRACULA - (LE CAUCHEMAR DE DRACULA)

Résumé :Jonathan Harker s'introduit incognito au château de Dracula afin de le tuer . Comme il ne donne plus signe de vie , son ami Van Helsing part à sa recherche...

Ses atouts : Une histoire ryhtmée et spectaculaire , un affrontement féroce entre Dracula et Van Helsing , des personnages secondaires riches , un décor superbe que l'on découvrait alors...

Ses faiblesses : la seule que l'on peut relever est la liberté prise avec les personnages du roman ...

2- THE VAMPIRE LOVERS

Résumé : Carmilla , jeune femme mystérieuse qui se trouve malencontreusement isolée , est prise en charge par le Général Von Spielsdorf et sa fille , Laura . Peu après , d'horribles crimes sont commis dans les environs... 

Ses atouts : Beaucoup de charme et de poésie , la férocité de Carmilla , la qualité de la mise en scène et des décors , un érotisme doux. La meilleure adaptation du roman .

Ses faiblesses : Des scènes peut-être un peu trop suggérées et pas assez montrées mais c'est vraiment pour chipoter !

3- TWINS OF EVIL (LES SÉVICES DE DRACULA)

Résumé : Le comte Karnstein veut ramener sa prestigieuse ancêtre , Carmilla , à la vie pendant qu'un troupe d'inquisiteurs fanatisés terrorise les environs , à la recherche de vampires à exterminer... 

Ses atouts : Sa noirceur , l'ambiguité du rôle du bien . Le contraste entre les deux jumelles et les rebondissements rendus possibles par leur présence. L'invocation de Carmilla .

Ses faiblesses : un final un peu trop manichéen .

4- TASTE THE BLOOD OF DRACULA (UNE MESSE POUR DRACULA)

Résumé :Un petit groupe de notables dépravés organise une messe noire pour ramener Dracula parmi les vivants...

Ses atouts : L'emprise psychique de Dracula sur ses proies . Une ambiance subversive avec des filles qui tuent leurs pères .

Ses faiblesses : Une relative passivité doublée d'une certaine faiblesse de la part du Comte Dracula

5- THE VAMPIRE CIRCUS (LE CIRQUE DES VAMPIRES)

Résumé : La vengeance d'un Comte vampire va s'exercer quinze ans après que les humains l'eurent tué . Par l'entremise d'un mystérieux cirque qui vient offrir ses représentations dans la région où le vampire oeuvrait....

Ses atouts : La présence du mystérieux monde du cirque , la malédiction vengeresse du comte , Anna la complice humaine du Comte

Ses faiblesses : Un scénario peut-être un peu trop prévisible

6- BRIDES OF DRACULA (LES MAÎTRESSES DE DRACULA)

Résumé : Une jeune enseignante se trouve isolée dans le village dans lequel elle vient d'arriver ...Une vieille femme l'héberge dans son château ; Château dans lequel elle tient son fils captif car il est gravement malade , dit-elle....

Ses atouts : les femmes vampires qui tiennent une place de choix dans ce récit 

Ses faiblesses: L'escroquerie du titre puisque Dracula ne figure pas le moins du monde dans cette histoire..., la trop grande linéarité du scénario

7- DRACULA HAS RISEN FROM THE GRAVE  (DRACULA ET LES FEMMES)

Résumé : Un évêque s'est mis en tête qu'il est grand temps d'en finir avec Dracula ...Ce film narre principalement leur opposition impitoyable....

Ses atouts : L'allié malgré lui de Dracula est ...un prêtre ! L'histoire d'amour entre Paul et Maria qui leur apporte un surcroit d'énergie pour résister au célèbre Comte.

Ses faiblesses: Dracula réagit aux agissements des humains , il est donc plutôt passif alors qu'il est animé d'une rage au-dessus de la moyenne ! 

8- SCARS OF DRACULA (LES CICATRICES DE DRACULA)

Résumé : De sombres et grosses chauve-souris ramènent Dracula à la vie et l'assistent dans ses méfaits ultérieurs...

Ses atouts : Une histoire très sombre . La fin inventive . Les rebondissements dans le dernier tiers du film..

Ses faiblesses: Un rythme trop monotone durant la première heure . L'apparence des énormes chauves-souris...

9- LUST FOR A VAMPIRE (LA SOIF DU VAMPIRE)

Résumé : Carmilla , ramenée des ténèbres par un couple sataniste , se fait héberger en toute discrétion dans un pensionnat de jeune fille mais elle fini par tomber amoureuse un peu plus tard ...Comment concilier sa nature meurtrière avec son amour ?

Ses atouts :  Le romantisme de l'inattendue amourette entre la vampire et un humain , le pensionnat de jeunes filles

Ses faiblesses : Trop bavard . L'aspect histoire d'amour qui supplante l'horreur . Trop peu de scènes de morsures .

10- THE SATANIC RITES OF DRACULA (DRACULA VIT TOUJOURS A LONDRES)

Résumé : Dracula est de retour , il est le maître d'une secte sataniste qui souhaite renverser le gouvernement et répandre la peste dans Londres....

Ses atouts : Dracula oeuvre dans le Londres des seventies . Une part espionnage bienvenue . Course-poursuites en véhicules qui ne sont pas des carrioles à cheval .

Ses faiblesses:La mégalomanie absurde de Dracula . La fin grotesque . L'accoutrement de Dracula qui parait maintenant décalé par rapport au cadre de ce film.

11- DRACULA PRINCE OF DARKNESS (DRACULA PRINCE DES TÉNÈBRES)

Résumé : Ramené à la vie par un serviteur qui lui est entièrement dévoué , Dracula renaît pour la première fois de ses cendres depuis que Van Helsing l'avait mis en échec ....

Ses atouts : Le premier retour de Dracula . Son majordome .

Ses faiblesses : Manque trop de rythme . Tarde trop à s'animer . La fin un peu étonnante , voire ridicule !

12- DRACULA A.D.1972  (DRACULA 73)

Résumé : C'est encore par une messe noire sanglante que Dracula est ramené à la vie . Van Helsing sort de sa retraite pour à nouveau affronter son ennemi de toujours qui menace sa petite-fille ....

Ses atouts : Un peu de nouveauté est apportée dans le décor , plus urbain ; Londres et sa jeunesse fêtarde sont dans cette histoire . La présence d'une petite-fille de Van Helsing ...

Ses faiblesses : Le scénario ressemble à une copie conforme du précédent sorti , chronologiquement  (Scars of Dracula) !

13- COUNTESS DRACULA  (LA COMTESSE DRACULA)

Résumé : Désireuse de séduire toujours , la vieille comtesse Nasdany s'aperçoit que le sang de jeune vierge a des vertus rajeunissantes sur sa peau ...Elle sombre dans une folie meurtrière qui la conduit aussi à séquestrer sa propre fille pour s'accaparer le soupirant de celle-ci !

Ses atouts : l'ambiance , la présence d'Ingrid Pitt en comtesse sanglante.

Ses faiblesses : une suffit , elle est de taille : cette Comtesse n'est pas vraiment une vampire et d'ailleurs , il ne nous est pas montré à l'écran l'utilisation qu'elle fait du sang qu'elle collecte...

 

non notés pour le moment : THE KISS OF THE VAMPIRE (LE BAISER DU VAMPIRE) , LES 7 VAMPIRES D'OR et CAPITAINE KRONOS TUEUR DE VAMPIRES

 

Hammer : le regard hypnotisant du comte Dracula dans DRACULA PRINCE OF DARKNESS en 1965

 

 

Les Réalisateurs de la Hammer :

On trouve , parmi les réalisateurs à avoir dirigé des films de vampires de la Hammer : Terence Fisher , auteur notamment des deux premiers films de la liste (Horror of Dracula en 1958 et Dracula Prince of Darkness en 1965) , Roy Ward Baker (réalisateur du superbe The Vampire Lovers et  de Scars of Dracula) et aussi Freddie Francis , Jimmy Sangster , Peter Sasdy qui a lui aussi réalisé deux des films vampiriques de la Hammer ! Alan Gibson réalisa , quant à lui , les deux derniers épisodes consacrés à Dracula en 1972 et 1973.

 

Les Femmes vampires de la Hammer :

La Hammer doit beaucoup de son prestige à ses femmes vampires et , au premier rang d'entre elles , on se doit de placer Ingrid Pitt , l'inoubliable interprète de Carmilla dans The Vampire Lovers , la meilleure des adaptations de ce roman . On peut également la voir dans le moins bon Countess Dracula dans lequel elle est la Comtesse Bathory de sinistre mémoire . Il y eut aussi Yutte Stensgaard dans Lust For the Vampire et les soeurs jumelles Collinson dans Twins of Evil qui , dans ce film , sont aussi différentes d'état d'esprit qu'elles sont semblables physiquement

 

 

Ci-dessous , un mur d'affiches des films de la Hammer

 (chacun de ces films possède son article détaillé sur Minuit Sang)

affiche Horror of Dracula / Le Cauchemar de Dracula

Affiche Dracula Prince of Darkness / Dracula Prince des Ténèbres

Affiche Dracula Has Risen From The Grave / Dracula Et Les Femmes

Affiche Taste The Blood Of Dracula / Une Messe Pour Dracula

affiche Scars Of Dracula / Les Cicatrices De Dracula

Affiche Dracula A.D.1972 / Dracula 73

Affiche The Satanic Rites Of Count Dracula / Dracula Vit Toujours à Londres

   
     

Affiche The Vampires Lovers

Affiche Lust For A Vampire / La Soif du Vampire

affiche Twins Of Evil / Les Sévices De Dracula

 

Affiche Brides Of Dracula / Les Maîtresses de Dracula

Affiche Countess Dracula / La Comtesse Dracula

Affiche Vampire Circus / Le Cirque Des Vampires

Repost 0
Published by Minuit Sang - dans Zoom sur ...
commenter cet article
12 mai 2009 2 12 /05 /mai /2009 13:57

Snarkerati.com est un blog qui recense plusieurs listes très complètes de films de vampires à travers les âges , mais aussi , et surtout , il dresse un top 70 de tous les films de vampires , en cumulant leurs scores sur deux sites références du genre , imdb et Rotten Tomatoes :

Top 70 des meilleurs films de vampires (snarkerati.com)

Le top70 , résumé ci-dessous
(les titres en français sont entre parenthèses) 
(les titres en gras sont cliquables pour accéder à leur article dans Minuit Sang) :

1   - Nosferatu (1922)
2   - Dracula (1931)
3   - Nosferatu The Vampyre (1979) (Nosferatu Fantôme de la Nuit)
4   - Black Sunday (1960)
5   - Martin (1977)
6   - Horror of Dracula (1958) (Le Cauchemar de Dracula)
7   - Near Dark (1987)
8   - Dracula: Pages from a Virgin’s Diary (2002)
9   - Vampire Hunter D: Bloodlust (2000)
10 - Cronos (1993)
11 - Bram Stoker’s Dracula (1992)
12 - The Night Stalker (1972)
13 - Fright Night (1985) (Vampire , Vous Avez Dit Vampire ?)
14 - Shadow of the Vampire (2000)
15 - Interview with the Vampire (1994) (Entretien Avec Un Vampire)
16 - Sundown: The Vampire In Retreat (1991)
17 - Day Watch (2006) AKA Dnevnoy Dozor
18 - The Lost Boys (1987)
19 - From Dusk Till Dawn (1996) (Une Nuit En Enfer)
20 - The Last Man on Earth (1964)
21 - The Fearless Vampire Killers (Le Bal Des Vampires) (1967)
22 - Salem’s Lot (1979) (Les Vampires De Salem)
23 - The Monster Squad (1987)
24 - Jesus Christ Vampire Hunter (2001)
25 - House of Dracula (1945)
26 - Vampyres (1974)
27 - Dracula’s Daughter (1936) (La Fille de Dracula)
28 - Brides of Dracula (1960)
29 - Vampire Hunter D (1985)
30 - Blade (1998)
31 - Blade II (2002)
32 - Night Watch (2004) AKA Nochnoy Dozor
33 - John Badham’s Dracula (1979)
34 - The Addiction (1995)
35 - Vampire Effect (2003) AKA The Twins Effect
36 - Blood: The Last Vampire (2000)
37 - Blood and Donuts (1995)
38 - Nadja (1994)
39 - Love at First Bite (1979)
40 - Rabid (1977)
41 - Vampire’s Kiss (1989) (Embrasse Moi Vampire)
42 - BioHunter (1995)
43 - Frostbitten (2006) (Tales Of Vampires)
44 - Son of Dracula (1943) (Le Fils de Dracula)
45 - The Return of the Vampire (1944)
46 - Blood for Dracula (1974) AKA Andy Warhol’s Dracula
47 - The Wisdom of Crocodiles (1998) (La Sagesse Des Crocodiles)
48 - The Hunger (1983) (Les Prédateurs)
49 - The Vampire Lovers (1970)
50 - Underworld (2003)
51 - Subspecies (1991)
52 - Ganja & Hess (1973)
53 - Innocent Blood (1992)
54 - Vampyros Lesbos (1970)
55 - John Carpenter’s Vampires (1998)
56 - The Night Flier (1997)
57 - Lifeforce (1985)
58 - Underworld: Evolution (2006)
59 - Blade: Trinity (2004)
60 - Vamp (1986)
61 - Fright Night Part 2 (1988) (Vampire , Vous Avez Dit Vampire 2)
62 - Van Helsing (2004)
63 - Blacula (1972)
64 - The Satanic Rites of Dracula (1974)
65 - Buffy the Vampire Slayer (1992)
66 - The Forsaken (2001)
67 - Queen of the Damned (2002) (La Reine Des Damnés)
68 - Dracula 2000 (2000)
69 - Vampire in Brooklyn (1995) (Le Vampire De Brooklyn)
70 - Bordello Of Blood (1996) (La Reine des Vampires)

Cette liste est arrêtée au 16 octobre 2007 , tous les films de vampires sortis après cette date ne peuvent donc y figurer .

Repost 0
Published by Minuit Sang - dans Zoom sur ...
commenter cet article
29 mars 2009 7 29 /03 /mars /2009 10:23

Le magazine L'Express , le 09 Janvier dernier , a publié son classement des dix meilleurs films de vampires de tous les temps ...ce classement est d'un grand ... classicisme (!) , on y retrouve principalement les films de vampires les plus connus mais certains titres sont incontestables

 Voici le palmarès établi par Christophe Carrière, critique cinéma à L'Express :
(les titres cliquables parmi cette liste ont leur article dans ce blog)

1 - Nosferatu de Murnau (1922)
2 - Entretien Avec Un Vampire de Neil Jordan (1994)
3 - Bram Stoker's Dracula de Francis F. Coppola (1992)
4 - Le Cauchemar de Dracula de Terence Fisher (1958)
5 - Le Bal Des Vampires de Roman Polanski (1967)
6 - Cronos de Guillermo Del Toro (1993)
7 - Les Prédateurs de Tony Scott (1983)
8 - Aux Frontières de l'Aube de Kathryn Bigelow (1987)
9 - 30 Jours de Nuit de David Slade (2007)
10- Vampire , Vous Avez Dit Vampire de Tom Holland (1986)



Article source : L'Express du 09 Janvier 2009

Repost 0
Published by Minuit Sang - dans Zoom sur ...
commenter cet article

Présentation

  • : Minuit Sang - la passion des Vampires
  • Minuit Sang - la passion des Vampires
  • : Un blog consacré aux vampires . Les vampires au cinéma , dans la littérature , dans les arts graphiques de toutes sortes ...Chaque facette de la riche histoire des vampires est abordée ici
  • Contact

Bienvenue

Minuit Sang éclaire votre lanterne....

Recherche

Liste de films de vampires

Liste de films de vampires du blog Minuit Sang

(videos,images,commentaires,etc...)

Traductions

Choisissez la langue dans laquelle vous souhaitez lire cet article :

 
English  deutsch  español  Italiano  Português

Compteurs

free counters

**********************
 
collections
collections
***********************